x

Covid-19 : La maladie pourrait se propager jusqu’à 4 mètres et reste sur les chaussures

Depuis que le Covid-19 a été détecté en décembre dernier à Wuhan, la communauté scientifique continue de récolter des informations sur l’identité et les modes de transmissions de ce virus qui suscite une grande panique. De nombreux mystères persistent, tandis que plusieurs pays sont tenus de respecter des mesures strictes de confinement et de distanciation sociale afin de limiter la propagation du coronavirus. De nouvelles données d’un rapport du Centers for Disease Control and Prevention viennent s’ajouter à la liste des informations à ce sujet. Elles ont été relayées par nos confrères du New York Post.

A ce jour, les mesures recommandées par les autorités sanitaires et par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), sont relatives au confinement, à l’hygiène et à la distanciation sociale. Il s’agit de moyens reconnus efficaces pour endiguer la propagation du Covid-19, à la contagion rapide. C’est dans ce sens que tout le monde peut être acteur de cette limitation afin de se protéger et de protéger son entourage.

Les principaux modes de transmission

Selon le Ministère des Solidarités et de la Santé, la propagation du coronavirus se fait par la transmission de sécrétions ou de gouttelettes, qui sont projetées “lors d’une discussion, d’éternuements ou de la toux”. Les données scientifiques actuellement disponibles supposent qu’il faut une distance rapprochée pour que la contamination s’opère. Il serait également possible de contracter le virus par contact physique si on touche un objet infecté juste avant de se toucher le visage, notamment les yeux, le nez ou la bouche. Selon Francetvinfo, le virus pourrait rester plusieurs heures ou plusieurs jours sur certaines surfaces. Il s’agit là de résultats d’une étude américaine publiée dans le New England Journal of Medicine. Et bien que ces données restent théoriques, les mesures de protection tenant compte des informations scientifiques doivent être appliquées.

Le rapport du CDC

Une publication préliminaire d’un rapport du Centers for Disease Control and Prevention (CDC), fait un état des lieux sur la transmission du coronavirus au sein d’une unité de soins intensifs (ICU) et du service général du Covid-19 (GW) au Huoshenshan Hospital à Wuhan.

Parmi les conclusions relayées par le site du centre américain, l’une d’entre elles suggère que le virus était “largement présent dans l’air et sur la surface des objets au sein de l’ICU et du GW, impliquant un risque d’infection potentiellement élevé pour le personnel médical et les personnes en contact étroit”. Le CDC révèle également que la moitié des échantillons recueillis à partir de semelles du personnel médical de l’ICU auraient été testées positives au virus, soulignant que « par conséquent, les semelles des chaussures du personnel médical pourraient fonctionner comme des porteuses du virus”. C’est dans ce sens, que le centre américain recommande des mesures de désinfection strictes du matériel médical pour qu’aucun soignant ne participe à sa propagation par inadvertance.

Une seconde conclusion du rapport porte quant à elle sur la propagation du virus dans l’air. Cette dernière suggère que «Les caractéristiques de distribution des aérosols… indiquent que la distance de transmission de [COVID-19] pourrait être de 4 m», peut-on lire sur le site du CDC qui précise néanmoins certaines limitations à l’étude. La première étant que “les résultats des tests d’acide nucléique n’indiquent pas la quantité de virus viable”. La deuxième étant que “pour la dose d’infection minimale inconnue, la distance de transmission des aérosols ne peut pas être strictement déterminée”.

A savoir que pour l’heure, le CDC américain recommande une distance d’environ 2 mètres entre les personnes en contact étroit et que l’OMS préconise une distance d’au moins 1 mètre. Néanmoins, La Dépêche souligne que de nombreuses études semblent juger cette distance insuffisante, notamment une étude menée par l’entreprise spécialisée Ansys qui souligne “que les risques sont beaucoup moins importants lorsque les protagonistes se placent à 1,5 mètre. C’est encore mieux s’ils se tiennent à deux mètres de distance”. Thierry Marchal, directeur Santé d’Ansys précise néanmoins que “le risque nul n’existe pas”.

Les mesures de protection de l’OMS

La propagation du coronavirus a fait réagir l’OMS afin d’établir des mesures à suivre, en fonction des dernières données continuellement mises à jour. Afin de prendre soin de sa santé et de se protéger contre une éventuelle contamination, l’organisation livre ses conseils:

– Éviter les rassemblements et la fréquentation des endroits publics où le risque est accru;
– Respecter la distanciation sociale d’un mètre et limiter le contact avec les personnes vulnérables (les personnes âgées et les personnes qui souffrent de comorbidités) ;
– Éviter les pratiques pour saluer, les poignées de main, et les accolades ;
– Ne pas se toucher les yeux, le nez ou la bouche;
– Se laver les mains et respecter les règles d’hygiène respiratoire.

Contenus sponsorisés
Loading...