Cette mère attache son fils derrière un scooter et le traîne pour lui apprendre une leçon

Cette mère attache son fils derrière un scooter et le traîne pour lui apprendre une leçon


Cette mère attache son fils derrière un scooter et le traîne pour lui apprendre une leçon

L’enfant est clairement le membre le plus fragile d’une société. Son éducation nécessite un certain soin et beaucoup de bienveillance. Mais malheureusement, certains parents sous prétexte d’éduquer leurs enfants utilisent des moyens extrêmes et choquants vis-à-vis d’eux. Ces derniers sont alors traumatisés au lieu d’apprendre à différencier le bien du mal ou à être plus disciplinés. Ce type de comportements est inadmissible et est puni par la loi.

La maltraitance des enfants en France

La maltraitance des enfants, notamment de nature parentale, est un phénomène universel qui ne concerne pas qu’un seul pays ou continent. Il est généralisé et touche une multitude de cultures et de classes sociales. En France, au moins un français sur dix dit avoir déjà été victime de maltraitance étant enfant. 

Il existe heureusement des organismes tels que l’association « l’Enfant Bleu » qui visent à protéger l’enfance contre les violences psychologiques et physiques. Cette dernière a également fait une étude qui a pu permettre au français lambda d’avoir un aperçu sur le degré de propagation de telles pratiques et le danger qu’elles représentent réellement : 14% des français disent avoir déjà été exposés à des maltraitances durant leur enfance. 60% de ces victimes n’en ont discuté avec absolument personne. 

Sachant que 88% des français interrogés pensent que la maltraitance des enfants n’est pas spécifique à un milieu social plus qu’un autre et qu’elle est généralisée. 61% trouvent que la lutte contre ce fléau devrait être l’une des priorités de l’Etat ainsi que de la société civile. Mais il y a un chiffre qui est davantage choquant, c’est celui qui représente le nombre de français soupçonnant un cas de maltraitance dans leur famille et entourage : 45% !

Raison pour laquelle il existe un numéro d’urgence spécialement mis en place pour ce genre de situations et qui est le 119. L’enfant ou la personne voulant l’aider peut aussi s’adresser aux services voire à la police pour signaler le cas, ces derniers tâcheront en premier lieu de mettre la victime à l’abri.

Une scène d’une cruauté sans nom

Une mère chinoise a attaché les mains de son fils l’a traîné derrière un scooter dans les rues de Zhaotong, dans la province du Yunnan. Elle a affirmé qu’elle enseignait simplement à son fils une leçon. Un spectateur qui a été témoin de l’horrible incident a essayé de l’empêcher d’abuser de son fils, mais a été repoussé par la mère qui a dit qu’elle le faisait depuis des jours.

Cette mère attache son fils derrière un scooter et le traîne pour lui apprendre une leçon

L’insensibilité de la mère est choquante

Le pauvre garçon gémissait pendant qu’il était traîné, tandis que la mère était sur le siège conducteur en train de conduire le scooter comme s’il n’y avait personne d’attaché à ce dernier. Selon la mère, elle aurait déjà commis cet acte cruel pendant trois jours consécutifs. Toujours d’après elle, son jeune fils aurait volé 2 000 Yuan chinois (environ 254€) des économies de la famille et aurait refusé de dire ce qu’il en a fait.

Cette mère attache son fils derrière un scooter et le traîne pour lui apprendre une leçon

Les internautes ont critiqué le comportement abusif de la mère envers son fils sur « Weibo », un réseau social de type « Twitter ». L’une des personnes ayant commenté la publication a dit : « Je m’inquiète pour le petit garçon qui doit sans doute développer des problèmes psychologiques après une telle violence. »

Beaucoup d’enfants meurent entre les mains de leurs propres parents qui les maltraitent physiquement. L’excuse la plus courante de ces parents et qui leur sert à se défendre est que c’était leur façon d’« apprendre une leçon à leur enfant » ou qu’il s’agit d’une « forme de discipline ».

Voir un enfant souffrir de la sorte est sans doute inacceptable. Afin de contribuer à la lutte contre ces pratiques cruelles, partagez ceci autant que possible !