x

Les bienfaits du cannabis thérapeutique

Nombreux sont les médicaments qui induisent des effets secondaires en vue de guérir une maladie ou d’atténuer ses symptômes. Ainsi, l’industrie pharmaceutique tend parfois à négliger ces conséquences pour la santé, négligeant les bienfaits naturels de certaines plantes comme le cannabis. Si ce dernier ne fait pas l’unanimité, il n’a pas manqué de faire ses preuves pour soulager de nombreuses maladies.

Les effets du cannabis sur le corps humain sont prouvés par de plus en plus d’études à travers le monde et cette méthode de traitement est de plus en plus acceptée malgré les barrières légales qui représentent un obstacle de taille sur le chemin de sa démocratisation.

Les effets prouvés du cannabis sur certaines maladies

La plupart des essais cliniques ayant pour objectif de vérifier l’efficacité thérapeutique de cette plante ont été réalisés à l’aide d’extraits normalisés en tétrahydrocannabinol (THC), sachant que l’administration du traitement était faite par voie orale. Néanmoins, il est bon de rappeler que la plante consommée sous forme de cigarette, comporte de nombreux effets nocifs, notamment pour le système respiratoire. Le cannabis est bénéfique quand il est administré sous contrôle médical.

Anorexie due au SIDA : Aux Etats-Unis comme au Canada, le THC synthétique (Dronabinol) consommé par voie orale est une méthode thérapeutique qui a fait ses preuves pour cette affection. Nombreux sont les essais effectués à double insu avec placebo et qui ont permis d’obtenir d’excellents résultats confirmant l’efficacité du THC dans le domaine de la stimulation de l’appétit et de la lutte contre la perte de poids.

La nausée et les vomissements résultant de la chimiothérapie : Dans ces deux mêmes pays, le THC synthétique a été approuvé comme traitement pour un tel effet secondaire de la chimiothérapie. Plus d’une trentaine d’essais cliniques ont été faits à ce sujet sur plus de 1400 patients sous chimiothérapie et ont permis d’en déduire que le THC permet d’obtenir de meilleurs résultats qu’un placebo. Des résultats qui sont même supérieurs à ceux d’une bonne partie d’antiémétiques vendus dans les pharmacies. Il est néanmoins à signaler qu’un tel traitement peut parfois avoir des effets indésirables tels que des hallucinations, la paranoïa, la dépression ou encore l’hypotension. Des recherches ont également prouvé que le cannabis avait les mêmes effets que le THC synthétique sur la nausée et les vomissements.

Sclérose en plaques : Des essais cliniques préliminaires ont été réalisés notamment en Angleterre et aux Pays-Bas. Les résultats de ces essais ont pu démontrer que le THC pouvait avoir des effets visibles sur certains symptômes de la sclérose en plaques tels que les tremblements ou la baisse de la mobilité.

Un suppositoire vaginal capable de révolutionner le domaine des antidouleurs

La Foria Relief Company a mis au point un suppositoire portant le nom de Foria Relief. Ce dernier traite efficacement les crampes menstruelles par le biais de la relaxation des muscles. Sachant qu’il n’a aucune propriété psychotrope.
Il a pu être fabriqué à partir de cannabis bio, c’est-à-dire dénué de tout pesticide ou additif. Les doses de chaque ingrédient devaient cependant être exactes afin que ce médicament ait l’effet escompté : 60mg de tétrahydrocannabidol (THC) et 10mg de cannabidol (CBD).

L’efficacité de ce suppositoire vaginal vient du fait que le THC neutralise la sensation de douleur en ciblant les bonnes zones du cerveau tandis que le CBD relaxe les muscles, élimine les spasmes et agit activement sur les mécanismes inflammatoires dans le corps.

Pour vous le procurer, sachez que pour l’instant, ce produit n’est commercialisé qu’en Californie et n’est toujours pas approuvé par la Food and Drugs Administration  (FDA), l’agence américaine du médicament.

Contenus sponsorisés
Loading...