Coronavirus : les personnes asthmatiques sont parmi les plus vulnérables pendant la pandémie

En cas d’infection au coronavirus, certaines personnes sont considérées plus fragiles que d’autres, notamment en raison de leur état de santé, bien que le virus ait démontré que des complications pouvaient survenir même chez les mieux portants. Dernièrement, de nombreuses mises en garde contre la prise d’anti-inflammatoires et de certains corticoïdes ont été relayées par les médias, signalant que ces derniers pourraient constituer un facteur aggravant. Suite à ces alertes, la Fédération française d'allergologie a jugé bon de faire une mise au point pour les personnes souffrant d’asthme, appelant ces dernières à poursuivre leur traitement pour contrôler la maladie. En effet, si elles n’ont pas plus de risques de contamination, elles auraient en revanche, davantage de risque de souffrir de complications respiratoires si l’infection est avérée. A cet effet, nos confrères de BFM TV révèlent ce qu’il faut savoir lorsqu’on est asthmatique.

Dans un avis provisoire du Haut Conseil de la Santé Publique, il a été estimé que parmi les personnes à risques face au Covid-19, les personnes “présentant une pathologie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d’une infection virale” faisaient partie du lot. Néanmoins, il est important de souligner que toutes les personnes asthmatiques ne sont pas inclues dans cette catégorie, comme le précise le Figaro. Selon la direction générale de la Santé, cette recommandation ne concerne que «les asthmes chroniques sévères».

homme tousse

“Il ne faut pas arrêter son traitement”

“Il n’a jamais été démontré que la prise de corticoïdes inhalés était un facteur de risque sévère », martèle la Fédération française d’allergologie qui redoute l’arrêt du traitement par de nombreuses personnes asthmatiques, par peur du Covid-19. Celle-ci précise également que l’asthme ne représente pas un facteur de risque de manifestations plus sévères du coronavirus “si l’asthme est bien contrôlé, notamment par les corticoïdes inhalés”.  Si le traitement a été prescrit, il faut donc continuer à le suivre, souligne la fédération.

En outre, selon Blaise Genton, médecin chef à Unisanté à Lausanne, “A priori,  l’asthme des jeunes n’est pas un facteur de risque”. Pour l’expert, “seul un asthme non contrôlé ou un asthme qui s’est transformé en broncho-pneumopathie obstructive, surtout chez des personnes âgées, est un facteur de risque”.

L’association Asthme et Allergies souligne toutefois que bien que les asthmatiques ne soient pas plus susceptibles que d’autres d’être touchés par le coronavirus, ils auraient en revanche, plus de risques en cas de contamination, notamment en développant des complications respiratoires. Elle précise ainsi que le contrôle adéquat des symptômes “limite les risques de présenter une poussée inflammatoire d’asthme en cas d’infection virale”.

enfant ventoline

Il est également important de “bien évaluer la nature des symptômes ressentis”, recommande la fédération, notamment en raison du pollen qui pourrait entraîner chez les personnes allergiques de l’asthme, des rhinites ou encore des conjonctivites.

Comment se protéger ?

Interrogée par Europe 1, Madeleine Epstein, allergologue insiste sur l’utilité du traitement, en révélant que de nombreux patients l’auraient contactée par mail pour lui annoncer qu’ils comptaient diminuer leur dose. Pour la spécialiste, il est indispensable de suivre les recommandations établies pour prévenir des complications potentielles,  « Il faut être prudent et la meilleure protection est d’équilibrer ses bronches, de les mettre au repos pour qu’elles ne soient pas trop réactives et inflammatoires, et ainsi diminuer le risque”.

Des pneumologues de l’association Asthme et Allergies soulignent également l’importance des mesures barrière lorsqu’on est asthmatique, pour réduire les risques de transmission du coronavirus en cas de contamination. La maladie étant essentiellement transmise via des positillons, des sécrétions nasales et des gouttelettes, les personnes souffrant d’asthme doivent, comme le reste de la population, mettre en place les gestes d’hygiène préconisés par les autorités sanitaires et respecter les mesures recommandées par le gouvernement.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close