Covid-19 : Une fillette de 10 ans sans aucun symptôme est contaminé par la maladie

Chaque jour dans les médias, l’on nous rappelle que le coronavirus chinois n’épargne personne quel que soit leur âge ou leur condition de santé. C’est le pas pour cette fille de 10 ans qui n’a pas ressenti de symptômes. Elle a ensuite été diagnostiquée de cette maladie mortelle qui s’est révélée être une pandémie. Ce témoignage émouvant nous est relayé par nos confrères du site britannique The Sun. Récit d’une contamination infantile atypique.

C’est un mythe qu’il est impératif de déconstruire quant au COVID 19. Ce dernier touche toutes les tranches d’âges, y compris les enfants. Cette dernière peut également se révéler asymptomatique et foudroyante. Cette jeune fille de 10 ans en a fait les frais laissant des parents morts d’inquiétude. Ils racontent ce cauchemar dont elle réussira à sortir.

Des symptômes d’amygdalite

Nez qui coule, fièvre, toux sèche, fatigue extrême. De tout cela, la petite fille de 10 ans n’a rien ressenti. Cette écolière a pourtant été diagnostiquée positive au coronavirus chinois et n’a pas montré de symptômes tels que nous les connaissons, selon les déclarations de ses parents. C’est son école qui les a avertis que la fille était diagnostiquée positive au Covid-19. Les premiers symptômes étaient similaires à ceux d’une amygdalite, une fausse piste puisqu’elle subissait la maladie mortelle de Wuhan.

urgences

Des ulcères à la gorge

En bonne santé, la petite fille malade a subi une température de 41,6° C. Cela a provoqué des convulsions mais sans symptômes communs du coronavirus tels que la toux sèche et persistante. On lui a observé une rougeur de la peau, des douleurs intenses dans les jambes et des ulcères à la gorge. Les antibiotiques n’ont pas aidé avec cette maladie et les parents n’ont pu lui donner que du paracétamol. Ils exhortent : « Veuillez surveiller vos enfants et vous-même attentivement pour détecter tout symptôme, restez à la maison et restez en sécurité. » Une mise en garde qui vient à point nommé lorsque certains malades ne présentent pas de signes annonciateurs du COVID 19.

Des symptômes légers chez les enfants

D’autres écoles de la ville où habitait la petite fille malade ont envoyé des avertissements à la communauté de parents d’élèves depuis ce diagnostic positif au coronavirus. Sur la base d’informations limitées disponibles, les symptômes que subissent les enfants sont plus légers que ceux des adultes. Une information qui en appelle à la prudence chez les parents surtout lorsqu’il s’agit d’une maladie asymptomatique.

Un Royaume-Uni dans la tourmente

Cet article des Echos est plutôt inquiétant pour le Royaume-Uni. Selon leurs informations au 9 avril, nous enregistrons plus de 880 décès au cours des 24 dernières heures. Le bilan est ainsi porté à 7987 morts. Chiffre officiel : le coronavirus a contaminé 65 077 personnes sur le territoire. Selon des données officielles, le confinement pourrait être repoussé au-delà des trois semaines normalement décidées.

Une situation qui en appelle à la persistance quant aux mesures de distanciation sociale, le port de masques et la perpétuation des gestes barrière. Nos confrères du Parisien ont également évoqué le cas d’un enfant de 5 ans mort du coronavirus. « La famille de l’enfant décédé n’a pas souhaité qu’il puisse être identifié. On ignore encore s’il présentait un profil à risque. Jusqu’ici, la plus jeune victime recensée au Royaume-Uni était un adolescent de treize ans sans pathologie sous-jacente. » explique les journalistes.

Comment peut-on avoir le coronavirus et ne pas porter de symptômes ?

Dit en phase « d’incubation », ce virus peut se manifester sans pour autant présenter les symptômes qu’on lui connait. Selon l’Institut Pasteur, les cas de malades asymptomatiques représentent entre 30 et 60% des personnes infectées. Ces individus sont donc porteurs de charge virale et sont contagieux. Cette personne présente des risques pour son entourage d’où la nécessité de se faire dépister et de consulter un médecin même lors d’un symptôme jugé anormal mais qui ne correspond pas à ceux énoncés par le COVID 19.

Lire aussi Le vinaigre blanc est-il efficace contre le coronavirus ?

Contenus sponsorisés