x

Covid-19 : Cette étude révèle l’ampleur des effets secondaires du vaccin

Pour en savoir plus sur les effets secondaires du vaccin Pfizer/BioNTech, des scientifiques ont demandé à des personnes vaccinées de documenter leur état de santé. Les informations obtenues ont été publiées sur le site de la Zoe COVID Symptom Study, une application de recherche épidémiologique ayant permis la collecte de ces données.

Relayées par nos confrères de BBC News, les observations des chercheurs se veulent rassurantes. A travers la Zoe App, ces derniers ont cherché à mieux comprendre l’impact des vaccins contre le Covid-19 et leurs effets secondaires. Voici leurs observations publiées le 4 février sur la plateforme de l’application en ligne.

Près de 40 000 personnes interrogées

La Covid Symptom Study est une application britannique développée par le King’s College de Londres, en collaboration avec les hôpitaux Guy’s and St Thomas’ et l’entreprise ZOE Global Limited. Depuis le début de la campagne de vaccination, les chercheurs révèlent avoir demandé à toutes les personnes vaccinées d’y enregistrer leur injection et de renseigner quotidiennement des informations relatives à leur état de santé, pendant une semaine après la vaccination.

“Cela permet de capturer des informations sur l’impact du vaccin sur le corps entier (effets systémiques); nous posons aussi des questions sur la douleur et les gonflements au niveau du site d’injection (effet local)”, expliquent-ils sur le site. L’équipe de scientifiques a donc analysé le compte rendu de près de 40 000 personnes vaccinées en décembre 2020. Selon leurs données, 23 308 d’entre elles ont reçu une première injection du vaccin, contre 12 444 à avoir reçu les deux doses. 

Des compte-rendus partagés sur l’application – Source : DW

Qu’ont-elles ressenti après la vaccination ?

Selon les observations des scientifiques :

  • 37% des sujets ont ressenti des “effets secondaires” locaux après la première injection tels qu’une douleur ou des gonflements. 
  • Après deux doses, ce taux a atteint environ 45% sur 10 000 personnes concernées. 
  • Durant les 7 jours après la première dose, au moins un effet secondaire général a été observé chez 14% des sondés, sous forme de frissons, de fièvre ou de douleurs.
  • Suite à la deuxième dose, ce taux est monté à 22%. 

De manière générale, les effets secondaires se sont améliorés au bout de quelques jours. Les contrôles de sécurité se poursuivent à cet effet dans les quatre coins du monde pour collecter un maximum de données et prendre les précautions nécessaires. Certains cas de réactions allergiques sévères au vaccin Pfizer/BioNTech avaient d’ailleurs mené à une mise en garde pour les personnes aux antécédents d’allergie importants. Un risque toutefois minime selon un communiqué de la Fédération Française d’Allergologie publié le 19 janvier, qui rappelle qu’aucun décès n’a été déploré pour cette raison. Elle ajoute par ailleurs que le risque d’allergie sévère après une injection du vaccin germano-américain ou de Moderna est présent, “mais pas plus qu’avec un autre vaccin”. Un avis rejoint par le Dr Epstein, allergologue, qui ajoute qu’ « Il y a un risque pour les gens qui seraient allergiques à un des composants du vaccin, et pas forcément les allergiques à n’importe quoi d’autre ».

Est-il normal de ressentir des effets secondaires après la vaccination ?

Comme l’expliquent les chercheurs sur le site de la Covid Symptom Study, les vaccins contre le nouveau coronavirus entraînent une réaction immunitaire similaire à celle du corps en cas d’infection. Une sorte d’entraînement pour le jour où il sera véritablement confronté au virus. Cela implique des maux de tête, des frissons, de la fièvre, une fatigue, une diarrhée, des nausées ou encore des douleurs articulaires ou musculaires. Il est également possible de ressentir une douleur, des rougeurs, un gonflement ou des démangeaisons au niveau du site d’injection, ainsi qu’un gonflement des ganglions lymphatiques. 

Pour autant, si ces effets peuvent s’avérer désagréables, les scientifiques rappellent que ces derniers démontrent que le système immunitaire s’active pour nous protéger du Covid-19. Cela ne signifie pas qu’il faut s’inquiéter en cas d’absence de réaction, nuancent-ils. “Votre système immunitaire apprend toujours à répondre au virus”, expliquent-ils sur le site. Le professeur Tim Spector, chercheur en chef de la Zoe App considère que “globalement, la majorité des gens devraient être rassurés par ces données”. Il rappelle toutefois que la vaccination n’exclut pas un dépistage en cas de symptômes suggérant une infection au Covid-19

Contenus sponsorisés
Loading...