Cinq capacités psychiques des animaux que les humains n’ont pas

Cinq capacités psychiques des animaux que les humains n’ont pas


Les animaux ont des perceptions extrasensorielles (ESP) ainsi que des capacités psychiques que les humains n’ont pas. En effet, certains d’entre eux ont la capacité de sentir le danger, de communiquer par télépathie, de retrouver des personnes sur de longues distances, de ressentir le décès prochain d’une personne et bien d’autres choses inexplicables. Se pourrait-il que certaines fonctions spécifiques aux humains les empêchent d’être en mesure de débloquer ces capacités psychiques? Les scientifiques se sont penchés sur les capacités psychiques des animaux pendant un certain temps et tentent désormais de mieux comprendre ce phénomène chez les humains.

Les scientifiques ont inventé le terme « anpsi » pour faire référence à psi-animal, « psi » désignant la lettre 23 de l’alphabet grec utilisé en référence à tout ce qui est paranormal et « an » signifiant animaux. Anpsi est donc utilisé en référence à tout type de communication semblant se produire par une voie inexpliquée ou non identifiée entre un animal et son environnement, un autre animal ou un être humain.

Les animaux utilisent régulièrement leur sens de manière extraordinaire. A titre d’exemple, l’écholocation chez les chauves-souris, les requins qui ressentent des vibrations alors qu’ils sont à des kilomètres d’où elles se produisent, les serpents qui détectent de minuscules changements de température et les poissons couteau qui génèrent leurs propres champs électriques. Certains animaux possèdent même des capacités qui vont bien au-delà de ce que les scientifiques peuvent comprendre et expliquer jusqu’à présent.

L’un des exemples les plus intéressants est celui de Bobbie le chien. Ce berger allemand a été séparé de sa famille en août 1923. En six mois, il a voyagé de l’Indiana à l’Oregon en empruntant des routes qu’il ne connaissait pas. Au total, Bobbie a traversé 4 105 km à travers les Etats-Unis pour retrouver sa famille. Comment expliquer cela sauf par le fait que les animaux possèdent probablement des sens supplémentaires que les humains ne comprennent toujours pas.

Joseph Banks Rhine est l’initiateur d’une grande partie de la recherche effectuée sur les capacités psychiques des animaux. Après plusieurs années de recherches, il les a divisées en cinq catégories.

1- Télépathie
Beaucoup d’animaux peuvent détecter le moment où leur maître est sur le point de revenir à la maison. Ils réagissent d’ailleurs à leur retour bien avant qu’il ait lieu.

En 1965-1966, des chercheurs d’un hôpital de l’Etat de Rockland ont fait une série d’expériences sur la connexion psychique entre les chiens et les humains. L’hôpital contenait deux chambres bordées de cuivre qui rejetaient le son et les vibrations. Deux chiens de chasse ont été placés dans l’une d’entre elle et leur maître dans l’autre. Les chercheurs ont montré des photographies d’oiseaux à l’homme, puis lui ont demandé de tirer sur celles-ci à l’aide d’un pistolet à air.

Au même moment, les chiens ont commencé à aboyer et à pleurnicher, malgré qu’ils étaient isolés. Cela a conduit les scientifiques à soupçonner une sorte de connexion télépathique entre les chiens et leur maître. Cette étude a été reproduite sous différentes formes avec des chiens séparés de leur maître et chaque fois, les chiens réagissaient de la même manière.

D’autres animaux ont aussi fait l’objet d’études à propos de leurs capacités télépathiques. A titre d’exemple, le Dr Karlis Osis de la Duke University a mentalement guidé des chatons à travers des labyrinthes en leur demandant de tourner à gauche ou à droite. Cette expérience s’est avérée être un succès puisque les chatons guidés mentalement par le docteur sont parvenus à traverser le labyrinthe beaucoup mieux que les chatons l’ayant traversé eux-mêmes.

2- Précognition
La précognition est le fait de détecter un danger avant qu’il ne survienne. D’après des études, les animaux deviennent anxieux et frénétiques avant qu’une catastrophe naturelle se produise. Selon les chercheurs, les animaux pourraient ressentir les subtiles vibrations ainsi que la pression barométrique, ce qui leur permettrait de faire ces prédictions.

Certains animaux peuvent même prédire des évènements autres que les catastrophes naturelles. Par exemple, pendant la Seconde Guerre mondiale, un canard a commencé à faire un énorme chahut dans le parc Fribourg juste avant que la zone soit bombardée. Ce bruit alarmant a permis de sauver une centaine de vies puisqu’en entendant le canard, les gens ont eu le réflexe de chercher un abri.

3- Sentir la mort
Les animaux peuvent sentir la mort d’une personne approchée, et ce, même sur une grande distance. L’un des exemples les plus connus est celui du chien d’Abraham Lincoln qui aboyait et courait autour de la Maison-Blanche peu avant que son maître soit abattu. Il existe de nombreux cas où, à la suite du décès d’une personne, des chiens sont partis retrouver leurs maîtres et sont restés à leurs côtés, parfois pendant des années.

4-vRetrouver sa maison
Les animaux sont en mesure de trouver le chemin qui les mène à leur domicile, et ce, même sur de grandes distances. Outre l’exemple de Bobbie le chien, il y a celle d’un pigeon. Dans les années 1940, un petit garçon nommé Hugh Brady Perkins a trouvé un pigeon avec une étiquette d’identification portant le numéro 167 dans sa cour arrière. Il a pris soin de l’oiseau et s’est lié d’amitié avec lui.

Puis, lors d’une nuit enneigée, Hugh a été conduit à un hôpital situé à des kilomètres de sa maison pour subir une intervention chirurgicale. Pendant le rétablissement du garçon, l’infirmière a entendu des bruits à la fenêtre. Elle l’ouvrit et aperçu un pigeon qui portait l’étiquette 167, celui qu’Hugh avait pris sous son aile.

5- Retrouver ses proches
Même s’ils sont perdus dans un endroit qui leur n’est pas familier, les animaux peuvent retrouver leurs proches (psi-emplacement). D’après des études scientifiques, lorsque des humains déménagent dans une zone où l’animal n’est jamais allé auparavant, celui-ci est capable de retrouver son maître. La science n’arrive toujours pas à mesurer la vibration ou l’énergie qu’elle attribue à cette capacité.

L’histoire d’un chat nommé Sucre peut illustrer cela. Etant donné que Sucre était vraiment stressé lorsqu’il effectuait des trajets en voiture, son maître lui a évité le trajet de son déménagement entre la Californie et l’Oklahoma en demandant à un voisin d’accueillir Sucre. Environ 14 mois plus tard, le maître fut surpris lorsqu’il trouva son chat à la ferme où il était déménagé. L’homme a pu identifier l’animal en raison d’une malformation unique au niveau des articulations de sa hanche. De plus, les voisins avaient affirmé que Sucre était disparu.

Selon les chercheurs, l’une des raisons pour laquelle les capacités psi se retrouvent plus souvent chez les animaux que chez les humains serait dû au fait que ces derniers ont accès à la parole. Serait-il possible que nos cinq sens nous empêchent d’avoir des capacités sensorielles aussi développées que celles des animaux? Certains d’entre eux consolent leur maître lorsqu’ils sont effrayés ou en colère. Peut-être que les animaux sont plus empathiques que les humains…