Comment avoir un orgasme cervical ?

Si vous n’avez jamais entendu parler de l’orgasme cervical, vous n’êtes pas la seule. « Les orgasmes cervicaux sont moins connus que les clitoridiens ou ceux du point G, parce qu’ils sont moins courants », affirme le docteur Jessica O’Reilly, sexologue à Toronto et auteur de La Bible du Nouveau Sexe. S’il n’existe aucune donnée scientifique sur le nombre de femmes ayant atteint le Saint Graal de l’orgasme via leur cervix, cet article vous permettra de savoir si vous en faites partie !

Comment stimuler votre cervix ?

« Le cervix (ou col de l’utérus) est comme un vigile en face du salon VIP qui contient vos organes internes, empêchant tout ce qui entre dans votre vagin de pénétrer plus loin. L’ectocervix, la seule partie du cervix accessible à travers le vagin, est situé près du dos du vagin, affirme Jessica O’Reilly. C’est pourquoi, quand votre partenaire plonge profondément en vous, vous avez une sensation particulière à la fin de chaque poussée. Parfois, le contact n’est pas très agréable, particulièrement si vous n’êtes pas aussi excitée que vous devriez l’être, explique la sexologue. Mais, quand votre plaisir monte, le flot de composants chimiques à travers votre corps peut rendre cette sensation extraordinaire. La stimulation de votre cervix peut ainsi remplir toute votre région abdominale de plaisir », affirme le docteur O’Reilly.

Lire aussi : Orgasme cervical : voici ce que c’est et comment l’avoir

Pourtant, peu importe à quel point vous êtes excitée, il y a toujours un risque que le contact sur votre cervix soit douloureux. En effet, la réaction à la stimulation du cervix varie d’une femme à l’autre, précise la sexologue. Bref, l’expérimentation est une bonne chose, mais n’insistez pas pour avoir un orgasme cervical si cela vous fait mal. Restez concentrée sur le fait de vous amuser plutôt que sur celui d’essayer quelque chose de nouveau.

Le moment est important

Voici maintenant comment vous y prendre. D’abord, tenez compte de votre cycle. Les quelques jours précédant vos règles, votre cervix peut être plus sensible au toucher. Pendant vos règles, il est plus bas, donc plus facile à atteindre. Le docteur O’Reilly considère pour sa part que certaines femmes sont plus susceptibles d’avoir un orgasme cervical pendant l’ovulation ou deux semaines environ avant le début de leurs règles. Donc, si vous n’êtes pas sûre d’avoir envie qu’on touche votre cervix, mais que vous êtes quand même curieuse, essayez à différents moments du mois pour voir s’il y a un changement.

Allez-y à votre rythme

« Peu importe à quel point vous êtes pressée, commencez doucement », conseille le docteur O’Reilly. Elle recommande de commencer par la routine habituelle et d’attendre d’être à 80% d’un orgasme avant de pousser plus loin la pénétration afin de toucher le cervix. Si votre point G répond bien, intégrez cette forme d’excitation à vos habitudes !

Lire aussi : Le cannabis est « le secret d’une relation heureuse, de meilleurs rapports sexuels et de moins de disputes » affirme une étude

Dépannez votre point C

« Pendant cette expérimentation, vous pouvez découvrir que vous aimez qu’on touche votre cervix, mais pas la sensation de picotements », affirme Jessica O’Reilly. Dans ce cas, elle recommande d’utiliser un lubrifiant intime.

Atteindre le filon d’or

Même s’il est rare de distinguer les différents types d’orgasmes, le docteur O’Reilly a entendu des femmes décrire les orgasmes cervicaux comme une sensation qui envahit tout le corps, « une incontrôlable vague de plaisir entre le nombril et le vagin » et comme une deuxième et puissante sensation après un orgasme clitoridien. S’il arrive que vous en ayez un, félicitations : vous avez atteint le Saint Graal du sexe !

Lire aussi : Les couples en panne sexuelle doivent se montrer honnête et communiquer

Contenus sponsorisés