Le commentaire Facebook qui m’a changée en tant que maman

Bien qu’elles soient fréquentes, les crises de colère des enfants sont souvent désagréables et difficiles à gérer. Les parents se sentent impuissants face à ces cris et roulements par terre surtout en public. Cette maman a lu un commentaire sur Facebook à ce sujet qui a changé sa vie. Découvrez toute l’histoire !

Pratiquement tous les parents ont vécu cette expérience, un enfant qui fait un caprice pour un bonbon ou un jouet. Un sentiment de gêne et de honte de voir son enfant crier à tue-tête dans un lieu public accompagné d’une impression d’être le seul parent de la planète à ne pas avoir réussi à enseigner la gestion des émotions à sa progéniture. Mais attention les crises de colère font partie du développement de l’enfant, donc elles sont tout à fait normales. 

Les crises de colère débutent généralement vers l’âge de 18 mois à 2 ans et prennent fin avant l’âge scolaire. Certains enfants au tempérament fort auront tendance à exprimer leurs ressentis (peur, angoisse, déception et anxiété) d’une façon bruyante contrairement à ceux plus calmes.

Quelles sont les causes des crises de colère?

Comme expliqué ci-dessus, les crises de l’enfant sont sa façon d’exprimer de la colère et de la frustration. Elles se produisent souvent lorsque l’enfant :

  • Ne peut pas faire ce qu’il souhaite.
  • Se sent obligé de faire quelque chose dont il n’a pas envie.
  • Exprime sa colère, sa peur ou son anxiété.
  • Se sent fatigué, a faim ou a besoin de dormir.
  • Se sent impuissant face à une tâche quelconque. 
  • Se sent négligé et souhaite attirer l’attention de ses parents.

Pour faire face à ce genre de situation, une maman partage un commentaire où elle essaye de dresser quelques lignes de conduite pour gérer les crises de colère des enfants.

Le témoignage d’une maman pour gérer les crises de colère

Quand les adultes ont une mauvaise journée, ils rentrent à la maison, vaquent aux tâches ménagères comme préparer le diner puis se posent devant la télé et regardent leur série préférée. La seule chose qu’ils voudront c’est quelqu’un qui va venir leur crier dessus. C’est une réaction normale d’une personne qui traverse une période difficile. Les adultes savent généralement définir un sentiment et par ailleurs le gérer.

Mais un enfant ne sait pas tout ça, il n’a pas encore appris à savoir gérer ses émotions, alors il pleure, crie et pique une crise de colère. Cet enfant qui cogne sa tête contre le mur, voulait peut-être un bonbon rouge au lieu du jaune ou un hamburger avec des frites au diner au lieu d’une soupe aux légumes.

Selon cette maman, ce dont un enfant a besoin dans cette situation c’est le réconfort et la compréhension mais pas qu’on lui crie dessus. Selon certains experts ‘’Les crises de colère font partie intégrante du développement de l’enfant et sont la façon dont les jeunes enfants se montrent contrariés ou frustrés’’. Donc, au lieu de se mettre en colère, il est important de savoir que tout ce qui le dérange est un réel problème pour lui. Et même si cela peut sembler irrationnel pour un adulte, c’est important pour l’enfant

  • Au lieu de crier, offrez-lui un câlin. Demandez-lui de venir vous parler des raisons pour lesquelles il est contrarié.
  • Dites-lui que vous comprenez, puis aidez-le à gérer ses émotions.
  • Au lieu de l’envoyer directement dans sa chambre, faites-lui savoir que vous êtes là pour lui. Permettez-lui de s’asseoir près de vous et de pleurer s’ils en a besoin.
  • Expliquez-lui que c’est normal d’être contrarié et de pleurer parce que ces sentiments ne disparaissent pas avec le temps.

Et si vous êtes en public, cette maman donne ces conseils supplémentaires pour gérer les crises de colère de l’enfant :

  • Gardez votre calme : il est important de garder son sang-froid, si vous criez plus fort, cela ne fera que le frustrer encore plus et la crise ne risque pas de s’arrêter.
  • Observez-le de loin et laissez passer la crise sans intervenir : votre enfant a besoin d’espace pour se calmer, sauf pour assurer sa sécurité.
  • Ne pas céder au moment de la  colère : même si c’est très tentant de lui donner ce qu’il veut, essayez ne pas céder pour apprendre à votre enfant que ses crises ne sont pas un moyen d’obtenir ce qu’il veut.
  • Proposez à votre enfant une ou deux choses qu’il peut faire à la place d’une crise : par exemple apprenez lui à respirer ou à exprimer oralement son sentiment ‘’ je suis fâché’’, ‘’je ne veux plus parler’’…

Lire aussi Après 16 ans et 18 fausses couches, cette maman de 48 ans accueille son  » bébé miracle « .

Contenus sponsorisés