Comment entamer mon premier jeûne ?

Le jeûne est une pratique de santé aussi vieille que le monde. Il est très répandu dans toutes les cultures anciennes. Aujourd’hui, les vertus santé du jeûne sont scientifiquement démontrées. Mais comment commencer ? Quelles précautions prendre pour entamer son premier jeûne ? Suivez-nous.

D’abord comprendre le jeûne…

D’abord il faut comprendre le jeûne. Que se passe-t-il exactement dans notre organisme quand on arrête de s’alimenter pendant un temps ? Ce qu’il faut savoir c’est que la tâche digestive consomme beaucoup d’énergie.

Quand notre organisme est libéré de cette tâche, il va réorienter son énergie vers ce qu’on peut appeler des tâches de maintenance. L’organisme va mieux éliminer les toxines, le système immunitaire va détecter plus facilement les cellules malades ou les tumeurs et les détruire à temps, etc. Même si on ressent une certaine fatigue quand on ne mange pas comme d’habitude, il faut comprendre que l’organisme dispose de plus d’énergie pour régénérer le corps. L’essentiel c’est que le jeûne soit bien fait. Voilà pourquoi il est très important d’adopter la bonne approche.

Démarrer progressivement

boire jus de fruits

Boire un jus de fruits – Source : spm

Si vous entamez votre premier jeûne, il faut commencer progressivement avec un jeûne aux jus de fruits par exemple.

Autrement dit, pas d’aliments solides (qui nécessitent un certain travail digestif), mais uniquement des liquides.

L’eau apportée par les jus frais va stimuler encore mieux le processus de drainage et d’élimination des toxines, et vous allez garder une certaine énergie pour bouger un peu.

En effet, il est très important d’accompagner le jeûne par une activité physique adaptée. Cela peut être la natation ou la marche, ou tout simplement des petits exercices de gymnastique douce chez vous.

Chaque personne va choisir l’activité qui convient à son état de santé, l’objectif ce n’est pas la performance mais juste stimuler le drainage.

Il est très conseillé également de pratiquer le jeûne au sein d’un groupe, par exemple avec une association qui propose un cadre organisé pour cela. Ce sont des expériences très agréables car tous les membres du groupe suivent le même régime alimentaire ; il n’y a donc pas de frustration comme dans le cas où vous allez entamer un jeûne tout seul, au sein de votre famille qui continue à manger normalement. Il est important aussi de consulter votre médecin pour voir s’il y a des précautions particulières à prendre selon votre état de santé. Mais le plus important c’est probablement l’intention…

L’importance de l’intention

jeuner rien manger

Jeûner et rien manger – Source : spm

L’intention désigne cette décision intérieure qu’une personne prend pour réaliser quelque chose. On peut sous-estimer l’importance de l’intention, mais aujourd’hui des millions de témoignages convergent pour nous apprendre à quel point l’auto-suggestion et l’intention facilitent la réalisation de toutes sortes de performances physiques ou mentales. Ainsi, si vous prenez la décision intérieure d’entamer un jeûne la semaine prochaine par exemple, vous informez vos cellules et vos organes.

On peut dire que vous les préparez à vivre cette expérience et à en profiter pleinement. Les cellules captent l’information de votre pensée, tout comme elles captent les émotions et agissent en fonction d’elles. N’oubliez donc pas d’émettre cette intention avant de commencer le jeûne.

Rotation des cultures, le jeûne de la terre ?

Le jeûne consiste tout simplement à diminuer le bol alimentaire de façon drastique, pendant une période bien déterminée, afin de laisser faire l’intelligence naturelle du microbiote intestinal, et par conséquent l’ensemble de l’organisme.

Le principe du repos et de la rotation des cultures s’apparente en quelque sortes à celui du jeûne, en ce sens qu’il s’agit de reposer la terre, laisser faire l’intelligence naturelle des sols et ses milliards de micro-organismes, pour retrouver l’équilibre et redevenir fertile. La politique du gavage industriel des sols (par les engrais chimiques) nous rappelle le gavage mis en place par l’industrie.

Il suffirait d’arrêter de manger de temps en temps (titre du livre de Bernard Clavière), pour laisser place à l’intelligence naturelle de notre organisme, vivre plus longtemps et en meilleure santé. On retrouve, en effet, le jeûne chez les peuples qui vivent le plus longtemps et surtout sans maladies dégénératives.

Lire aussi Régime anti-inflammatoire de 21 jours pour détoxifier le corps et réduire l’inflammation

Contenus sponsorisés