Covid-19 : Un médecin suggère 4 vitamines et nutriments pour réduire les risques de cas sévères

Avec des conséquences parfois mortelles pour les cas les plus critiques de Covid-19, certains experts préconisent des mesures préventives pour limiter les risques de complications, notamment en cas de carences. Interrogé par Fox 26, le Dr Peter Osborne, expert en nutrition fonctionnelle, met en avant quatre vitamines et nutriments qu’il juge utiles pour renforcer son système immunitaire.

Spécialisé en nutrition et ancien directeur exécutif et vice-président du American Clinical Board of Nutrition, le Dr Osborne fait partie de ceux qui prônent une alimentation réfléchie pour stimuler l’immunité, et s’oppose à d’autres scientifiques qui eux, considèrent que les vitamines ou les plantes n’ont aucun effet sur nos défenses naturelles.

Dans un entretien accordé au média américain, il énumère les nutriments et vitamines qui lui semblent bénéfiques pour renforcer notre santé pendant que le virus circule encore. Si ces dernières ne sont pas des recommandations officielles et ne sont émises qu’à titre préventif, elles pourraient, selon lui, limiter les risques d’infection grave au Covid-19.

Dr Osborne

Le Dr Peter Osborne – Source : My Healing Mentors

Commencer par évaluer de potentielles carences

Selon l’expert, la première étape consiste à vérifier ses taux de vitamines grâce à des tests sanguins. En effet, remédier à des carences en nutriments essentiels peut être bénéfique à l’organisme, mais si ce dernier en dispose déjà en quantités suffisantes, un surdosage peut produire l’effet inverse et porter atteinte à notre santé. D’où la nécessité d’un avis médical avant d’envisager une supplémentation.

“Je pense que c’est l’une des choses les plus intelligentes qu’une personne puisse faire en ce moment, notamment au vu de la nature imprévisible d’une maladie relativement inconnue”, explique le Dr Osborne. La raison : un déficit pourrait affaiblir l’immunité face au virus et serait plus susceptible d’entraîner des complications, indique l’expert.

Un avis rejoint par un collectif de médecins en France qui a publié un manifeste visant à alerter sur l’urgence et la nécessité de renforcer l’immunité des personnes les plus vulnérables. Selon France 3, ces derniers déplorent l’insuffisance des approches préventives dans le pays au détriment d’une médecine essentiellement curative. “Face à tout virus, il est essentiel d’augmenter ses défenses immunitaires”, écrivent-ils dans ce texte. Ainsi, ils préconisent “la prévention avant tout”, grâce à des mesures qu’ils jugent avoir fait leurs preuves. Celles-ci impliquent une meilleure hygiène de vie, la pensée positive, l’espoir et la méditation, ainsi qu’une supplémentation nutritionnelle en vitamine D, vitamine C, en zinc et en probiotiques, entre autres armes naturelles qui stimuleraient notre immunité et diminueraient les risques de maladies infectieuses.

Une recommandation à laquelle le Dr Osborne adhère également puisque selon lui, ces nutriments sont des moyens simples et accessibles pour contribuer à une meilleure santé. Passons donc en revue ceux qu’il a évoqué :

vitamine d

Vitamine D – Source : Le Progres

1. La vitamine D

En faisant référence à des résultats d’études qui indiqueraient qu’un déficit en vitamine D serait susceptible d’augmenter les complications des patients, le Dr Osborne estime que cette dernière pourrait s’avérer utile pour booster ses défenses naturelles. “Si l’on peut empêcher les gens d’avoir besoin d’un respirateur et que l’on peut soutenir réellement leur système immunitaire grâce à la nutrition, idéalement c’est ce qui a le plus de sens”, explique-t-il à Fox News.

Un questionnaire réalisé en Norvège et cité par nos confrères du Monde avait d’ailleurs montré que les personnes qui en consommaient régulièrement par le biais d’huile de foie de morue tombaient moins gravement malades que les autres en cas d’infection. Une seconde recherche menée sur 77 patients par le Pr Cédric Annweiler, chef du service de gériatrie au CHU d’Angers avait quant à elle indiqué que parmi les seniors hospitalisés atteints du Covid-19, “ceux ayant reçu des apports réguliers de vitamine D3 avaient eu des formes moins sévères de la maladie, et un meilleur taux de survie”.

Où en trouver ?

Dans des aliments d’origine animale, tels que les poissons gras (hareng, thon, saumon, sardine, maquereau etc.), l’huile de foie de morue, les oeufs, le foie de veau ou encore le beurre. Des végétaux comme certains champignons en produisent également mais à des doses plus faibles. Enfin, l’exposition au soleil en est une source importante. La peau se charge alors de la synthétiser.

vitamine c

Vitamine C – Source : Femme Actuelle

2. La vitamine C

À l’instar de la vitamine D, le Dr Osborne considère également que la vitamine C serait susceptible d’améliorer les conséquences d’une infection. Laurence Plumey, nutritionniste interrogée par Europe 1 explique qu’il s’agit d’un antioxydant puissant et conseille d’en consommer quotidiennement à raison des doses journalières recommandées pour une bonne immunité. Cela ne signifie pas pour autant que cela peut prévenir une infection à la maladie, mais cela pourrait apporter une aide supplémentaire en cas de carence, à en croire le spécialiste américain. Un avis rejoint par le Dr Laurent Chevallier, nutritionniste, qui souligne également qu’un déficit peut fatiguer et réduire la résistance aux infections, bien qu’aucune étude n’ait délivré de résultats spécifiques sur le Covid-19, note Sciences et Avenir.

Où en trouver ?

Dans les agrumes, mais aussi le kiwi, le poivron rouge, les fraises, les choux de bruxelles, l’ananas ou encore les brocolis.

zinc

Le zinc – Source : Inside Tracker

3. Le zinc

Selon une revue des connaissances parue dans Nutrients sur ce sujet, les oligo-éléments tels que le zinc jouent un rôle essentiel et complémentaire dans le soutien de l’immunité innée et adaptative. De ce fait, un déficit ou un statut sous-optimal pourraient affecter le bon fonctionnement du système immunitaire et réduire la résistance aux infections.

Un communiqué de la British Nutrition Foundation suggère également le rôle bénéfique du zinc, entre autres nutriments dans la lutte contre le Covid-19 et l’immunité antivirale. Le Pr Philip Calder de l’université de Southampton indique toutefois que l’alimentation peut en fournir suffisamment sans avoir recours à une supplémentation.

Où en trouver ?

Dans les viandes, les abats, les fruits de mer et les fromages. Les sources végétales incluent les légumes secs, les céréales non raffinées ou encore les fruits à coque.

quercetine

Légumes crucifères – Source : Julien Venesson

4. La quercétine

Selon le Dr Osborne, la quercétine, qui est un flavonoïde naturel, permet au zinc de remplir ses fonctions. Une étude citée par Medisite suggère également qu’elle aurait le potentiel de d’inhiber la protéine qui permet au virus de se répliquer. Si ces résultats ont été obtenus in-vitro et non sur un groupe de malades via une étude classique, ils restent encourageants note cette même source. D’autant plus qu’augmenter sa consommation de fruits et de légumes ne peut pas faire de mal pour préserver une bonne santé générale.

Où en trouver ?

Essentiellement dans les choux mais pas que ! La quercétine se trouve aussi dans l’oignon, l’ail, les haricots rouges, la mangue, la pomme ou encore les asperges.

fruits et legumes

Fruits et légumes – Source : Holland & Barrett

Les vitamines, nos alliées contre le virus ?

De manière générale et en l’absence de résultats officiels validant l’intérêt spécifique des vitamines, oligo-éléments et minéraux contre le Covid-19, protéger sa santé en remédiant à d’éventuels déficits est toujours un bon réflexe à adopter pour une bonne immunité. Comme le rappelle l’Organisation Mondiale de la Santé: “les micronutriments sont essentiels au bon fonctionnement du système immunitaire et jouent un rôle fondamental dans le domaine de la santé et du bien-être nutritionnel« .

Pour autant, aucun micro-nutriment ou aliment ne peut empêcher de contracter une infection au Covid-19. Ainsi, si une alimentation variée et équilibrée riche en vitamines et nutriments est indispensable pour que le système immunitaire fonctionne correctement, elle ne remplace pas la vigilance et le respect des mesures barrières !

Mise en garde :

Il est indispensable de consulter son médecin en cas de doute sur d’éventuelles carences. Seul un avis médical est à même de vous reseigner sur votre état de santé et de déterminer si la prise de suppléments est nécessaire.

Lire aussi « Ils vivent ensemble et partagent un lit » – Pourquoi l’un est positif au COVID-19 et l’autre non

Contenus sponsorisés