x

Conseils pour épiler l’anus et maintenir une hygiène propre

L’épilation intime ou intégrale doit être pratiquée scrupuleusement dans des zones fragiles comme le maillot ou l’anus. Il est toutefois possible de le réaliser seul à condition de prendre ses précautions. Découvrez comment le faire seul chez vous de façon hygiénique et sûre.

Lorsque l’on s’épile la région périanale, nous pouvons facilement nous blesser. Et pour cause, il est difficile d’accéder à cet endroit et la peau qui entoure l’anus est particulièrement sensible. L’épilation peut donc s’avérer douloureuse. Heureusement, il existe des gestes sûrs pour se débarrasser des poils facilement. Ces derniers raviront même les plus douillettes !

A quoi servent les poils du sillon interfessier ?

A l’instar des poils pubiens, les poils dans la zone périanale naissent à la puberté et surgissent lors de ce bouleversement hormonal. Leur utilité : protéger l’anus des différentes saletés et particules qui nous sont invisibles à l’œil nu. Ces derniers peuvent être dérangeants en raison du pli et de l’humidité de cette partie du corps qui est encline à l’accumulation des germes et bactéries. 

L’épilation est parfois taboue – Source : Stellar magazine

L’épilation du sillon inter fessier, ce n’est pas tabou !

Cette zone difficile à atteindre en fait la partie du corps la plus difficile à épiler. Pour certains, les poils dans cette zone peuvent être gênants en raison de leur contact avec la sueur et les bactéries ou les odeurs qui peuvent en résulter. D’autres choisissent de les retirer, parfois à la lumière pulsée ou au laser pour une épilation définitive, parce qu’ils jugent cela plus esthétique ou peut-être moins douloureux que la cire orientale. Si le passage en institut peut aider à se délester de cette tâche délicate, il est toutefois possible de la réaliser tout seul. Seulement, il faut connaître les interdits de cette pratique car on ne s’improvise pas esthéticienne du jour au lendemain. Parmi eux, le rasoir qui favorise les coupures dans cet endroit vulnérable ainsi que l’apparition de poils incarnés sous la peau ou de petits boutons. La crème dépilatoire est également à éviter car elle peut entrer en contact avec les muqueuses dans l’anus ou atteindre les lèvres du vagin et entraîner des brûlures. Une autre méthode plus sûre est à privilégier, à savoir la cire froide, moins risquée et avec des résultats plus durables, de trois à quatre semaines. La cire chaude est plus adaptée aux peaux sensibles et à des zones moins fragiles comme les aisselles ou le duvet. Il est possible de la fabriquer naturellement chez soi. Elle convient également aux problèmes pileux de l’avant-bras ou pour une épilation des jambes.

La méthode d’épilation pour le sillon interfessier 

Avant de procéder à l’épilation de cette zone sensible, il est important de se nettoyer. Pour cela, il est conseillé d’utiliser un savon au Ph neutre tout à fait adapté à cette zone intime et fragile. Vous pouvez pour cela imbiber un morceau de coton de ce produit. A la fin du nettoyage, tamponnez avec une serviette propre. Votre peau est prête à être épilée. Pour procéder à l’épilation sans risque d’infections, vous aurez besoin de :

  • Bandes de cire froide
  • Des ciseaux fins
  • Un miroir
  • Une crème hydratante. 

Comment s’épiler la zone périanale ?

1. Placez le miroir sous vos jambes en position accroupie pour mieux voir la zone à épiler. 

2. Le temps est venu de couper les poils longs à un tiers de leur taille. 

3. À ce moment, vous pourrez appliquer la bande de cire froide que vous ferez chauffer dans vos mains pendant 30 secondes

4. Etirez ensuite la peau des fesses pour poser la bande dessus et d’un coup sec, tirez. 

5. Répétez l’opération jusqu’à la disparition totale des poils ou l’obtention du résultat qui vous convient. 

6. Imbibez une boule de coton de crème hydratante ou d’aloe vera pour apaiser la peau et éviter les irritations, puis rincez à l’eau tiède. Ceux qui s’épilent souvent le sillon interfessier éliminent généralement toute la zone du maillot. Que vous optiez pour un maillot brésilien ou un ticket de métro au niveau de la toison pubienne, certaines choses sont à savoir sur cette pratique.

toilette11
Prendre soin de son hygiène intime – Source : Youqueen

Quels sont les bons gestes en matière d’hygiène pour protéger cette partie ?

En raison de la transpiration et des frictions du tissu, cette zone peut être particulièrement fragile face aux agressions quotidiennes. Le choix de sous-vêtements peut vous être d’une grande aide. Une culotte en coton permet d’éviter cette accumulation d’humidité qui favorise la prolifération des bactéries. Le choix de ses produits intimes joue également grandement dans l’hygiène de la partie périanale. On préférera alors un savon doux et un nettoyage d’avant en arrière pour éviter les infections urinaires par exemple. Le lavage au savon classique peut être agressif pour ces muqueuses. Dormir sans culotte peut aussi être un geste santé pour la zone anale et vaginale. 

Mise en garde: Certains types de peau sont particulièrement fragiles et sensibles. Si c’est votre cas, prendre un rendez-vous en institut de beauté est plus approprié pour éviter tout risque d’irritations cutanées. Une esthéticienne sera en mesure de déterminer les méthodes les plus adaptées pour l’épilation du maillot et des parties intimes de manière plus générale. Pour d’autres parties du corps, l’épilateur électrique peut également s’avérer utile car à l’opposé du rasage, il arrache le poil au lieu de le couper. 

Contenus sponsorisés
Loading...