Comment soulager la douleur du nerf sciatique en 10 minutes

Vive et lancinante, la douleur du nerf sciatique peut parfois être invalidante. Souvent causée par le déplacement d’un disque dans une des vertèbres, elle peut causer un arrêt de nombreuses activités et se propager le long des membres inférieurs. Quand elle survient, ce sont essentiellement des crises passagères qui peuvent nécessiter un traitement immédiat pour soulager les douleurs. Il existe également des méthodes naturelles pour apaiser cette douleur diffuse et intense. Voici une astuce en trois étapes pour dissiper cette lombalgie invalidante et douloureuse du quotidien.

Suite à la levée de charges lourdes, une grossesse ou un diabète, le nerf sciatique peut être impacté à cause d’un déplacement d’un disque dans l’une des vertèbres. Cette douleur lancinante survient généralement en crises passagères et intenses et peut nécessiter la prise ponctuelle d’analgésiques. Cette lombalgie peut parfois se propager jusqu’aux membres inférieurs et peut fortement limiter les mouvements et la pratique d’une activité physique. Pour soulager cette affection, il existe une méthode naturelle pour dissiper la douleur naturellement en trois étapes. Zoom sur ce rituel quotidien efficace grâce à l’action anti-inflammatoire de son ingrédient.

La douleur sciatique : quelles sont les causes ?

La douleur du nerf sciatique tire principalement son origine d’une hernie discale, due au déplacement d’un disque sur l’une des vertèbres. Le nerf touché provoque une douleur lancinante partant de la fesse pour irradier toute la jambe. Ses causes peuvent être diverses et justifiées par la présence d’ostéophytes liées à une arthrose, un rétrécissement du canal vertébral, un hématome ou un abcès. Sans pour autant être accélérées par ces affections, il existe des facteurs qui prédisposent à cette lombalgie. Parmi eux, la grossesse, le port de charges lourdes, le diabète, une mouvement brusque ou une musculature dorsale faible.

Sciatique : des symptômes alarmants

En l’absence de crises, certains signes avant-coureurs peuvent indiquer le déplacement d’un disque vertébral. Cette affection dorsale peut être caractérisée par une fièvre, des difficultés lors de la miction, une paralysie des membres inférieurs, des troubles érectiles ou encore une incontinence anale et urinaire. A l’observation de ces symptômes, il est essentiel de consulter un rhumatologue qui pourra établir un diagnostic et un traitement pour soulager cette douleur intense et lancinante.

Le vinaigre de cidre : un anti-inflammatoire puissant

Pour traiter naturellement cette douleur dorsale, il existe des méthodes naturelles non invasives pour prévenir les crises diffuses et passagères. Le vinaigre de cidre est l’un des ingrédients pour parer à ces affections qui se propagent le long de la jambe. Et pour cause, cette solution naturelle possède des mécanismes anti-inflammatoires utiles pour soulager cette douleur localisée.  Selon les conclusions de cette expérience menée in-vivo, le vinaigre de cidre contient des bio-composés qui luttent à bras le corps contre une inflammation qui peut générer une douleur. D’après cette étude parue dans la revue scientifique Evidence Based Complementary and Alternative Medicine , cette solution appliquée localement peut venir à bout de la douleur grâce à ses vertus analgésique. Une raison suffisante d’intégrer le liquide riche en pectine dans nos rituels santé !

Comment procéder à cette méthode ?

Pour une efficacité optimale, nous vous recommandons de recourir à cette méthode avant le coucher et d’utiliser cet ingrédient d’origine biologique.  Ce rituel devra être pratique quotidiennement pour en observer les effets positifs.

Etape 1 :  Versez 10 litres d’eau tiède dans une bassine suffisamment grande pour y tremper vos pieds. Ajoutez-y ensuite un litre de vinaigre de cidre et une grosse poignée de sel.

Etape 2 : Placez vos pieds dans le récipient et laissez-les tremper jusqu’à ce que l’eau refroidisse complétement.

Etape 3 : Séchez vos pieds à l’aide d’une serviette. Veillez à rester au chaud pendant le coucher et d’éviter de marcher pieds nus.

Rappelons que ce procédé ne se substitue pas à un diagnostic et à un traitement médical et constitue une alternative complémentaire et naturelle.

Douleur sciatique : des gestes à bannir

Pour prévenir les crises de sciatique, il est essentiel de bannir certains gestes qui pourraient compromettre la position du disque vertébral et stimuler le nerf à l’origine de cette douleur lancinante. Pour ce faire, il est utile de renforcer la musculature dorsale, d’éviter le port de talons hauts et d’adopter la position accroupie, de veiller à réguler le surpoids,  d’éviter de porter des sacs à mains et des objets lourds. Autant de restrictions du quotidien pour prévenir les crises diffuses et douloureuses.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close