Covid-19 : Une employée de clinique décède en attendant les résultats de son test de dépistage

Depuis le début de la crise pandémique qui a débuté à Wuhan, le coronavirus dresse un bilan humain lourd : Le nombre d’infectés atteint près de 3 000 000 de personnes à travers le monde et 210 000 ont succombé à la maladie. En première ligne de ce combat contre un ennemi invisible, les médecins et infirmières sont parmi les premiers touchés par cette pandémie. Une jeune femme de 39 ans qui était employée dans une clinique a perdu la vie suite à une infection au coronavirus. Le Los Angeles Times rapporte qu’elle était dans l’attente des résultats de son test de dépistage lorsque son partenaire a retrouvé son corps inanimé dans la cuisine.

Les jours passent et le coronavirus continue de se propager à travers le monde. C’est aujourd’hui près de 3 000 000 de personnes qui ont été infecté par le virus, 210 000 y ont succombé. Le corps hospitalier a, en l’espace de quelques semaines, été confronté à une situation de crise pandémique impromptue. Natasha Ott était une employée de clinique de 39 ans qui, alors qu’elle attendait ses résultats de test de coronavirus, a été retrouvée morte dans sa cuisine.

« Tout va bien »

C’est aux États-Unis que vivait Natasha Ott, une jeune femme de 39 ans. Elle travaillait en tant qu’assistance sociale dans la clinique Crescent Care, un établissement qui s’occupe des patients atteints par le virus du SIDA. La jeune femme commençait à se sentir mal et très tôt, la clinique dans laquelle elle travaillait lui propose de se faire dépister mais Natasha refuse. En effet, il n’y a que 5 tests disponibles et la jeune femme préfère que ceux-ci soit utilisés sur les patients. Elle aurait même envoyé un texto à son petit ami : « Ils ne pensent pas que j’ai besoin d’être testée » avant de rajouter : « tout va bien ».

Natasha Ott

Une mort soudaine

Anderson, le petit ami de Natasha, tente de la joindre plusieurs fois par téléphone sans réponses. Inquiet, il se dirige vers l’appartement de sa partenaire. En ouvrant la porte, il découvre le corps inanimé de Natasha. Anderson revient plus tard sur ce moment difficile dans une publication Facebook : « Voir une femme qui était si pleine de vie couchée et inanimée sur le sol m’a dévasté », « J’ai eu peur de la toucher. Mais je l’ai ensuite prise dans mes bras ». Cette mort soudaine a été vécue comme un réel drame par Anderson, surtout lorsque le dernier message qu’il a reçu de Natasha était : « Je me sens un peu mieux, je suis optimiste ».

Avant son décès, l’état de Natasha Ott s’est rapidement détérioré. Elle fait un premier test qui a été demandé par son médecin et qui a donné un résultat négatif. Sceptique, le médecin demande à Natasha de refaire un autre test pour s’assurer du résultat obtenu. C’est dans l’attente de celui-ci que l’assistance sociale de 39 ans a trouvé la mort.

Natasha Ott 1

Se protéger du coronavirus

En ces temps de crise, il est important de prendre le risque d’infection au sérieux et de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour vous protéger. Pour cela, il est essentiel de respecter plusieurs gestes barrières comme l’explique l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) :

– Se laver fréquemment les mains avec de l’eau et du savon ou du gel hydroalcoolique. Les mains sont les principaux vecteurs de transmission et un lavage des mains tue le virus qui pourrait potentiellement s’y trouver.
– Éviter tout contact proche avec tout autre personne. L’OMS préconise de garder au moins 1 mètre de distance avec les autres.
– Ne pas se toucher les yeux, le nez ou la bouche.
– Si vous toussez ou éternuez, il est important d’utiliser un mouchoir que vous jetterez dans une poubelle fermée, ou de vous couvrir la bouche ou le nez avec le pli de votre coude plutôt que votre main. Si vous utilisez un mouchoir, n’oubliez pas de vous laver immédiatement les mains après vous en être débarrassé.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close