x

Covid-19 : Des scientifiques canadiens examinent l’efficacité du cannabis pour « bloquer » le virus

A l’heure où l’OMS déclare qu’il n’existe encore aucun vaccin ou médicament spécifique au Covid-19, les études se poursuivent dans les quatre coins du globe pour enrayer la pandémie. Face à la maladie qui a contaminé plus de 5 millions de personnes dans le monde et entraîné plus de 330 000 décès, les chercheurs explorent différentes pistes de traitement. Parmi elles: certains extraits de cannabis. C’est en tout cas ce que révèlent des scientifiques canadiens qui suggèrent que ces derniers pourraient aider à prévenir et à lutter contre le nouveau coronavirus. L’étude préliminaire menée à l’université de Lethbridge a été publiée sur la plateforme Preprints, un site de prépublication, et n’a donc pas été évaluée par des pairs. L’information a été relayée par le New York Post

Il va sans dire que le nouveau coronavirus attise la curiosité de la communauté scientifique. Et pour cause, le virus Sars-CoV-2 à l’origine de la maladie a bouleversé notre quotidien, avec nombre de nouvelles mesures et restrictions mises en place pour atténuer son impact. A cet effet, trouver un traitement est plus que jamais d’actualité pour mettre fin à la pandémie.

traitement canabis

Depuis son apparition à Wuhan, les études se sont succédées et multipliées pour évaluer différentes solutions. L’urgence sanitaire est réelle pour les pays touchés qui cherchent à enrayer la propagation du virus dans l’espoir de retrouver une vie normale, dénuée des craintes qui alimentent la communauté internationale depuis quelques mois.

A cet effet, une équipe de chercheurs canadiens révèle à  CTV News que bien que des essais cliniques soient encore nécessaires, les données recueillies ces quatre dernières années sont encourageantes quant à une potentielle efficacité de certains extraits de cannabis. Ils suggèrent également que ces derniers pourraient s’avérer utiles pour prévenir et traiter la Covid-19, indique le média canadien. Une information à prendre avec des pincettes puisque des tests plus poussés sont indispensables pour valider ces observations. D’autant plus que l’étude soumise à la publication n’a pas encore été évaluée par des pairs.

Que disent les chercheurs?

L’étude préliminaire a été menée par Olga et Igor Kovalchuk, en partenariat avec Swysh Inc, une société de recherches basées sur les cannabinoïdes, et Pathway Rx, une société de recherche sur la thérapie au cannabis.

Igor Kovalchuk

Pour le couple de chercheurs qui examinent les propriétés du cannabis depuis 2015, l’étude est porteuse d’espoir et pourrait, si des recherches supplémentaires le confirment, “fournir une stratégie plausible pour réduire la susceptibilité à la maladie”, en plus de “devenir une addition utile et sans danger au traitement du Covid-19, sous forme de thérapie complémentaire”. En se fiant à leurs données, ils suggèrent ainsi que des extraits de cannabis pourraient potentiellement “bloquer” l’entrée au virus dans l’organisme.

Le New York Post indique également que seuls certains extraits de cannabis se sont avérés encourageants. Ces derniers seraient riches en cannabidiol (CBD) anti-inflammatoire et faibles en tétrahydrocannabinol (THC), la molécule responsable des effets psychoactifs du cannabis, peut-on lire sur son site.

Cannabis

Attention, la marijuana ne tue pas le virus

Si le couple Kovalchuk se réjouit de ses observations, il va sans dire qu’il serait extrêmement prématuré de tirer des conclusions hâtives basées sur ces seules données. Reuters mettait d’ailleurs en garde le 16 mars contre des “fake news” circulant sur les réseaux sociaux, affirmant que la “marijuana tue le coronavirus”. L’agence de presse rappelle également que la marijuana a été jugée efficace pour certains problèmes de santé, mais que ceux-ci ne sont pas en lien avec les cas de Covid-19.

L’équipe de Fact Checking indiquait à cet effet qu’il n’existe “aucune preuve qui suggère que la marijuana pourrait soigner le Covid-19. L’OMS met en garde contre le tabagisme pour traiter le coronavirus et les études démontrent que fumer de la marijuana augmente les risques d’infections des voies aériennes telles que la pneumonie, une condition qui se développe dans les cas sévères de coronavirus”.

Contenus sponsorisés
Loading...