Comment trouver votre point G ?

L’insaisissable point G est l’un des sujets les plus débattus quant à la sexualité des femmes. Certaines études ont même conclu qu’il n’existait pas, ce qui en a déconcerté plus d’une !

« Beaucoup de femmes disent que c’est une zone érogène différente des autres régions du vagin », dit Yvonne K. Fulbright, professeur de sexualité et auteur de *Sultry Sex Talk to Seduce Any Lover*. « Je reconnais que pour certaines femmes, le point G n’est pas un point excitant, tout comme les mamelons pourraient ne pas être une zone érogène pour certaines personnes.
Mais cela ne signifie pas qu’il n’est pas érogène pour d’autres ». Vous êtes certain que le point G existe, mais avez juste besoin d’un peu d’aide pour le trouver ? On vous dit tout.

Qu’est-ce que le point G ?

Si vous avez de l’imagination, le point G est comme la version sexuelle d’un voyage en tapis volant : il peut révéler tout un nouveau monde de plaisirs.

« C’est une petite masse nerveuse de tissu érectile spongieux, de conduits, de glandes para-urétrales et de vaisseaux sanguins, ce qui peut être érogène pour de nombreuses femmes lors de l’excitation sexuelle », dit Fulbright. Le point G est niché entre l’os pubien et l’avant du col de l’utérus, à environ 5 cm de l’ouverture vaginale, sur la paroi avant du vagin (vers votre estomac, et non votre dos).

Comment le trouver ? 

Avant d’envoyer vos doigts en mission spéléologique, commencez par créer une ambiance sexy. Lorsque vous êtes excité, plus de sang se précipite vers
votre région pelvienne, qui devient plus gonflée et plus rugueuse. « Si vous n’êtes pas excitée, il sera difficile de le trouver », explique Fulbright. Allumez donc quelques bougies, fantasmez, regardez un film érotique, ou faites-vous tout ce que vous aimez. Une fois que vous êtes excitée, insérez deux ou trois doigts bien lubrifiés, la paume vers le haut, à une profondeur d’environ 5 cm.

Ok, et maintenant ?

Une fois la zone trouvée (bon travail!), effectuez une pression ferme et profonde. Essayez un mouvement circulaire rythmique ou une technique va-et-vient, conseille Fulbright. Une autre méthode populaire est le mouvement de vos doigts comme si vous disiez à quelqu’un « viens ici», ce que, en fait, vous êtes en train de faire, non ? Gardez à l’esprit que le point G n’est pas réellement sur la paroi avant du vagin. Il est plutôt vers le centre de cette paroi, ou un peu plus loin vers la gauche ou vers la droite. S’il n’est pas là, vous devrez peut-être faire plus de pression que prévu pour toucher le jackpot.

À propos de l’orgasme du point G et de la jouissance

Si c’est bon jusqu’ici, augmentez le rythme et créez beaucoup de frictions pour augmenter vos chances d’atteindre l’orgasme. «Stimuler la région créera des sensations pour vous. Certaines filles ont décrit une sensation de chaleur au niveau des organes génitaux, et de bouffées de chaleur dans tout le corps», dit Fulbright. « D’autres ont dit qu’elles devenaient beaucoup plus humides ». Encore mieux, les femmes ont comparé les orgasmes du point G avec une sensation de satiété plus intense, plus émotionnelle et plus corsée que l’orgasme du clitoris. Bien sûr, si vous ne parvenez pas à atteindre l’extase, cela peut quand même faire un bien fou, ce qui est déjà bien. Apprendre à connaître votre corps est toujours une bonne chose.

Stimuler le point G peut également, dans certains cas, mener à une éjaculation féminine. « La stimulation du point G est souvent encouragée pour explorer le potentiel d’une femme à éjaculer », confirme Fulbright. Si cela vous intrigue, mais que vous avez peur de faire pipi accidentellement, assurez-vous juste de passer d’abord à la salle de bains. Bonne expérimentation !

Contenus sponsorisés

Loading...

Plus d'articles

Close
Close