x

Coronavirus : Une maman meurt de la maladie sans aucun problème de santé

Partout dans le monde, les autorités sanitaires sont inquiètes quant à la progression fulgurante du Covid-19, et à la gestion de cette pandémie. Plusieurs mesures ont été adoptées en France pour faire face à cette crise, dont le confinement, aujourd’hui prolongé par le président Emmanuel Macron, jusqu’au 11 mai. Ces mesures ont pour but de limiter la contamination de nouvelles personnes et à les protéger surtout lorsqu’elles sont vulnérables. Cependant, les personnes à risque ne sont pas les seules en danger car il n’en est pas moins possible que des cas positifs au coronavirus, en bonne santé, succombent à l’infection. C’est le cas de cette maman, relayé par nos confrères de la BBC.

caroline saunby 1

Selon l’Express, les jeunes et les personnes en bonne santé sont peu représentés à mesure que la gravité de l’infection s’accentue, mais personne n’est à l’abri et on ne peut prédire l’évolution de l’état de santé d’un patient. Jérôme Salomon, directeur général de la Santé en France avait précisé qu’il ne s’agit pas d’une grippe et que le Covid-19 “peut donner des formes graves sur des personnes pas si âgées que ça et ne souffrant pas de pathologies chroniques”. Le témoignage de Sarah, sœur jumelle d’une maman de 48 ans en bonne santé vise à sensibiliser au sujet de cette réalité.

“Ce virus n’épargne personne”

caroline saunby 2

Caroline Saunby, mère de famille britannique de 48 ans ne souffrait d’aucune maladie avant de contracter le coronavirus. Mère de deux jumeaux au nom d’Eliott et Joseph, celle-ci avait été emmenée à l’hôpital dans un état critique avant de décéder.

Sarah, sa sœur jumelle, a raconté au média local Northern Echo l’histoire de cette maman décédée sans pour autant souffrir de comorbidités, afin de sensibiliser le grand public. Caroline prenait toutes les précautions pour ne pas attraper le virus. Elle pratiquait la distanciation sociale, se lavait les mains, prenait sa sécurité et celle des autres très au sérieux. Elle était en bonne santé. Pourtant elle nous a été enlevée en quatre jours seulement”, a expliqué sa sœur.

Elle en conclut que “ce virus n’épargne personne » et sa sœur, mère de famille laisse son mari et ses deux enfants derrière elle. Sarah, qui est encore bouleversée par sa perte, ne manque pas d’honorer sa mémoire : « Mon seul réconfort est de savoir que Caroline a pu rencontrer l’amour de sa vie et avoir de beaux garçons qui représentaient son monde tout entier ».

mariage

Décédée 4 jours après les premiers symptômes

Les premiers symptômes du coronavirus dont Caroline a souffert sont des plus communs : le mal de gorge, et d’autres signes qui pourraient faire penser aux amygdales. Ce n’est que 4 jours plus tard qu’elle a eu des difficultés respiratoires avant de s’effondrer. Ce jour-là était le dernier où sa famille allait la voir, et elle était décédée quelques heures après que l’ambulance l’ait emmenée à l’hôpital.

caroline saunby 4

Sarah, témoigne de sa gratitude envers le corps médical qui a accueilli sa soeur : « Tous les médecins ont été incroyables, tout comme les ambulanciers. Nous sommes éternellement reconnaissants de tous leurs efforts.”

Pourquoi faut-il se protéger même quand on est en bonne santé ?

Bien que tragiques, ces histoires et ces témoignages, doivent nous servir de leçon. Selon l’Express, Antoine Flahault, un éminent épidémiologiste a déclaré que “personne n’est protégé” et qu’il existe des cas sévères chez les jeunes aussi.

Il est donc très important de s’en tenir aux instructions des autorités sanitaires et aux mesures de confinement prises afin de réduire le nombre de personnes infectées et mieux prendre en charge les patients. Le spécialiste de santé publique ajoute qu’il faut se protéger, pour soi-même mais aussi de façon altruiste pour ses proches et la société en général. Ce sont des actions individuelles, dans une perspective de collectivité nationale ».

Contenus sponsorisés
Loading...