x

Cette petite ville canadienne donnera un terrain et du travail à ceux qui veulent s’y installer

Si vous aimerez vivre entouré par la nature à perte de vue, respirer de l’air pur et frais, et avoir un travail en même temps, ne cherchez plus, nous avons une bonne nouvelle pour vous ! Et c’est une occasion unique de rejoindre une petite ville du Cap-Breton en Nouvelle-Écosse, au Canada.

Les bienfaits de vivre près de la nature

Il y a de bonnes raisons pour lesquelles le fait de passer du temps dans des environnements naturels est bon pour la santé. Les résultats d’une étude publiée dans la revue Scientific Reports, ont permis d’expliquer pourquoi les quartiers urbains remplis d’arbres sont meilleurs pour votre santé physique.

L’étude s’est appuyée sur un ensemble de recherches antérieures montrant les avantages cognitifs et psychologiques des paysages naturels, mais elle a quantifié également à quel point l’ajout d’arbres dans un quartier améliore les résultats pour la santé. L’équipe des chercheurs menée par le psychologue Omid Kardan de l’Université de Chicago, ont pu faire l’étude parce qu’ils travaillaient avec un vaste ensemble de données publiques, les arbres de la ville de Toronto,  environ 530 000 arbres, classés par espèce, par emplacement, et le diamètre des arbres, complété par des mesures satellitaires d’espaces verts non publics, par exemple, les arbres dans la cour arrière d’une maison. Ils avaient également les dossiers médicaux de plus de 30 000 résidents de Toronto.

Les chercheurs ont pu comparer l’effet bénéfique des arbres dans un quartier à d’autres facteurs démographiques liés à l’amélioration de la santé, comme l’âge et la richesse. Ainsi, ils ont constaté qu’avoir 10 arbres de plus dans un bloc urbain, en moyenne, améliore la perception de santé d’une manière comparable à une augmentation du revenu personnel annuel de 10 000 $ (l’équivalent de 8500 euros) et de déménager dans un quartier ayant un revenu médian supérieur à 10 000 $, ou être 7 ans plus jeune.

L’étude a également montré qu’une augmentation de 11 arbres par bloc urbain était comparable à une augmentation du revenu personnel annuel de 20 000 $, ou déménager dans un quartier avec un revenu médian supérieur de 20 000 $.

Avec tous ces avantages pour la santé, beaucoup penseront à changer leur environnement de vie. Alors si jamais cette idée vous effleure l’esprit, l’offre de cette petite ville canadienne est pour vous.

En plein milieu de la nature

La région du Cap-Breton, au Canada, embauche des travailleurs et offre une opportunité à toute personne qualifiée pour commencer une nouvelle vie avec des avantages incroyables. Ainsi, la communauté a fait un appel pour tous ceux qui sont intéressés à déménager à la campagne, mener une vie proche de la nature.

Cette région est située dans un petit village appelé Whycocomagh, qui se trouve au cœur du Cap-Breton. C’est une région entourée de magnifiques montagnes et du lac Bras d’Or, où les kayaks et les canoës sont plus nombreux que les bateaux à moteur.

Sur la page Facebook de Farmer’s Daughter Country Market, qui est une entreprise de la région, a été publié un message où l’offre est expliquée. Le message dit que l’entreprise connait une hausse d’activité du mois de mai jusqu’à décembre, et une baisse d’activité de janvier jusqu’en avril. Ainsi les habitants peuvent profiter des hivers formidables.

Les auteurs affirment qu’ils ont encore beaucoup d’idées et de projets pour la région qu’ils souhaitent réaliser dans le futur, mais ils manquent cruellement de mains d’œuvre pour les aider.

petite ville canadienne

La région dispose d’un climat de quatre saisons très plaisant. La communauté est à la recherche de personnes soucieuses de l’environnement, qui veulent faire partie d’une communauté et qui verront le travail dans cette entreprise non comme le fait de travailler pour quelqu’un, mais comme un travail d’équipe pour créer quelque chose dont tout le monde peut être fier. 

La communauté recherche des personnes avec des compétences dans l’industrie alimentaire ou le service à la clientèle. Certes, les salaires dans les petites entreprises locales du Cap-Breton ne sont pas élevés, mais il y a une réelle opportunité à saisir.

petite ville canadienne

Selon le même message de la communauté, toute personne qui voit que cette opportunité pourrait correspondre à ses rêves et objectifs pour une vie proche de la nature, se verra offrir 8000 m² de terrain boisé où mettre en place une maison. En plus d’un accès libre aux terres agricoles de la communauté et autres ressources dont elle dispose. 

Si la personne continue à travailler avec la communauté après cinq ans et que tout va bien, la terre lui appartiendra. Le Cap-Breton est une magnifique région, mais sa population diminue de plus en plus.

Une offre qui peut intéresser beaucoup de personnes désirant vivre dans la nature, n’hésitez pas à partager avec vos amis !

Contenus sponsorisés
Loading...