Cette maman malienne qui attendait sept bébés donne naissance à neuf enfants

Elle pensait accoucher de septuplés. À sa grande surprise, cette maman donnera naissance à neufs bébés, dont cinq filles et quatre garçons. La femme originaire de Tombouctou, au Mali, a été transférée au Maroc pour le suivi de cette grossesse multiple “qui sort de l’ordinaire”. Bonne nouvelle : les nouveaux-nés vont bien.

Relayée par nos confrères du Parisien, l’histoire de Halima Cissé, une jeune Malienne originaire du nord du pays a suscité de nombreuses réactions sur la Toile. Et pour cause, la femme pensait être enceinte de septuplés, avant d’accoucher de neufs bébés ce mardi 4 mai au Maroc. L’information annoncée par le gouvernement malien n’a toutefois pas été confirmée par les sources officielles locales. Rachid Koudhari, porte-parole du ministère de la Santé a révélé ne pas être au fait de cette naissance dans un hôpital marocain. 

Elle a été admise à 25 semaines de grossesse – Source : Dailymail

Initialement prise en charge à Bamako

Après avoir appris qu’elle était enceinte, Halima Cissé a été prise en charge dans un hôpital de la capitale malienne. D’après le ministère de la Santé du pays, son transfert au Maroc le 30 mars a été décidé afin qu’elle bénéficie d’un meilleur suivi pour cette grossesse inhabituelle. Et pour cause, une grossesse multiple n’est pas sans risques et peut donner lieu à des accouchements difficiles. Par ailleurs, les spécialistes locaux s’inquiétaient des chances de survie des bébés et de l’état de santé de leur mère. 

Les bébés sont nés prématurés – Source : Dailymail

Transférée au Maroc pour le suivi de sa grossesse

Annoncé par le ministère de la Santé au Mali, Halima aurait accouché ce mardi de 9 bébés, au lieu des 7 nouveaux-nés auxquels elle s’attendait. Selon un communiqué, la naissance s’est faite par césarienne, avec “neuf nouveau-nés au lieu de sept annoncés par les résultats d’échographies faites au Mali comme au Maroc”. Résultat, la maman a pu accueillir cinq filles et quatre garçons. D’après les informations de TV5 Monde, la jeune femme a été admise à 25 semaines de grossesse. Suite à l’intervention du personnel soignant, cette durée a pu être prolongée jusqu’à 30 semaines “avec une surveillance quotidienne”, a souligné le Pr Youssef Alaoui, directeur médical de la clinique Ain Borja dans la ville de Casablanca. 

La clinique Ain Borja à Casablanca au Maroc – Source : Dailymail

Lorsque les contractions ont commencé ce mardi, Halima Cissé a été entourée d’une équipe formée de 25 employés paramédicaux et 10 médecins. Selon la clinique, les bébés nés prématurément devront rester 2 à 3 mois dans un service de réanimation en raison de leur faible poids. Pour le Pr Alaoui, ce type de naissance multiple “est très rare, c’est exceptionnel”.

« La maman et les bébés vont bien »

Suite à un entretien avec le médecin dépêché pour accompagner Halima au Maroc, Fanta Siby, ministre de la Santé malienne a révélé que jusqu’ici,  “la maman et les enfants se portent bien”.  Ces derniers devraient rentrer dans plusieurs semaines, a-t-elle poursuivi. La représentante tient également à féliciter le professionnalisme des équipes médicales marocaines et maliennes qui ont permis de mener cette grossesse à terme dans les meilleures conditions. Enfin, elle “ souhaite une longue vie aux bébés et à la maman”, ont révélé des porte-paroles. 

L’un des 9 bébés – Source : Dailymail

La grossesse multiple n’est pas sans risques

En faisant référence à une naissance de sextuplés en France, à Strasbourg, le Pr François Olivennes, gynécologue, explique à RTL qu’une grossesse multiple peut entraîner des complications. “Une grossesse de jumeaux, c’est 10 fois plus de risque d’avoir une pathologie grave. Imaginez pour des sextuplés », a-t-il expliqué. Bien que ces cas restent rarissimes, le médecin indique que souvent, les professionnels de santé proposent une réduction embryonnaire à la mère afin de transformer ce type de grossesse en grossesse gémellaire. D’après France Info, 1 grossesse sur 80 est dite multiple, c’est-à-dire qu’elle implique plus de 3 embryons. 

Lire aussi « J’ai eu 20 bébés en un an – nous avons 16 nounous payées 80 000 euros et nous voulons 100 enfants »

Contenus sponsorisés