x

Covid-19 : une infirmière dévastée dépose 40 cadavres dans les réfrigérateurs d’un parking

Opinion

Si la conjoncture actuelle liée à l’épidémie du Coronavirus est douloureuse pour tout le monde, cette dernière peut s’avérer particulièrement harassante pour les travailleurs de santé en première ligne contre la maladie. En effet, le corps médical et soignant est confronté au quotidien à un nombre inimaginable de cas et de décès liés au virus, et cela n’est pas sans impacter leur santé physique et mentale. Le cas ici d’une infirmière complétement dévastée car elle devait charger une quarantaine de cadavres dans les réfrigérateurs d’un parking, faute d’espace dans la morgue désormais saturée selon Metro.

Au front depuis l’apparition de cet ennemi invisible, les professionnels de santé travaillent sans relâche pour accomplir leur mission. Au combat dès le premier jour, les membres du personnel médical sont aujourd’hui au bord de l’épuisement.

Une épidémie qui mine le moral du corps médical et soignant

Sally Goodright, une infirmière du NHS au Royaume-Uni, dévoile la réalité affligeante que représente le combat acharné contre le Coronavirus. Sur son compte Facebook, elle s’exprime sur le calvaire que c’est d’être observateur des dégâts effroyables qu’engendre sans cesse le virus. Lors de l’exercice de ses fonctions, elle a dû venir en aide à ses collègues surmenés pour transporter les cadavres qui s’empilaient au fur et au mesure alors qu’il y avait une pénurie de sacs mortuaires. Elle décrit : « Après la matinée de soins urgents aux patients diabétiques, on m’a demandé de rejoindre une équipe pour aider le personnel de la morgue de l’hôpital West Mid. Le personnel est tellement submergé de morts qu’il ne peut pas faire face. 2 grands réfrigérateurs ont été placés dans le parking car la morgue est pleine.

Dotés de tenues de protection complètes et équipés de gants et de masques, Sally et ses collègues entreprirent la lourde tache de déplacer les cadavres dont certains étaient des proches ou des patients bien connus des médecins et du personnel soignant. Une découverte déstabilisante qui rendait difficile de mener à bien la mission sans un bouleversement émotionnel visible pour l’infirmière et ses collègues. Sans oublier le risque réel de contamination qui les menaçait puisque les corps pouvaient être encore infectieux.

Elle déclare : « Les réfrigérateurs sont situés de l’autre côté de l’hôpital, nous avons donc dû travailler par paires pour déplacer les chariots lourds et encombrants. Tous les morts étaient encore infectieux, donc un EPI [équipement de protection individuel, ndlr] complet était nécessaire, il faisait chaud et nous étions en sueur, mais étant pleinement conscient de l’importance de l’EPI, nous avons dû persévérer pendant des heures. »

Sally Goodright

Dans son message Facebook qui a été partagé des milliers de fois, elle implore les gens à être plus vigilants et à respecter impérativement et scrupuleusement les consignes de prévention et les recommandations de confinement. Elle avoue être en effet désespérée face à bon nombre de comportements irresponsables de personnes qui non seulement mettent leur vie et celle des autres en danger, mais aggravent aussi la pression sur le corps soignant et médical. L’infirmière exhorte tout le monde à rester bien confiné à la maison afin de minimiser les effets de propagation du virus et de réduire la surcharge de patients affluant dans les hôpitaux déjà bien mobilisés.

Sally Goodright 1

Un effort louable de toutes les parties prenantes

Même dans la panique et l’agitation suscitée par le Coronavirus, Sally ne peut s’empêcher de louer les valeureux efforts des équipes de l’hôpital où elle travaille. Que cela soit pour les médecins, les porteurs ou encore les agents de nettoyage, tout le monde était mobilisé pour lutter vaillamment contre le virus malgré la pression grandissante.

Le personnel soignant épuisé

Les professionnels de santé ont d’autant plus de mérite en ces temps de crise sanitaire. Ces héros de l’ombre œuvrent au quotidien et mettent leur vie en danger pour sauver les nôtres. Si aujourd’hui de nombreuses personnes témoignent de leur gratitude à travers le monde pour remercier ceux qui sont au champ de bataille au quotidien, la seule façon de véritablement les aider est d’éviter les risques de transmission et de contamination du virus. Pour cela, il est nécessaire de respecter scrupuleusement les consignes dictées par les autorités sanitaires et gouvernementales.

Contenus sponsorisés
Loading...