Coronavirus : Voila ce qui arrive aux animaux de compagnie quand leurs propriétaires meurent

Si l’on évoque souvent les victimes de la Covid-19 en nombre de décès et de cas, les animaux de compagnie restent généralement dans l’ombre. Suite à ces morts, nombre d’entre eux retournent aux refuges. Ces petites boules de poils se retrouvent ainsi sans maîtres, orphelins et livrés à leur sort. Cela a été le cas à New York où CNN nous relaie de nombreuses histoires navrantes. Récit.

Le pays à la grande pomme a été l’épicentre de la pandémie du coronavirus aux Etats-Unis. Suite à cela, les refuges ont accueilli des animaux en masse après que leurs maîtres soient décédés de cette maladie dévastatrice. Tiffany Lacey, responsable d’un centre d’accueil pour animaux a parlé d’un silence effrayant de la part des adoptants. Elle a également expliqué qu’elle savait que ces pauvres innocents allaient être laissés à l’abandon.

desinfection chien

Un petit carlin aveugle

Parmi les cas tristes révélés par le refuge, nous pouvons compter l’histoire de Bo. Ce vieux carlin aveugle a dû se séparer de son maître mort de la Covid-19. Après ce terrible décès, aucun membre de la famille du défunt ne pouvait accueillir cette boule de poils. L’entourage de ce dernier a même envisagé d’euthanasier ce chien en raison de son âge avancé. Heureusement, il a été recueilli à Animal Haven où demeurent 30 chiens et chats, victimes collatérales du virus Sars-CoV-2. Un effet qui vient en conséquence et qui reste malheureusement peu médiatisé.

chihuahuas

16 chihuahuas orphelins

Lorsqu’une femme de 55 ans et son frère meurent des suites de cette terrible maladie infectieuse, ils laissent en héritage 16 chihuahuas à leur mère dévastée par le deuil de ses enfants. Ni une ni deux, des volontaires se rendent équipés chez cette maman dans une tristesse incommensurable. Ces âmes solidaires des animaux ont transporté ces orphelins dans un véhicule jusqu’à l’endroit où ils allaient être chéris en attente d’un maître qui allait à nouveau prendre soin d’eux. Un phénomène qui est courant et que déplorent les membres du refuge, dépassés par cette situation d’abandon de nos amis les chiens et chats.

Un phénomène courant

Si cette situation est dramatique, c’est essentiellement parce que des cas similaires à ceux des 16 chihuahuas sont beaucoup plus courants que l’on ne le croit. “Cela se produit partout en ce moment » s’est inquiétée l’amoureuse des animaux qui en accueille de plus en plus avec la pandémie de Covid-19. Elle relate l’histoire d’un chat dont le maître s’est rendu à l’hôpital pour ne jamais en sortir. Un décès tragique qui allait causer la solitude du félin, également accueilli au refuge. L’adoptante des 30 animaux déplore également le manque d’informations sur les maîtres. Des données essentielles pour pouvoir replacer les animaux chez les proches des personnes décédées des suites du coronavirus.

Winter, le chat immaculé

Winter, un chat blanc aux yeux bleu-vert magnifiques est également l’une des victimes collatérales de la pandémie. Ce félin à la fourrure immaculée réside désormais au foyer pour animaux. Un voisin a nourri le meilleur ami du maître décédé de cette terrible maladie et a contacté Animal Haven. Pétrifié, il se cachait sous un lit mais le refuge a utilisé de la nourriture pour l’attirer et le récupérer. Jenny Coffey, une des membres de l’association parlait du maître de Winter comme d’un homme qui adorait la musique et son chat. L’activiste pour la cause des animaux espère qu’Animal Haven pourra poursuivre son œuvre car ses maîtres n’avaient « comme soutien que leurs compagnons ». Elle poursuit en expliquant que ces derniers étaient à leurs images.

Linda le berger et le chat timide

Linda, un berger a été recueillie par les services des animaux de Miami. Également orpheline d’un maître mort du coronavirus, elle est terriblement seule mais a heureusement trouvé une nouvelle famille d’accueil à Tampa. Elle a également été renommée Charise. Un nom qui signifie « nouveau départ ». Mais ce n’est pas le seul animal à demander de nouvelles personnes qui lui donneront de l’amour. Le meilleur ami de la défunte Kyra Swartz, une femme trentenaire morte du coronavirus, attend également des maîtres. Ce chat timide de 9 ans a été confié par les parents de la victime du Covid-19. Anderson le félin vit désormais avec le frère de la défunte, sa femme et deux nouveaux amis chat. Une nouvelle vie pour ce petit qui a perdu sa maîtresse.

Lire aussi Quand les arbres nous disent ce qui se passe sous terre

Contenus sponsorisés