Comment utiliser de l’iode pour obtenir des fraises sucrées ?

L'iode est un oligo-élément indispensable à tous les organismes vivants. Sa carence a des effets négatifs sur la santé, aussi bien des humains, des animaux que des végétaux. Très présent dans divers aliments, à l'instar des poissons et crustacés, il est primordial de l'inclure dans notre alimentation et de fertiliser les plantes avec des engrais qui en contiennent.

Vous cultivez des fraises dans votre jardin ou dans le potager ? Vous savez alors que le fraisier est une plante très exigeante qui demande une fertilisation pointue pour espérer une grosse récolte afin de profiter de ses fruits sains et savoureux. Avec sa jolie forme en coeur et son rouge flamboyant, la fraise n’est pas si compliquée à cultiver, encore faut-il en prendre soin correctement. Idéalement, il faudrait fertiliser les buissons avec de l’iode en avril ou en mai. Cela permettra au fraisier d’avoir suffisamment d’iode pour toute la saison. Cette substance est largement appropriée pour bannir la moisissure grise qui se loge sur les feuilles, mais aussi pour chasser les parasites. En effet, l’odeur de l’iode agit comme un puissant répulsif pour certains insectes nuisibles. Cependant, il n’est pas très efficace pour prévenir certaines maladies fongiques.

Comment booster la pousse de vos fraisiers ?

Voici une formule nutritionnelle à base d’iode pour arroser vos fraisiers et bénéficier de délicieux fruits sucrés !

Vous aurez besoin de :

  • 10 litres d’eau
  • 10-20 gouttes de teinture d’iode

Préparation

Dissolvez 20 gouttes de teinture d’iode dans l’eau stagnante et mélangez bien. Versez 1 litre de solution iodée sous chaque buisson.

N.B : avant de nourrir les fraises avec de l’iode, il est souvent conseillé de saupoudrer les buissons d’un peu de cendres. A noter que l’iode est particulièrement efficace pour faire fuir tous les nuisibles comme l’araignée rouge et le phytophthora.

fertilisation des fraises

Fertilisation des fraises – Source : spm

Pour réaliser la fertilisation foliaire par pulvérisation*, préparez une solution de 10 gouttes de teinture d’iode et 10 litres d’eau.

Vous pouvez planter des fraises en pleine terre au printemps et en automne. Mieux vaut les cultiver le plus tôt possible, en tenant compte des conditions météorologiques. La température minimale de l’air doit être de plus 15°C, quelle que soit l’heure de la journée.

S’il y a une menace de gelée tardive, couvrez les fraises d’une pellicule plastique, sinon la racine gèlera. Les experts recommandent de planter au printemps de fin mars à mi-avril, selon la région du pays.

Lors des semis de printemps, la première récolte complète peut être cueillie l’année suivante, car elle développera un système de buissons et de racines solides pendant la saison en cours.

La plantation d’automne est recommandée de fin août à mi-septembre, ce qui permettra aux plantes de s’enraciner complètement et de se préparer à l’hivernage. Une procédure ultérieure peut entraîner la congélation des fraises en hiver. Dans ce cas, une récolte complète peut porter ses fruits à partir de l’année suivante.

Attention : les fraisiers ont besoin d’un sol fertile et sableux. Pour profiter de toutes ses saveurs, la fraise a besoin de beaucoup de soleil. Comme elle est très fragile, il faut la manipuler avec beaucoup de délicatesse : elle peut être cueillie une fois qu’elle se détache de la tige et mieux vaut la déguster rapidement avant qu’elle ne pourrisse !

N.B* : la fertilisation foliaire par pulvérisation est le fait de vaporiser l’engrais directement sur le feuillage de la plante. L’avantage, c’est sa rapidité. Le fraisier assimile immédiatement les nutriments qu’il reçoit.

Sélection des semis

fraises

Fraises – Source : spm

Tout d’abord, vous devez sélectionner du matériel de plantation de haute qualité. Ne misez que sur des semis solides et sains capables de construire un système racinaire solide et de former un buisson à part entière. Par conséquent, lors de l’achat, il est important de faire attention aux indicateurs suivants :

  • Les semis de printemps ne doivent pas avoir de taches sur les feuilles, cela n’est autorisé que sur les semis d’automne.
  • Si vous remarquez des taches jaunes sur les feuilles, cela peut être le signe d’une maladie fongique infectieuse, comme la nécrose du mildiou, qui entraînera par la suite la mort de tout le lit de fraises.
  • Le feuillage, sur lequel il n’est possible de déplier une feuille qu’avec beaucoup d’effort, indique la présence d’acariens ravageurs sur les fraises.
  • Les semis doivent avoir une couleur vert foncé.
  • La pousse principale avec des bourgeons doit avoir au moins 7 mm d’épaisseur.
  • La longueur du système racinaire ouvert est de 7 à 8 cm et lors de l’achat de plants en conteneurs, les pointes des racines doivent être clairement visibles à travers les trous de drainage.

Le lit de fraises doit être situé dans un endroit protégé des courants d’air, mais de sorte qu’en hiver, il puisse former une couverture de neige d’environ un demi-mètre de haut. Au printemps et en été, il doit être complètement éclairé par la lumière.

Pour prévenir la détérioration de la qualité des fruits et éviter les dommages causés par les maladies fongiques et virales, les experts recommandent de replanter les fraises dans un nouvel endroit tous les trois ans et de replanter les variétés après deux ans.

Lire aussi Ne jetez plus les noyaux de cerises ! Cette façon de les utiliser vous permet de faire beaucoup d’économie

Contenus sponsorisés