x

Covid-19 : Les effets indésirables du vaccin Pfizer observés par l’ANSM en France

Scrutés de près, les effets indésirables des vaccins contre le Covid-19 font l’objet d’une surveillance particulière. À cet effet, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) mène une enquête de pharmacovigilance et publie des rapports réguliers sur les effets médicamenteux déclarés par les patients ou les professionnels de santé hors essais cliniques. Dans son dernier point de situation mis en ligne le 12 mars, l’Agence met en avant les effets indésirables de plusieurs vaccins. A l’heure actuelle, la majorité de ceux qui sont observés avec le vaccin Pfizer sont “attendus et non graves”.

Alors que la campagne de vaccination se poursuit dans l’Hexagone, l’ANSM porte une attention accrue aux effets indésirables des vaccins contre le Covid-19. Son dernier bulletin est le 8ème rapport publié dans le cadre de l’enquête de pharmacovigilance concernant le vaccin Comirnaty du tandem germano-américain et porte sur les données validées sur la période du 26 février au 4 mars 2021. 

La fièvre est un effet fréquent – Source : Istock

Quels sont les effets indésirables observés avec le vaccin Pfizer ?

Sur près de 4 566 776 injections effectuées depuis le lancement de la campagne vaccinale fin décembre 2020 en France,  les observations du dernier bilan de l’ANSM mettent en avant 8 487 cas d’effets indésirables. Relayés par La Dépêche, ces derniers sont soumis à l’analyse des centres régionaux de pharmacovigilance rapporteurs de l’enquête à Marseille et à Bordeaux et ont, pour la majorité, été considérés “attendus et non graves”. Dans ce document, l’Agence cite notamment :

  • De la fièvre
  • Des céphalées
  • De la fatigue
  • Des vomissements ou des nausées
  • Des douleurs musculaires

Du 26 février au 4 mars, 33 décès ont été signalés à l’Agence, avec un total de 251 décès rapportés depuis le lancement de la campagne de vaccination qui continuent à être suivis de près. Aussi, 22,2% des cas examinés ont été jugés graves. 

Thrombopénie – Source : Istock

L’ANSM a également préconisé la surveillance de cas de thrombopénies, qui se traduit par une diminution de la quantité de plaquettes dans le sang, au vu du signalement de plusieurs cas. Par ailleurs, elle met en avant la possibilité d’un “rôle du vaccin dans l’exacerbation d’asthme chez des sujets avec une pathologie asthmatique sous-jacente”, bien que les données restent limitées. Dans ce sens, elle en appelle à suivre particulièrement ces événements dans les prochains bilans. 

En quoi consiste un effet indésirable ?

A l’instar des médicaments, les vaccins sont susceptibles d’entraîner des effets secondaires. Ces derniers que l’on appelle aussi effets indésirables sont définis par l’ANSM comme “une réaction nocive et non voulue” susceptible de résulter de la prise d’un médicament dans le cadre de son autorisation de mise sur le marché (AMM) ou hors-AMM, en cas d’abus, de surdosage, de mésusage…etc. Un effet indésirable grave est quant à lui défini comme “létal ou susceptible de mettre la vie en danger”, provoquant l’invalidité du patient, une incapacité significative ou prolongée, une hospitalisation ponctuelle ou durable, ou encore une malformation ou une anomalie congénitale. Les professionnels de santé sont également à même de considérer comme grave un effet indésirable. 

Des maux de tête – Source : Istock

Quels sont les effets secondaires fréquents du vaccin Pfizer ?

Pouvant concerner plus d’une personne sur dix, les effets indésirables dits “très fréquents”, sont mis en avant dans la notice du vaccin Pfizer. Relayés par une publication du Journal des Femmes, ces derniers impliquent : 

  • Des maux de tête
  • Un gonflement ou une douleur au site d’injection
  • Des myalgies 
  • Des douleurs aux articulations
  • Des frissons
  • Une fièvre

Les effets indésirables peu fréquents peuvent quant à eux toucher 1 à 10 individus sur 1000 et incluent une douleur au niveau des membres, une sensation de malaise, des ganglions lymphatiques gonflés, des insomnies et des démangeaisons au niveau du site d’injection. Enfin, les effets rares ou à la fréquence indéterminée impliquent respectivement une paralysie partielle et temporaire du visage se déclenchant de manière soudaine ainsi que de graves réactions allergiques. 

Contenus sponsorisés
Loading...