Cette mère est contrainte de « tuer » sa fille pour laisser vivre ses deux garçons

Cette mère est contrainte de « tuer » sa fille pour laisser vivre ses deux garçons


Cette mère est contrainte de « tuer » sa fille pour laisser vivre ses deux garçons

Dans la vie, on se retrouve dans des situations incommodantes qui demandent une prise de position décisive. Des décisions qui définissent le tournant de notre existence et qui ont souvent des retombées inévitables et définitives. Il faut s’armer de courage dans ces décisions dites basées sur une logique rationnelle, mais celles basées sur une intuition sont souvent les plus miraculeuses, comme en témoigne cette jeune maman de 22 ans, dont l’histoire est relayée par Daily mail.

Elles sont le fruit de ce que les ondes universelles peuvent nous dicter, certaines défient même les constats imposées par la science et la médecine également. Les miracles qui en découlent sont un espoir probant dans la vie auquel on s’accroche pour croire à un monde meilleur.

Une décision courageuse à saluer

Chloé Dunstan et son mari Rohan mènent une vie joyeuse avec leurs trois petits fils. Une joie qualifiée d’incomplète pour eux car elle manquait d’une deuxième présence féminine. Ils prirent alors la décision d’avoir un quatrième enfant, dans l’espoir que ce soit une fille.

Cette mère est contrainte de « tuer » sa fille pour laisser vivre ses deux garçons

La grossesse étant à ses débuts, Chloé se rendit chez son gynécologue pour s’assurer du bon déroulement des événements, ne se doutant pas une seconde que le ciel lui réservait une surprise de taille. Ce n’est pas uniquement au quatrième enfant qu’elle devait s’attendre, mais au cinquième et au sixième également. Elle était en fait enceinte de triplés.

Cette mère est contrainte de « tuer » sa fille pour laisser vivre ses deux garçons

Cette nouvelle n’étant pas sans conséquences, le couple commença à préparer sérieusement l’arrivée des triplés pour leur assurer tout ce dont ils pourraient avoir besoin.

Au bout de sa 28e semaine de grossesse, Chloé se rendit encore une fois chez son gynécologue pour un suivi. Une séance dont le choc fut assez dur à supporter cette fois-ci.

Cette mère est contrainte de « tuer » sa fille pour laisser vivre ses deux garçons

Elle allait mettre au monde deux garçons et une fille, sauf que celle-ci présentait de sérieux problèmes de développement. Les médecins lui imposèrent alors un choix que nulle mère ne devrait endurer.

Cette mère est contrainte de « tuer » sa fille pour laisser vivre ses deux garçons

La fille allait probablement mourir sauf si une opération est effectuée, sauf que celle-ci mettait la vie des deux garçons en danger. Chloé devait soit laisser sa fille mourir et en sauver les deux autres, ou choisir de risquer la vie de ses triplés en passant par l’intervention chirurgicale.

Cette mère est contrainte de « tuer » sa fille pour laisser vivre ses deux garçons

« Je ne pouvais rien entendre de tout cela… Tout mon esprit ne voulait qu’une seule chose et c’était que je les voulais tous les trois. J’ai pris en considération chaque alternative offerte et fais beaucoup de recherches. Je ne voulais pas me défaire d’elle et je me disais bien qu’elle était forte puisqu’elle a survécu 28 semaines avec à peine ce qu’il lui fallait de nutriments » Rédigea Chloé dans un post Facebook.

Cette mère est contrainte de « tuer » sa fille pour laisser vivre ses deux garçons

Malgré la délicatesse de la situation, elle décida de donner une chance aux triplés et aussitôt qu’ils furent nés, ils furent placés en soins intensifs.

Cette mère est contrainte de « tuer » sa fille pour laisser vivre ses deux garçons

Le miracle attendu se produisit, et plus les bébés grandissaient mieux leur santé se portait. Aujourd’hui le couple vit heureux avec ses six enfants qui ont pris quelques tailles depuis.

Cette mère est contrainte de « tuer » sa fille pour laisser vivre ses deux garçons

L’importance du suivi pendant la grossesse

Une grossesse est l’un des événements les plus joyeux qui puisse combler le cœur d’une femme même si cela représente autant de défi pour son corps. Il est très important de faire des visites régulières chez son gynécologue même avant la quatrième semaine de grossesse pour assurer le bon déroulement des choses et éviter de mauvaises surprises.

Il est également important d’effectuer plusieurs tests médicaux pour dépister toute trace de pathologie héréditaire soit-elle ou non, et qui pourrait affecter le bon développement du fœtus comme l’hépatite B.

Une consultation régulière durant la grossesse permet de prévenir les complications probables de l’accouchement et de réduire le nombre d’accouchements par césarienne. Le médecin ne manquera pas également de vous donner de précieux conseils pour maintenir un état de santé optimal pour votre bébé.


Loading...