x

Covid-19 : à quoi ressemblent les effets secondaires du vaccin d’après ceux qui se sont faits vacciner

Après s’être faites vacciner contre le Covid-19, de nombreuses personnes ont témoigné au sujet de leur expérience. Aux Etats-Unis, le New York Times a interrogé plusieurs dizaines d’entre elles dans les jours suivant l’injection. Les réponses étaient aussi diverses que variées, allant de l’absence complète d’effets secondaires à des symptômes tels qu’un “brouillard cérébral” ou des frissons.

Pour enrayer la propagation du virus et protéger la population, la communauté scientifique s’est massivement mobilisée à l’échelle mondiale pour développer un vaccin. Au pays de l’oncle Sam, on retrouve désormais celui des laboratoires Pfizer/BioNTech ou encore celui de Moderna. Ce sont ces deux derniers qui ont été administrés aux citoyens américains interrogés par le quotidien new-yorkais et qui font l’objet des témoignages recueillis. Voici ce qu’ils ont mis en avant. 

Le Dr Taneisha Wilson – Source : New York Times

Un mauvais mal de tête, 2h30 après l’injection

Pour le Dr Taneisha Wilson, médecin urgentiste, l’injection du vaccin Pfizer a donné lieu au “pire mal de tête de sa vie”, deux heures et demie après la procédure. Âgée de 36 ans, la femme raconte : “Javais l’impression d’avoir été battue”. Une réaction qui ne correspond pas à la majorité, selon le New York Times, mais qui n’est pas rare selon les résultats des essais cliniques présentés par les deux laboratoires américains. En effet, selon cette même source, Pfizer aurait rapporté un mauvais mal de tête après l’injection de la première dose chez 13% des participants âgés de 18 à 55 ans. 

Vaccin développé par Moderna – New York Times

De son côté, Moderna a indiqué que 16% des sujets auraient eu une réaction suffisamment forte pour les empêcher de poursuivre leur routine quotidienne lors des essais cliniques de stade avancé. Par ailleurs, le Dr Wilson, à l’instar de la plupart des personnes interrogées par le quotidien a insisté sur le fait qu’elle ne regrette absolument pas d’avoir reçu le vaccin, malgré son mal de tête qui aurait disparu au bout de 36 heures. 

Vaccin Pfizer/BioNTech – Source : New York Times

Une pléthore de réponses allant de la fatigue au brouillard mental

D’autres effets secondaires ont été mis en avant à travers les propos recueillis par le New York Times. Une assistante médicale a ainsi déclaré avoir ressenti de la fièvre, mais elle ne sait pas si celle-ci doit être attribuée à l’injection du vaccin ou s’il s’agit d’un symptôme lié à une potentielle infection contractée à travers l’un de ses patients atteint du Covid-19. Des frissons incontrôlables et une sorte de “brouillard cérébral” ont également été rapportés, ainsi que des douleurs au bras après s’être faits vacciner. Certains ont jugé ces dernières comme étant assez importantes, tandis que d’autres les ont comparées à la sensation habituelle qui suit l’injection d’un vaccin antigrippal. 

Delayna Frint, une infirmière américaine, raconte que son bras était tellement endolori qu’elle avait besoin de baisser le support des poches intraveineuses pour réussir à les accrocher. Pour Alyson McGregor, une professeure associée en médecine d’urgence qui se décrit également comme une excellente cuisinière, les jours ayant suivi sa vaccination ont été marqués par un brouillard mental qui a transformé ses tentatives de cuisiner les plats les plus simples en “pâté immangeable”. Elle raconte avoir eu l’impression qu’ “il y avait un nuage au-dessus de sa tête”, la suivant partout où elle allait. 

Pour autant, la vaccination n’aurait pas systématiquement induit des effets secondaires. C’est ce que met en avant un employé à l’hôpital d’Iowa City qui raconte : “Je ne sens même pas que j’ai été vacciné”. Chez certains patients âgés résidant en maison de retraite, le vaccin anti-Covid-19 aurait entraîné des maux d’estomac. Lorenzo Alfonso, un assistant médical âgé de 34 ans, a quant à lui révélé avoir ressenti une fatigue et des douleurs inhabituelles. Paul Offit, médecin vaccinologue, estime que “nous les appelons effets “secondaires”, mais en réalité, ce n’est qu’un effet”. Pour ce membre du comité consultatif sur les vaccins à la Food and Drug Administration, cela signifie que le vaccin fonctionne. “C’est ce que fait votre réponse immunitaire lorsqu’elle répond à une infection”, a-t-il ajouté.

Le Dr Matthew Harris – Source : New York Times

Des médecins veulent faire preuve de transparence

Alors que certains se montrent réticents face à la vaccination contre le coronavirus, certains experts appellent à plus de transparence pour dissiper les craintes qui subsistent chez de nombreux citoyens. Matthew Harris, un médecin urgentiste de 38 ans, s’est d’ailleurs demandé si la publication de son expérience sur les réseaux sociaux n’allait pas alimenter la peur face au vaccin. Il a souffert de frissons et de douleurs articulaires au poignet et à l’épaule après sa première injection. Mais après avoir vu le commentaire d’un ami qui appelait à plus d’informations sur le sujet, ce dernier s’est exprimé sur son expérience une deuxième fois avec le hashtag #stillworthit, en français #çaenvautoujourslecoup. Il ajoute par ailleurs: “Les gens vont-ils se sentir en forme 100% du temps après ce vaccin ? Non. Et si nous ne sommes pas honnêtes avec eux, comment voulez-vous qu’ils nous fassent confiance ?”. Un avis rejoint par le Dr Sylvia Owusu-Ansah qui a elle aussi, choisi de documenter les effets secondaires liés au vaccin sur Facebook et ce, afin de rassurer ceux qui pourraient encore douter de ses effets. 

Contenus sponsorisés
Loading...