Elle crée un objet pour protéger les femmes contre le viol

Elle crée un objet pour protéger les femmes contre le viol


Elle crée un objet pour protéger les femme contre le viol. C’est très douloureux pour les violeurs

Chaque jour, beaucoup de femmes sont victimes de violences sexuelles dans les différents pays du monde. Bien que les sanctions émises par les autorités soient lourdes vis-à-vis des auteurs de ces actes, le taux de viol ne tend pas vers la baisse. Pour remédier à ce problème, un préservatif anti-viol pour femmes a été inventé pour les protéger contre les violeurs ! On vous explique tout.

Le viol est considéré comme une agression sexuelle, pendant laquelle le violeur force la victime à un acte sexuel en utilisant des moyens comme la violence ou la menace. Celle-ci est donc non consentante !

Le viol est puni par la loi dans la plupart des pays, mais bien que le violeur soit soumis à une sanction, les dommages causés demeurent irréversibles. En effet, la victime garde des séquelles physiques et mentales de cet acte. Car en plus des violences (coups, blessures…) subis, la victime peut aussi être contaminée par le violeur s’il est porteur d’une maladie sexuellement transmissible, ou tomber enceinte. Sans oublier, l’impact psychologique que le viol peut avoir sur la victime. Selon les sociétés, la victime peut être blâmée pour avoir « attiré » le violeur, ce qui va la pousser à s’auto culpabiliser. Elle va donc développer des complexes et entrer dans un état de mal-être difficile à gérer.

Le taux de viols varie selon chaque pays, mais il est très élevé en Afrique du Sud. C’est justement ce qui a inspiré Sonette Ehlers, une technicienne de laboratoire à inventé un préservatif féminin à l’usage anti-viol.

Attention, ça mord !

Sonette Ehlers qui travaillait dans un service de transfusion sanguine a eu l’idée d’inventer ce préservatif quand une patiente victime de viol lui a dit qu’elle espérait avoir des dents dans son vagin. L’idée lui est donc venue de créer un outil anti-viol qu’elle a nommé Rape-Axe.

Elle crée un objet pour protéger les femme contre le viol

Il s’agit d’un dispositif ressemblant à un préservatif en latex renfermant des sortes de tiges pointues et tranchantes orientées vers l’intérieur, que la femme doit insérer dans son vagin.

Cet outil rend l’acte sexuel très douloureux pour l’homme, car en cas de  pénétration, son pénis sera piégé dans le préservatif rempli de tiges. Son reflexe sera de se retirer et c’est là qu’il ressentira encore plus de douleur, car le préservatif restera collé à son pénis et ne peut être retiré qu’à l’aide d’une opération chirurgicale. Pendant ce temps, la victime pourra s’échapper, alors que le violeur qui se rendra à l’hôpital pour enlever le préservatif sera arrêté par la police.

Elle crée un objet pour protéger les femme contre le viol

Le Rape-Axe est donc un bon moyen pour protéger les femmes, d’autant plus qu’il joue le même rôle qu’un préservatif normal, soit protège contre les MST et les grossesses non désirées. Il peut rester dans le vagin d’une femme pendant 24 heures et est inséré comme un tampon. Il ne présente donc aucun danger pour les femmes.

Cette invention n’a pas été fortement médiatisée et demeure en développement. Elle a reçu des avis favorables mais aussi des critiques. Beaucoup de personnes pensent que ce dispositif peut rendre les violeurs plus violents et agressifs.

Normalement, chaque femme doit se sentir en sécurité là où elle vit et n’a pas à mettre ce genre de dispositif pour être protégée contre les violeurs. C’est le rôle de la loi et des autorités. Mais dans des pays où les mesures de protection ne sont pas prises et les sanctions contre les violeurs ne sont pas appliquées, le Rape –Axe peut être une solution efficace.

Elle crée un objet pour protéger les femme contre le viol

Que pensez-vous de ce dispositif anti-viol ? Croyez-vous qu’il sera pratique ?
Partagez cet article avec vos amis pour connaitre leurs avis aussi.