Comment prendre soin de votre santé en 6 étapes

Sommaire

Le corps humain est une machine extraordinaire. Il est fait de telle sorte qu’il est capable de se guérir tout seul. Mais comment est-ce possible ? L’auto guérison est-elle réellement efficace ? Comment s’auto guérir ?

Le corps sait comment se guérir
Le corps humain est magnifiquement équipé avec des mécanismes d’autoréparation naturels qui sont sous l’influence de nos pensées, nos sentiments et nos croyances.

Il sait comment éliminer les toxines, tuer les cellules cancéreuses, réparer les protéines cassées, ralentir le vieillissement, combattre les infections, se débarrasser des corps étrangers, et nous maintenir en bonne santé. Mais, lorsque ces mécanismes d’autoréparation ne fonctionnent pas correctement, les choses tournent mal et la maladie fait son apparition.

Face à la maladie, le système nerveux réagit de deux manières ; la lutte ou la fuite comme réponse au stress généré par la maladie.

Le corps réagit pour nous protéger. Avant, ses réactions de stress nous indiquaient la présence d’un danger imminent comme la présence d’un animal féroce. Il fallait alors se mettre à l’abri. De nos jours, nous ne vivons plus dans un milieu hostile, pourtant nos réactions de stress se déclenchent, en moyenne, plus de 50 fois par jour.

Comment cela est-il possible ? L’amygdale dans nos cerveaux perçoit les pensées négatives, les croyances et les sentiments comme la peur des problèmes financiers, les problèmes relationnels, le stress au travail, la solitude, ou le pessimisme, comme des menaces aussi effrayantes qu’un animal féroce. L’amygdale passe alors en alerte rouge ! Le corps ne peut pas se réparer, et nous tombons malade !

6 étapes simples pour activer les mécanismes d’autoréparation du corps

Nous ne sommes pas obligés d’être à la merci de nos réponses au stress. Nous pouvons être actifs en déclenchant l’auto-guérison naturelle du corps. Les 6 étapes suivantes ont été scientifiquement prouvées comme une stratégie de prévention ou de traitement d’un problème de santé.

Étape 1 : L’effet placebo
Il est important de croire qu’on peut se guérir. Cette théorie a été scientifiquement prouvée. D’ailleurs, le corps médical a démontré que l’esprit peut guérir le corps depuis plus de 50 ans

C’est ce que nous appelons « l’effet placebo ». 18 à 80 % des patients ayant été suivis cliniquement et traités avec des pilules en sucre, des injections salines, ou de fausses chirurgies, ont vu leurs symptômes disparaitre et leur état de santé s’améliorer. L’effet placebo fonctionne bien.

Tant que nous croyons que notre cas est  » incurable  » ou  » chronique », il le sera. La croyance positive est indispensable dans le processus d’auto guérison. Elle affecte directement l’état de santé. Plus on est convaincu de pouvoir se guérir, mieux on se porte.

Étape 2 : Le soutien moral
Il est important d’avoir une personne optimiste qui nous accompagne dans notre projet d’auto guérison, qui nous comprenne et croit en nous. Cette personne devra respecter notre intuition, nous soutenir et se soucier de notre bien-être.

Étape 3 : Écouter son corps et son intuition
Personne ne connaît notre corps mieux que nous, pas même un médecin.
Le médecin a une connaissance scientifique de notre corps, mais nous sommes les mieux placés pour savoir ce qui convient à notre corps et ce qui ne lui convient pas.

Il est donc recommandé d’écouter son intuition et de lui faire confiance. Il faut écouter son corps. Si nous avons une sensation physique – une douleur, une oppression, des nausées, des crispations, des étourdissements – on devrait demander à notre corps ce qu’il essaie de nous communiquer. Il finira par nous dire de quoi il s’agit.

Étape 4 : Diagnostiquer les causes profondes de sa maladie
En consultant un médecin, il peut établir un diagnostic en détectant une migraine ou un côlon irritable. Mais, dans le processus d’auto guérison, nous devons nous concentrer sur ce qui est à la base de ces symptômes et qui a déclenché cette réaction de stress de la part de notre corps et qui a désactivé les mécanismes d’auto-guérison du corps, le rendant vulnérable à la maladie.

Quels sont les aspects de notre vie qui activent nos réponses au stress ?

Pour répondre à cette question, il est nécessaire de trouver ce que nous avons négligé. Est-ce la méditation, l’expression créative, le rire, l’engagement dans le travail que nous aimons, le massage, le yoga, ou une autre activité de détente ? La maladie est souvent un appel de réveil.

Quand nous tombons malades, nous pouvons soit réagir comme une victime ou utiliser la maladie comme une occasion de se réveiller. Si on décide d’être actif, on doit chercher l’origine de notre problème de santé.

Étape 5 : Rédiger sa propre ordonnance
C’est un plan d’action destiné à redonner à son corps une santé optimale et favoriser une récupération complète. Pour se faire, il faudrait savoir de quoi le corps a besoin pour guérir.

Il se peut que notre ordonnance comporte un changement de régime alimentaire, des exercices physiques et un plan de traitement médical conventionnel. Elle peut également inclure le fait de sortir d’une relation toxique, quitter un emploi oppressant, ou pratiquer la méditation. Nous devons être très précis et trouver le courage pour mettre notre plan en action !

Étape 6 :
Après avoir adopté une attitude positive, trouvé le bon soutien, puisé dans son intuition et son corps, diagnostiqué la cause de son état ​​de santé, réalisé sa propre ordonnance, et mis son plan en action, sommes-nous toujours malade ? Si oui, est-ce de notre faute si on est toujours malade ?

Certainement pas, et tout discours de culpabilité, de blâme ou de honte pour une personne sur le chemin de la guérison ne fait qu’activer davantage les réactions de stress et nuit au corps.

La rémission peut se produire de manière spontanée. Mais, si ce n’est pas le cas, il ne faut surtout pas désespérer et culpabiliser. La maladie est peut être un moyen d’apprendre une leçon de vie.

Lire aussi 7 Techniques faciles de réflexologie pour s’auto-guérir à la maison

Contenus sponsorisés