Cette maman refuse d’abandonner son fils malgré son « faible QI » – 29 ans plus tard, ils prouvent que les gens avaient tort

Faisant l’objet de plusieurs études et débats, le concept de l’intelligence demeure très complexe. Il désigne le potentiel des capacités mentales et cognitives d’un individu. Chez certains chercheurs, l’intelligence est une aptitude globale innée qui permet de résoudre un problème ou de s’adapter à son environnement. Découvrez l’histoire de Ding Ding, ce petit chinois qui souffrait d’une paralysie cérébrale, mais sa mère a refusé de l’abandonner. 

Selon le ministère de la santé, en France la paralysie cérébrale a une fréquence stable, elle touche entre 1 et 2 nouveau-nés sur 1000, bien que certains d’entre eux ne subissent qu’une légère atteinte. 6 à 8 % des enfants dont le poids de naissance est de moins de 1,5kg ou des prématurés qui sont nés avant 30 semaines de grossesse peuvent également souffrir d’une paralysie cérébrale. Cette dernière est l’ensemble de divers troubles du système nerveux qui sont présents à la naissance ou qui apparaissent au cours des deux ou trois années suivantes.

Quels sont les causes d’une paralysie cérébrale congénitale ?

Dans le cas de la paralysie cérébrale congénitale,  une erreur se produit au cours du développement du fœtus ou d’un problème lors de l’accouchement même. Pendant la grossesse, des malformations cérébrales traduisent une altération du développement cérébral. Ces malformations peuvent être causées par des maladies métaboliques, infectieuses ou virales touchant la mère ou l’enfant. Lors de l’accouchement,  un manque d’oxygène pour le cerveau de l’enfant provoqué des fois par un accouchement compliqué, une hypotension artérielle maternelle, une rupture de l’utérus ou même par des problèmes associés au placenta ou au cordon ombilical peuvent également causer une paralysie cérébrale.

Ding Ding, un enfant hors du commun !

Malgré ses débuts difficiles dans la vie, Ding Ding avait toujours sa maman à ses côtés, elle s’est battue pour lui. Ding Ding est originaire de la Chine centrale. Durant son enfance, il a beaucoup souffert à cause de son handicap, il avait été diagnostiqué avec une paralysie cérébrale à sa naissance.

Les médecins ont suggéré à la maman de Ding Ding de l’abandonner parce qu’il ne serait jamais un enfant normal. Il vivrait handicapé ou intellectuellement déficient. Son père était d’accord et a supplié sa femme d’abandonner l’enfant, il pensait que Ding Ding serait une charge de plus pour toute la famille. Mais Zou Hongyan, la maman a refusé de l’abandonner. 29 ans après, Ding Ding a prouvé que tout le monde avaient tort. 

Zou Hongyan a décidé de se séparer de son mari et de s’occuper toute seule de son fils. Au début tout semblait difficile, mais grâce à la volonté et au courage de Zou, elle a pu subvenir aux besoins de son fils. Elle avait trouvé un travail à temps plein et deux autres à temps partiel.

La maman consacrait tout son temps libre à son fils. Elle l’accompagnait à toutes les sessions de thérapie physique, jouait à des jeux et faisait des puzzles avec lui afin de pouvoir stimuler et développer son intelligence. Elle s’était décidée d’aider son fils Ding Ding, à grandir et à vivre sa vie normalement malgré sa paralysie cérébrale.

Cette maman refuse d'abandonner son fils malgré son

Elle n’acceptait pas de voir son fils gêné à cause de ses problèmes physiques. Ding Ding avait des aptitudes faibles dans de nombreux domaines mais sa maman l’accompagnait et l’assistait toujours afin de le pousser à faire des progrès là où il avait des difficultés. Elle insistait, par exemple, pour que son fils puisse apprendre à manger avec des baguettes, bien que c’était difficile pour lui.

Les efforts fournis par Zou ont porté leurs fruits. Aujourd’hui, Ding Ding a 29 ans et il étudie dans l’une des meilleures universités du monde : L’Université de Harvard. 

Cette maman refuse d'abandonner son fils malgré son

Alors que Ding Ding étudiait en Amérique, sa maman est restée en Chine. Pour lui, sa maman était son « mentor spirituel ». Ding Ding a avoué qu’il lui devait tout son succès et sa réussite scolaire et que c’est grâce à elle qu’il a pu surmonter de nombreux obstacles physiques et mentaux.

Personne ne croyait en l’avenir de Ding Ding, même pas son père. Mais grâce à la patience et la persévérance de sa maman et son dévouement, Ding Ding a pu aller plus loin dans la vie que la plupart de ses amis.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close