x

Combien de temps un homme peut rester sans faire l’amour ?

C’est une question qui interpelle un bon nombre de personnes. Si les relations sexuelles ne sont pas vitales, il existe une durée scientifique que l’homme ne peut pas dépasser pour faire l’amour. Découvrez ce sondage qui précise son temps d’abstinence en Europe.

Il arrive qu’en couple il y’ait des périodes où faire l’amour n’est pas fréquent. Qu’il s’agisse d’un trouble sexuel, d’un manque d’excitation ou d’une panne de libido ponctuelle, cette disette peut varier selon le sexe avant d’atteindre un seuil maximal de tolérance.

Un sondage se penche sur cette question

Lorsque le manque de rapports est de la partie, il est délicat de demander aux autres quelle est la durée d’abstinence « normale ». Cette dernière diffère selon le sexe. Avoir un rapport sexuel régulièrement est une habitude qui dépend de plusieurs facteurs tels que l’excitation ou simplement l’envie sexuelle. Pour les femmes, elle met plus de temps à s’enclencher que les hommes. 

Par ailleurs, selon  un sondage réalisé par Superdrug et après avoir mené l’enquête sur 1500 Européens et Américains, les chercheurs sont arrivés à la conclusion suivante. Les hommes européens tiennent deux semainesLes Américains quant à eux peuvent se priver un mois avant de céder à l’acte sexuel. La qualité de ce dernier dépend en outre des habitudes de couple

Un manque de sexe est-il dangereux ?

Revus par le docteur Valinda Riggins Nwadiki, le manque de rapports sexuels n’a pas d’impact négatif sur la santé. Malgré tout, une sexualité régulière permet d’observer de nombreux bienfaits. Parmi eux, un meilleur système immunitaire, une réduction de la pression artérielle, moins de stress et une protection de la santé cardiovasculaire. Des arguments convaincants pour jouir plus souvent ! Cette étude prouve même qu’éjaculer 21 fois par mois permet de bénéficier d’un risque plus faible de cancer de la prostate. Cette maladie dangereuse se caractérise par ces symptômes.

Pourquoi cette difficulté à avoir des rapports sexuels réguliers ?

Seulement, des problèmes sexuels peuvent mettre de l’ombre au tableau. C’est pour cette raison qu’il est important de résoudre ce manque de désir qui peut être causé par des troubles de la libido, des troubles érectiles aussi appelés panne sexuelle ou la crainte liée à la performance sexuelle. Lorsque cela pose un problème au couple, le recours à l’aide de spécialistes tels que les sexologues peut être grandement utile lorsqu’ils proposent une sexothérapie. Ce désir de soigner les causes du problème a non seulement des bienfaits physiologiques mais permet aussi de retrouver une sexualité épanouie. Il s’agit d’augmenter sa libido pour empêcher la perte de désir qui peut être délétère et créer une insatisfaction sexuelle. Pour les hommes, les troubles du désir peuvent amenuiser la confiance en soi.

Quels sont les différents troubles sexuels ?

Malgré une forte excitation, l’impuissance peut être une véritable entrave à l’épanouissement du couple car cela risque d’empêcher toute pénétration. Les troubles érectiles peuvent également être dus à un déclencheur hormonal tel que la sécrétion de testostérone.  Des traitements médicamenteux tels que les antidépresseurs qui peuvent mettre à mal la fonction sexuelle. Cela peut également constituer un complexe pour l’homme qui se met à douter de sa virilité. L’éjaculation prématurée qui se manifeste par une sécrétion précoce du sperme, et le priapisme, qui est caractérisé par une érection constante peut nécessiter l’intervention d’un urologue. Le contrôle de l’éjaculation peut parfois être difficile et provenir d’origines psychologiques comme l’anxiété. Des facteurs neurologiques peuvent directement impacter la santé sexuelle. Une anomalie de l’urètre peut aussi générer des difficultés sexuelles. 

Comment améliorer sa libido ?

S’il est important de résoudre sérieusement ce problème, c’est parce qu’en couple il peut être un point de non retour et inscrire l’absence d’envie sur la durée. Pour augmenter la libido, des remèdes naturels peuvent aider. Parmi eux, le gingembre, le chocolat et l’avocat. Se libérer de l’anxiété est une bonne démarche pour retrouver une sexualité satisfaisante. Prendre du temps pour les préliminaires est aussi une habitude qui augmente le plaisir. Discuter de ces fantasmes avec son conjoint permet aussi d’exprimer son désir et ainsi d’améliorer le plaisir sexuel. Des rapports intimes complices peuvent impliquer une masturbation mutuelle pour mieux connaître le corps de l’autre et l’amener vers l’orgasme. 

Les femmes peuvent aussi souffrir d’une baisse de la libido 

Alors que l’homme peut effectivement avoir une libido en berne ou avoir des dysfonctions organiques, des troubles sexuels peuvent survenir également chez la femme.  Les troubles de la lubrification, le vaginisme, la sécheresse vaginale et lesbouleversements hormonaux dus à la ménopause peuvent impacter la santé du vagin. La prise de la pilule peut avoir un effet inhibiteur sur l’excitation sexuelle. Certaines femmes peuvent également être plus réactives au stimuli du clitoris lorsqu’elles sont clitoridiennes. En cas de trouble sexuel chronique, elles peuvent s’adresser à un gynécologue.  Si la sexualité féminine est souvent jugée complexe, il existe des habitudes à adopter pour mener une femme vers la jouissance.

Contenus sponsorisés
Loading...