Comment savoir si vous êtes en train d’avoir une crise de panique ?

Sommaire

Vous êtes-vous déjà dit : « Je sens que je vais avoir une attaque de panique ». Mais, était-ce réellement le cas ? Probablement pas ! Afin de savoir avec certitude ce qu’est une attaque de panique et quoi faire si vous en rencontrez une, lisez ce qui suit.

« Une attaque de panique est un bref épisode de peur intense qui dure de cinq à vingt minutes », fait savoir Melissa Horowitz, psychologue clinique et directrice de la formation à l’Institut américain pour la thérapie cognitive.

Les attaques de panique se jouent habituellement en trois parties : « D’abord, ils se produisent avec peu d’avertissement et se déclenchent parfois par rapport à un repère extérieur », explique Horowitz. A titre d’exemples, vous vous souciez de la situation actuelle de votre garçon, vous êtes pris au piège dans un petit espace tel un ascenseur ou vous êtes bloqué sur un pont et vous avez peur de ne pas pouvoir en sortir. Quoi qu’il en soit, ce genre de situations déclenchent le mode panique de votre corps.

S’ensuit une excitation physiologique de votre corps, indique Horowitz. En d’autres termes, votre corps commence à réagir physiquement à votre crainte initiale. « Les symptômes de l’excitation physiologique sont l’oppression thoracique, l’élévation de la fréquence cardiaque, la transpiration, les tremblements, l’essoufflement, les nausées, les maux d’estomac, les picotements, les étourdissements et la bouche sèche », précise-t-elle.

Enfin, votre corps interprète ces symptômes physiologiques comme si un évènement semblable à une catastrophe allait se produire. « Donc, si une personne éprouve une augmentation de son rythme cardiaque, il est possible qu’elle l’interprète comme étant quelque chose d’aussi grand qu’une crise cardiaque », mentionne Horowitz. La pensée catastrophique intensifie alors à son tour la panique initiale. C’est ce qui l’amène à se retrouver dans une véritable crise de panique.

Que devez-vous faire lorsque vous sentez que vous êtes en train de faire une attaque de panique ? La chose la plus importante est de prendre des respirations lentes et profondes. « Cela aidera à réguler votre respiration en plus de concentrer votre attention sur celle-ci. Cela fera par le fait même baisser l’excitation globale », indique Horowitz. Une fois que vous serez assez calme pour penser clairement, buvez de l’eau, continuez à respirer profondément et rappelez-vous qu’il s’agissait seulement d’une attaque de panique et rien de plus dangereux. « Il suffit de penser à vous-même.

Dites-vous que votre cœur bat rapidement, point, plutôt que de vous dire que votre cœur bat en essayant de savoir ce que cela signifie », suggère Horowitz. En d’autres termes, ne rendez pas la situation plus grande que ce qu’elle est parce que cette pensée catastrophique pourrait déclencher une autre attaque de panique », souligne-t-elle. « Finalement, la meilleure chose que vous pourriez faire est de vous rappeler que les changements physiologiques ne sont pas permanents. En effet, ils sont malaisants sur le moment, mais ils ne sont pas dangereux et disparaîtront.

Lire aussi 6 choses importantes à propos de l’anxiété et des crises de panique que tout le monde doit savoir !

Contenus sponsorisés