x

Chacun des personnages du dessin animé « Winnie l’ourson » représente un trouble mental particulier

Des générations d’enfants ont grandi en regardant Winnie l’ourson et ses amis : ils sont drôles, adorables et attachants. Pourtant, plusieurs théories affirment que lorsqu’on les examine de plus près, on remarque alors que plusieurs personnages souffrent en fait de problèmes psychologiques. La maladresse de Winnie, l’anxiété de Porcinet et la phobie de Gourou pourraient en réalité être une volonté déguisée de la part d’Alan A.Milne d’enseigner de façon ludique la maladie mentale aux enfants. Décryptage.

Un rapport publié par l’association médicale canadienne affirme que les personnages de Winnie l’ourson sont une sorte de métaphore davantage axée sur les adultes. Ces derniers représentant chacun un trouble mental différent, tels qu’on les connait dans la vie réelle.

Chaque personnage cache un trouble mental différent :

Winnie l’ourson souffre du trouble de déficit de l’attention

Winnie l’ourson

Il est inattentif, ses pensées sont éparpillées et désordonnées, il est maladroit et a la mémoire courte. C’est en fait tout ce qui rend ce personnage aussi attachant mais c’est aussi les caractéristiques typiques du TDAH.

Tigrou est hyperactif

Winnie l’ourson

Tigrou est incapable de rester en place, il saute et bouge constamment, interrompt les gens et n’écoute jamais attentivement lorsqu’il ne semble pas intéressé par ce qu’on lui dit. L’hyperactivité est une autre forme de TDAH, voilà pourquoi il s’entend aussi bien avec son meilleur ami Winnie.

Porcinet souffre d’anxiété

Winnie l’ourson

Il est constamment inquiet, stressé et craint le pire à chaque situation. Chez lui, ces sentiments de peur et d’angoisse sont extrêmes et interfèrent dans sa relation avec les autres. Cela est typique des personnes qui souffrent de troubles d’anxiété.

Bourriquet est en dépression

Winnie l’ourson

Il est constamment triste et malheureux et ne sourit jamais, c’est d’ailleurs l’un des personnages les plus tristes de tous les dessins animés pour enfant. Son comportement suggère qu’il souffre d’une grave dépression. Il est d’un pessimisme sans égal et semble se satisfaire de son mal-être.

Coco Lapin souffre d’un trouble obsessionnel compulsif

Winnie l’ourson

Pour lui, tout doit constamment être organisé. Il déploie une énergie folle à contrôler les moindres détails de sa vie, au grand malheur de ses amis. Dès qu’il sent qu’il perd le contrôle et que les choses ne se passent pas comme il les avait prévus, il entre dans une colère folle. C’est un symptôme évident du trouble obsessionnel compulsif

Gourou souffre d’anxiété sociale

Winnie l’ourson

Mère célibataire, Gourou s’inquiète sans cesse pour son fils. Elle ressent le besoin de le protéger en permanence et a du mal à sociabiliser avec les autres. Elle a l’impression que le monde extérieur est dangereux et fait tout ce qui est en son pouvoir pour s’en éloigner.

Petit Gourou est autiste

Winnie l’ourson

Surprotégé par sa mère, le petit Gourou se retrouve souvent dans des endroits improbables et se met régulièrement en danger car il ne prête jamais attention à ce qui se passe autour de lui. Et lorsqu’il est avec Gourou, il se place silencieusement dans sa poche sans s’intéresser au monde extérieur. Ce sont des signes potentiels de l’autisme.

Maître Hibou souffre d’un trouble de la personnalité narcissique

Winnie l’ourson

Hibou est Monsieur « je sais tout ». Intelligent et instruit c’est le seul parmi les animaux du bois des Cent Acres à savoir lire et écrire. Cela dit cela lui monte à la tête et il fait preuve d’une arrogance irrécupérable. Il souffre clairement d’un trouble de la personnalité narcissique.

Christopher Robin souffre de schizophrénie

Winnie l’ourson

C’est le seul être humain de la Forêt des rêves bleus. Tous les autres personnages sont en réalité des peluches donc le monde de Winnie l’ourson relève entièrement de son imagination. Le petit garçon a clairement une imagination débordante, notamment car il passe aussi tout son temps à parler à ces animaux, ce qui pourrait être un symptôme de schizophrénie. L’origine du mot schizophrénie vient du grec qui signifie « scission » et « esprit », ou une coupure avec la réalité. D’où ses nombreux amis animaux imaginaires. On notera également l’absence totale d’une supervision parentale, un facteur pouvant contribuer au déclenchement de cette maladie.

Contenus sponsorisés
Loading...