Coronavirus : La France passe au stade 3 : voilà ce qui va changer dans votre vie

Au coeur de l’actualité, la pandémie virale causée par le Covid-19 progresse à une vitesse exponentielle dans le monde entier. Actuellement, ce sont près de 169 000 cas de contaminations dont plus de 6400 morts qui ont été recensés dans plusieurs pays. Désormais, l’Organisation Mondiale de la Santé considère que l’Europe est l’épicentre de cette pandémie virale. Ce jeudi 12 mars, Emmanuel Macron a tenu à s’adresser aux français pour les informer au mieux de la situation sanitaire actuelle. Le Président de la République a alors considéré la pandémie comme “la plus grave crise sanitaire qu’ait connue la France depuis un siècle”. C’est ainsi que le pays est passé au stade 3 pour tenter de freiner la propagation du virus. Pleins feux sur les changements qui s'opèrent, comme l’indiquent BFMTVFrance TV InfoLe Monde et Le Parisien.

“L’Europe est actuellement l’épicentre de la pandémie du Covid-19”, a annoncé Tedros Adhanom Ghebreyesus lors d’une conférence de presse tenue à Genève. En Italie, pays européen le plus touché par la pandémie, ce sont 1809 décès qui ont été enregistrés. La France, où l’on compte actuellement plus de 5423 cas confirmés et 127 morts, fait face à d’importants changements. Les dirigeants nationaux ont tenu à mettre en place des mesures drastiques pour freiner la transmission du virus entre les habitants de l’Hexagone. Lors de son allocution, le Président de la République a déclaré “nous ne sommes qu’au début de cette épidémie”, suscitant l’inquiétude des français face à cette menace grandissante. Le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, a levé le voile sur les mesures sanitaires mises en place par la France au Stade 3 pour freiner la propagation du coronavirus.

Les différents stades de l’épidémie en France 

La France passe au stade 3

Durant d’une épidémie virale, la France passe par quatre stades principaux. Lors du premier stade, le pays tente d’empêcher le virus de pénétrer son territoire. Ainsi, les autorités tentent d’isoler les personnes infectées et celles qui sont jugées à risque. En outre, le dépistage des malades se fait de façon active durant ce stade.

Au stade 2 du plan de lutte contre le Covid-19, la France a tenté de freiner la diffusion du virus. Certains foyers de contamination sont identifiés mais le virus ne circule pas encore dans l’ensemble du territoire national. Dans ces foyers, des mesures sont prises telles que la fermeture des établissements scolaires, l’annulation de certains événements publics et la limitation des déplacements.

Au stade 3, aussi appelé “stade épidémique”, le virus circule dans l’ensemble du territoire national. Lors de cette phase, les autorités sanitaires du pays s’arment pour détecter et prendre en charge les patients. Là, l’épidémie est avérée et le but est d’atténuer ses conséquences. Selon le ministère de la Santé, cette phase peut durer entre huit et douze semaines.

Le stade 4 caractérise la fin de l’épidémie et le retour à la vie normale. Néanmoins, les autorités restent vigilantes quant à la possibilité d’une nouvelle vague épidémique.

Le stade 3 en France : les changements qui s’opèrent

“Nous sommes face à une épidémie débutante et rapide sur le territoire national, nous sommes donc désormais au stade 3”, a annoncé Jérôme Salomon lors d’un point de presse. En raison de la circulation du virus dans l’ensemble du territoire national, la France se devait de renforcer ses mesures sanitaires. Comme cité précédemment, le stade 3 est la phase pendant laquelle l’épidémie est avérée et où les autorités tentent d’en atténuer les effets. Ainsi, le système sanitaire se mobilise pour détecter les malades potentiels et prendre en charge les patients de manière individuelle chaque patient. Les patients fragiles ou atteints d’une forme grave seront placés dans des établissements adaptés. À contrario, les cas moins graves seront incités à rester chez eux pour un suivi en ambulatoire. Par ailleurs, le stade 3 marque la fermeture de tous les lieux qui ne sont pas indispensables à la vie du pays. Dans un arrêté publié le 15 mars dans le Journal officiel,  on apprend que les cinémas, les bars, les restaurants, les discothèques, les musées, les établissements sportifs ainsi que certains commerces sont concernés. Néanmoins, les magasins alimentaires, les pharmacies, les banques, les stations-services, les bureaux de tabac ou en encore les commerces de distribution de presse restent ouverts. En outre, Édouard Philippe a invité les français à faire preuve de responsabilité et à restreindre “leurs déplacements et en particulier à éviter les déplacements interurbains”. En sus, les rassemblements de plus de 100 personnes seront interdits pour limiter le risque de contagion. Les établissements scolaires devront fermer leurs portes jusqu’au 29 mars et les examens seront reportés. Enfin, les entreprises qui ont la possibilité d’instaurer du télétravail sont invités à le faire durant cette pandémie pour “permettre au plus grand nombre de rester à domicile”.

La France passe au stade 3

Lire aussi Le vinaigre blanc est-il efficace contre le coronavirus ?

Contenus sponsorisés