Cette petite fille se brûle les pieds dans une garderie négligente

Lorsque les parents déposent leur enfant dans une garderie, ils sont tous traversés par des pensés négatives et des questions sur la qualité de prise en charge de leurs petits bouts de choux. Généralement, tout se passe bien et malgré qu’aucune personne ne puisse prendre soin d’un enfant mieux que ses parents, les prestations sont globalement satisfaisantes ou au pires moyennes. Mais dans de rares cas, la négligence des professionnels de la garde est tellement grave qu’on se demande comment ont-ils pu être certifiés ou encore comment peut-on être aussi cruels. La négligence de la garderie à l’encontre d’une petite fille a été relayée par nos confrères de KBTX-TV

C’est probablement la question qui a traversé une habitante de Brenham, au Texas quand elle a reçu un appel de la garderie de sa fille l’informant du petit incident qu’a subi sa fille. En courant récupérer sa petite fille âgée de 16 mois de la garderie, la jeune maman qui a bien vu que sa fille pleurait, n’a pas évalué la gravité des dégâts sur le moment. Cependant, malgré ses nombreux efforts pour la calmer, la petite fille continuait à sangloter. Et c’est là que la jeune mère a commencé à l’examiner pour découvrir la raison de ses pleurs.

Une irresponsabilité choquante

En recevant l’appel de la garderie, Tiffany Cedillo, la mère, a découvert que sa fille a eu une petite diarrhée incontrôlée qui a taché ses chaussures. Cependant, après l’avoir nettoyé le staff a laissé la fille sortir jouer à l’extérieur, les pieds nus avec ses autres amis. Mais ce qu’ils ont omis de dire, c’est que la température avoisinait les 38 °C et qu’ils n’ont pas pris en considération la chaleur et  la température du sol qui avoisinaient les 50 °C ! La peau d’un bébé de 16 mois étant très fragile et sensible à la chaleur, il n’aura fallu à l’enfant pas plus de quelques pas avant que ses pieds ne soient brûlés.

Un manque de compassion

Cependant, ce qui a le plus choqué la mère c’est la légèreté et le manque de responsabilité qui ont marqué le comportement des surveillants. Au lieu de rassurer la mère et de lui porter assistance, leurs réponses étaient approximatives et la jeune maman n’a pas eu l’impression que son enfant a vraiment été prise en charge convenablement et encore moins surveillée.

La mère qui a enregistré la conversation avec le staff de la garderie explique que la personne qui lui a parlé était incapable de lui fournir une réponse claire et qu’au lieu de cela, elle a préféré lui transférer une photo des petits pieds à moitié brûlés du bébé.

Tiffany a décidé de ne plus faire appel à une garderie et de laisser sa fille chez sa mère tout en pensant sérieusement à déposer plainte.

Comment concilier travail et enfants

Si Mme Cedillo a la chance d’avoir une mère disponible pour garder sa fille, ce n’est pas le cas de toutes les femmes. En effet, la garde est l’un des principaux handicaps que rencontrent les mères qui souhaitent poursuivre leurs carrières professionnelles.

A l’arrivée d’un bébé, ou même avant, l’une des premières contraintes qu’affrontent les parents, est celle de la garde de l’enfant après le congé maternité. L’état a fait en sorte de mettre en place plusieurs dispositifs pour faciliter cette prise en charge. Cependant, selon les chiffres d’une étude, 40% d’entre eux jugent qu’ils n’obtiennent pas encore un mode qui correspond à leurs besoins. Jusqu’en 2002, la moitié des enfants entres 4 mois et demi et 30 mois sont gardés par l’un des parents et c’est généralement la mère ! Malheureusement, une fois les enfants en âge d’être scolarisés, le retour au travail s’avère compliqué : les mères qui ont la chance de retrouver un poste sont obligées d’accepter un poste moins important que celui occupé par une femme restée active et ayant les mêmes diplômes.

Enfin, un autre obstacle que doit affronter une mère est d’ordre culturel : en effet, une étude de 2011 a démontré que 41% des recruteurs considèrent qu’une mère s’investit moins dans sans travail alors que tous les chiffres démontrent qu’elles sont en majorité capables de se déplacer et de s’impliquer dans ce qu’elles font !

Contenus sponsorisés
Loading...
Close