x

Coronavirus : Une adolescente de 14 ans récompensée pour ses recherches sur un traitement potentiel

Anika Chebrolu, une adolescente de 14 ans seulement a récemment remporté le “Young Scientist Challenge”, un concours annuel de jeunes scientifiques aux Etats-Unis. A la clé, une bourse de 25 000 dollars, soit environ 21 000 euros, qu’elle a obtenu grâce à ses recherches sur le nouveau coronavirus. Son histoire inspirante a été relayée par nos confrères de CNN. 

Anika est une jeune collégienne vivant au Texas. Passionnée par la science, elle a remporté le 13 octobre dernier le 3M Young Scientist Lab, un concours pour jeunes scientifiques. Au cœur de cet accomplissement : ses recherches sur le Covid-19. Selon CNN, ces dernières pourraient potentiellement aboutir à un traitement contre le virus Sars-CoV-2.

anika

Anika Chebrolu a remporté le 3M Young Scientist Challenge – Source : CNN

Inspirée par son grand-père

Anika Chebrolu est une adolescente américaine d’origine indienne, vivant dans la ville de Frisco, dans la banlieue nord de Dallas, au Texas. Passionnée par le domaine scientifique, elle a toujours été encouragée par son grand-père, professeur de chimie, qui l’incitait à apprendre le tableau périodique des éléments. “Au fil du temps, j’ai appris à aimer ça”, confie-t-elle à CBS Dallas. C’est ainsi qu’en 2019, après avoir entendu parler du Challenge 3M et en avoir discuté avec ses professeurs, elle décide d’y participer.

Le désir de mettre fin à la pandémie

Initialement, le projet d’Anika portait sur la grippe et les manières potentielles d’éradiquer ce virus saisonnier. Mais au début de l’année, l’adolescente a décidé de changer de cap pour diriger son attention sur le Covid-19. Elle raconte avoir été motivée par l’ampleur de la pandémie et son impact sur les habitants. “On a toujours cette peur persistante de savoir qui sera affecté par le coronavirus” explique la jeune fille. Par ailleurs, Anika aurait passé énormément de temps à mener des recherches sur les virus, les pandémies et les découvertes médicales. “C’était incroyable de réaliser que j’étais actuellement en train de vivre une situation pareille”, révèle-t-elle à CNN. Un constat qui la pousse donc à cibler le virus Sars-CoV-2, avec l’aide de son mentor.

anika1

Anika Chebrolu, récompensée pour ses recherches et sacrée meilleure jeune scientifique de 2020 – Source : France Info

Des recherches récompensées par le jury du 3M

L’adolescente a pu épater le jury du concours grâce à des recherches pertinentes compte tenu du contexte actuel. En utilisant une simulation numérique, Anika a pu isoler une molécule qui s’attache à la protéine permettant au virus de pénétrer nos cellules et qui stoppe son fonctionnement. “J’ai commencé avec une base de données de plus de 682 millions de molécules”, indique la jeune fille.

Elle révèle par ailleurs que son inspiration pour trouver un traitement potentiel aux virus vient de ce qu’elle a appris au sujet de la pandémie de grippe de 1918 et du nombre de décès annuels aux États-Unis qui se poursuivent à ce jour, malgré des vaccinations annuelles et les traitements antigrippaux sur le marché.

“Anika a un esprit inquisiteur et utilise sa curiosité pour poser des questions au sujet d’un vaccin pour le Covid-19” a révélé le Dr Cindy Moss, membre du jury, interrogée par CNN. Puis de poursuivre : “Son travail était exhaustif et a examiné de nombreuses bases de données”. Le Dr Moss salue également les qualités d’oratrice de l’adolescente et sa maîtrise du processus innovateur, en plus de sa volonté de dédier son temps et son talent à améliorer le monde actuel.

Une initiative louable qui nous rappelle celle de Julian Rios Cantu, un adolescent qui voulait inventer un soutien-gorge capable de détecter le cancer du sein à un stade précoce, après que sa mère soit tombée malade.

anika2

Anika pratique le Bharata Natyam depuis 8 ans – Source : CNN

En dehors de la science, elle mène une vie normale d’adolescente

Si Anika est honorée d’avoir remporté ce concours ainsi que le titre de meilleure jeune scientifique de l’année, elle est consciente que son travail n’est pas encore achevé. Son prochain objectif est de travailler aux côtés des scientifiques pour réussir à transformer les résultats de ses recherches en véritable traitement contre le virus.

Mais la jeune fille n’en oublie pas pour autant de vivre sa vie d’adolescente. Lorsqu’elle ne se trouve pas dans un laboratoire ou qu’elle n’oeuvre pas à devenir médecin ou chercheuse, Anika s’entraîne à maîtriser le Bharata Natyam, une danse classique en Inde qu’elle pratique depuis 8 ans. “Je me décris comme une personne qui aspire à de nombreuses choses” conclut la jeune fille.

Contenus sponsorisés
Loading...