Combien de temps les vaccins contre le covid-19 protègent-ils les gens ?

L’année 2020 a été marquée par l’apparition du Sars-CoV-2 à l’échelle mondiale et le virus continue toujours à l’heure actuelle de se propager et de chambouler le quotidien de tout un chacun. Heureusement, l’élaboration des vaccins a donné une lueur d’espoir pour mettre fin à cette pandémie. Les différents vaccins destinés à lutter contre le Covid-19 semblent être efficaces. Mais pour combien de temps peuvent-ils protéger contre ce virus ravageur ?

Une inquiétude est omniprésente, celle que ce virus puisse ressembler à celui de la grippe, nécessitant une vaccination chaque année. La raison en est que les souches en circulation mutent rapidement alors que l’immunité du vaccin peut aussi être rapidement réduite. Et bien que les preuves attestent de la protection durable du vaccin, les chercheurs ont toutefois commencé à élaborer et à tester des versions, susceptibles de protéger contre les futurs variants inquiétants. Interrogé par France 3, le professeur Denis Malvy, infectiologue au CHU de Bordeaux et membre du Conseil scientifique, donne des éléments de réponse aux questions relatives aux vaccins mis sur le marché français.

Quelle est la durée de l’immunité que confèrent les vaccins contre le Sars-CoV-2 ?

Dans le cadre de la lutte contre le nouveau coronavirus, la Haute autorité de Santé avait accordé son feu vert pour utiliser les vaccins Moderna et Pfizer. Un bon nombre de personnes s’interroge sur la durée de l’immunité que ces vaccins confèrent. A ce propos, le professeur Denis Malvy répond que les deux vaccins offrent la même protection puisque ce sont des vaccins à ARNm, élaborés avec le même mécanisme et offrent une protection contre les formes graves du virus. Initialement, ils étaient conçus pour protéger pendant une durée d’au moins six mois ou plus. Il s’avère aujourd’hui qu’ils sont capables d’aller bien au-delà. Selon le spécialiste, les études vaccinales ainsi que les essais qui sont toujours en cours, révéleront plus de précisions à ce sujet.

Le dernier rapport du fabricant du vaccin Pfizer suggère que les personnes en Afrique du Sud ayant été vaccinées après la domination du virus circulant le B.1.351, sont toujours protégées efficacement contre l’infection. Au vu de ce constat, les expériences au laboratoire ont bien montré une large réponse immunitaire contre les virus mutants. Scott Hensley, immunologiste et expert en vaccins à l’Université de Pennsylvanie, a déclaré que ce vaccin est bien adapté pour assurer une bonne protection. Bien que les personnes vaccinées ayant reçu les deux doses bénéficient d’une immunité pendant au moins six mois, cela ne signifie pas qu’elle s’arrête à six mois. « Cela durera probablement beaucoup plus longtemps », explique l’immunologiste. Et d’ajouter « Je ne serais pas surpris si nous apprenions dans un an que ces vaccins produisent toujours une forte réponse immunitaire ». Toutefois, les détails que l’expert a fournis ont fait l’objet d’une déclaration et n’ont pas été publiés par une source scientifique officielle. Les experts estiment quant à eux que si cela tient, les vaccins Pfizer et Moderna pourraient induire une réponse immunitaire de longue durée.

D’un autre côté, la recherche de l’équipe du Dr Alicia Widge du National Institute of Allergy and Infectious Diseases, stipule que deux doses du vaccin Moderna produisent assez d’anticorps qui ne diminuent que très légèrement au fil du temps. De même que le vaccin est susceptible de produire des cellules immunitaires nommées T et cellules B, pouvant renforcer les défenses durant des années.

vaccin

Les deux doses du vaccin Moderna produisent assez d’anticorps permettant une longue protection. Source : CNN

Après la vaccination, il est nécessaire de continuer à respecter les règles sanitaires

Ian Haydon, un spécialiste de la communication à l’Université de Washington a déclaré avoir participé à des essais cliniques pour vérifier l’efficacité du vaccin contre le coronavirus. Il déclare cependant que le fait que l’on soit vacciné ne veut pas dire qu’il faut arrêter de prendre ses précautionsle port du masque demeure nécessaire, même si le risque de complication est moindre. Pour autant, les personnes vaccinées sont susceptibles de propager moins le virus, ce qui serait un très bon signe.

A ce propos, le professeur Denis Malvy explique que le vaccin évite les formes graves et sévères de l’infection et peut protéger de la transmission, mais on ne sait pas à quel point. Quant à la vaccination des plus jeunes, le spécialiste indique qu’elle est nécessaire afin d’atteindre l’immunité collective.

Lire aussi Les personnes vaccinées peuvent-elles transmettre le Covid-19 ?

Contenus sponsorisés