Comment fonctionne l’hypnose ?

Opinion

L’hypnose est souvent associée aux spectacles où des personnes sont mises en scène dans des situations peu confortables, elle est même associée à la manipulation psychologique pour un grand nombre de personnes. Pourtant, L’hypnose a de véritables applications thérapeutiques reconnues dans le monde médical. Découvrez l’hypnose autrement…

Histoire de l’hypnose

hypnose femme

Un thérapeute utilise la thérapie d’hypnose sur cette femme – Source : spm

L’hypnose désigne ces états modifiés de conscience, qui permettent de percevoir autrement, ou de se retrouver dans d’autres mondes… ça dépend de l’approche que l’on adopte pour essayer de cerner le phénomène hypnose.

L’histoire de l’hypnose remonte à plusieurs siècles. Au départ, on parlait du magnétisme animal, ou mesmérisme du nom de son pionnier Mesmer, un concept basé sur ce qu’on appelle l’éther. L’éther est un fluide qui circule partout, mais qui n’est pas visible pour les êtres humains. Il faut dire que beaucoup de choses ne sont pas visibles pour l’œil humain…

Il suffit de se rappeler que les abeilles par exemple, sont parfaitement capables de se diriger en captant le champ magnétique terrestre ; les chiens sont capables de percevoir des odeurs des centaines de fois plus complexes que ce que nous, humains, sommes capables de percevoir, etc.

Autrement dit, l’être humain n’est capable de percevoir qu’une petite partie du monde vivant qui nous entoure. C’est une pré détermination biologique, qui n’est pas discutable. Le magnétisme relève, pour ses défenseurs, de ces énergies que nous ne pouvons pas voir avec l’œil humain, mais dont nous pouvons percevoir l’impact sur notre organisme et sur les situations de vie de façon générale. Et l’hypnose serait la porte d’entrée vers cet autre monde, ou disons plutôt cette grande partie émergée de l’iceberg, qui détermine le mouvement de la petite partie émergée que nous pouvons voir, ou percevoir.

« L’hypno thérapeute ne fournit pas la solution à son patient. C’est le patient qui la trouve grâce à ses ressources intérieures.

En tout cas, l’histoire française du magnétisme et de l’hypnose (Mesmer, Charcot ou Roustang parmi les personnalités les plus marquantes) est un peu différente de l’histoire américaine, avec Erickson en tête de file. Un personnage dont le nom est intimement lié à l’hypnose aujourd’hui, tellement il réussissait des guérisons spectaculaires.

On parle justement de l’hypnose Ericksonienne où le patient est acteur de sa guérison.

L’hypnothérapeute ne fournit pas la solution à son patient.

C’est au patient de mettre à profit l’état hypnotique pour accéder à ses ressources intérieures, auxquelles il accède avec l’aide du thérapeute.

Applications thérapeutiques

Il existe de véritables applications thérapeutiques à l’hypnose. On peut dire que c’est une technique non invasive, qui permet de diminuer la sensation (ou plus précisément la perception) de la douleur, sans médicaments chimiques.

C’est pratiqué dans beaucoup d’hôpitaux à travers la France, et dans le monde, pour l’accouchement, les soins dentaires, etc.

Le plus courant c’est l’application de l’hypnose en psychologie, elle permet de résoudre efficacement des problèmes psychologiques comme l’addiction. Ses fervents défenseurs affirment qu’elle permet même de guérir des maladies tenaces, aux causes psychologiques ou psychosomatiques.

Comment cela fonctionne-t-il ?

therapeute patiente

Une thérapeute parle à sa patiente – Source : spm

De façon sommaire, à l’aide de suggestions et d’images métaphoriques, le thérapeute accompagne le patient pour modifier la façon dont il perçoit sa réalité douloureuse. Et c’est à partir de cet état de conscience modifiée que la guérison arrive peu à peu, souvent en plus des outils thérapeutiques classiques.

Lire aussi Combien de cercles voyez-vous dans l’image ? Presque personne ne trouve

Contenus sponsorisés