Cette mère qui a perdu ses enfants, meurt après 2 ans de souffrance

En cette période où les risques d’incendies sont très élevés, personne n’est à l’abri d’une éventuelle brûlure. Que ce soit à l’extérieur ou chez soi après un incident ou dans un cas plus grave d’incendie, les brûlures font chaque jour plusieurs victimes. C’est la terrible histoire de Michelle Pearson, après avoir survécu à un incendie criminel, elle succombe à ses blessures après deux années de lutte acharnée. Ces faits ont été relayés par de nombreux médias britanniques dont nos confrères de Metro.

C’est un évènement tragique qui s’est produit en Grande-Bretagne près de Manchester. Une maman est décédée après 20 mois de combat suite à un incendie perpétré par 3 criminels. C’était en 2017, Zak Bolland âgé de 23 ans, sa petite amie Courtney Brierley âgée de 20 ans et leur complice David Worrall âgé de 26 ans, étaient sous l’emprise d’alcool et de drogues dures le soir des faits. Ils se sont procurés de l’essence et ont incendié la maison de Michelle Pearson pendant la nuit. Plongée dans un coma près de 6 mois après le drame, Michelle Pearson à son réveil que ses 4 enfants avaient péri dans l’incendie. 

mère qui a perdu ses enfants

Les criminels ont tous été condamnés. Zak Bolland à un minimum de 40 ans de prison, David Worall à un minimum 37 ans de prison et Courtney Brierley à 21 ans de prison.

Une victime affaiblie physiquement et psychologiquement.

mère qui a perdu ses enfants

Michelle était décrite comme étant une femme forte qui s’est battue tout au long de cette douloureuse expérience pour retrouver sa santé. Mais cela n’a pas suffi. En effet, Michelle était déjà profondément affaiblie sur le plan psychologique. D’ailleurs, les mots qu’elle aurait prononcés lors de l’incendie étaient : « Pas les enfants, pas les enfants ». De plus, celle-ci aurait déjà fait part de son sentiment d’insécurité chez elle aux services sociaux à plusieurs reprises. Ces derniers n’auraient pas donné suite à sa demande. Fragilisée psychologiquement par la perte de ses enfants et par le sentiment d’avoir été délaissée, cette dernière a dû également se battre pour survivre à des blessures graves, puisque 75% de son corps était atteint par les brûlures.

En Août dernier, sa mère, Sandra Lever, a annoncé la mauvaise nouvelle sur les réseaux sociaux : « après 20 mois de durs combats, notre belle Michelle a gagné ses ailes et est allée rejoindre ses bébés ». 

mère qui a perdu ses enfants

Plusieurs milliers de victimes par an :

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime à près de 180000 le nombre de décès par an causés par des brûlures. Ceux-ci surviendraient principalement au domicile ou sur le lieu de travail et se produisent majoritairement dans « les pays à revenus faibles ou intermédiaires ».

Toujours selon la même source, les pays à revenus élevés auraient toutefois fait d’importants progrès en diminuant le taux de mortalité par brûlures grâce à des campagnes de sensibilisation et de prévention, des recommandations et des formations aux premiers secours. 

Les différents types de blessures :

Les brûlures au premier degrés :

Dites superficielles, elles atteignent uniquement l’épiderme et provoquent des douleurs vives et des rougeurs. Elles peuvent notamment être provoquées par l’exposition prolongée au soleil ou lorsque l’on touche un objet chaud.  La peau reste intacte et les symptômes disparaissent généralement au bout de 48 heures.  Il faut tout de même faire attention à bien les nettoyer et les protéger pour éviter les risques d’infection en particulier chez les enfants. 

Les brûlures du 2° degrés : 

Plus graves, il s’agit d’une lésion plus profonde de l’épiderme. Particulièrement douloureuses, elles peuvent également mener à l’apparition de cloques. Lorsqu’il s’agit de blessures au second degrés profond, elles atteignent le derme et peuvent dans certains cas évoluer vers une blessure du 3e degré.

Les brûlures du 3e degrés

Elles atteignent toute l’épaisseur de l’épiderme et du derme et peuvent s’étendre jusqu’au muscle ou l’os. La peau devient alors insensible et peut même prendre un aspect carbonisé. Très graves, elles nécessitent une prise en charge rapide

On ne le répétera jamais assez, il est important de respecter les mesures de sécurité en cas d’incendie et s’informer sur les gestes de premier secours.

En cas de brûlures grave, il faut prévenir immédiatement les secours.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close