Cette maman donne naissance à une petite fille malade pour faire don de ses organes et sauver des vies

Cette maman donne naissance à une petite fille malade pour faire don de ses organes et sauver des vies


Cette maman donne naissance à une petite fille malade pour faire don de ses organes et sauver des vies

L’histoire de cette mère courage est dévastatrice. Selon nos confrères du Sun, Krysta Davis était enceinte de seulement 18 semaines quand le diagnostic est tombé : son bébé était victime d’anencéphalie, une terrible malformation du cerveau. La maman a quand même choisi d’aller au bout de sa grossesse pour pouvoir passer une semaine avec sa fille mourante. Après le drame, elle a également choisi de donner les organes de son nourrisson.

A 18 semaines de grossesse seulement, le diagnostic était tombé. Le bébé de Krysta était atteint d’anencéphalie, une malformation congénitale qui atteint le cerveau. Deux choix s’imposaient alors à elle : procéder à un avortement  ou attendre le terme de la grossesse malgré un risque de mort du bébé. Si elle ne mourrait pas sur le coup, les médecins ne lui donnaient que quelques jours à vivre.

Krysta a choisi d’attendre. Pour elle, la deuxième option était meilleure car elle permettait de pouvoir donner les organes du nourrisson aux jeunes mamans qui en avait besoin. Une décision désintéressée pour les parents qui ont pensé à ceux dont les enfants étaient également atteints de malformations ou qui avaient besoin d’organes.

Malgré cette tragique nouvelle, la maman a profité de sa grossesse comme de n’importe quelle autre. Elle s’est éveillée aux joies des premières fois et avait hâte de rencontrer sa petite fille. «  J’avais neuf mois pour tomber amoureuse de mon enfant. Mais ma grossesse n’était rien quand j’ai eu la chance de pouvoir la porter dans mes bras. Je ne voyais rien d’anormal, j’étais émerveillée par ce petit bébé » a-t-elle déclaré.

Elle a été appelée Rylei Arcadia et est née la veille de Noël. Le bébé a pu survivre une semaine jusqu’au Réveillon faisant le bonheur de ses parents. Deux bébés ont pu être sauvés grâce à Rylei : ses valves cardiaques et ses poumons ont été transférés vers un centre de recherche. 

Krysta n’en était pas à sa première complication de grossesse. En 2017, elle a subi une fausse couche à cause d’un syndrome des ovaries polykystiques. Pendant l’accouchement de Rylei, une autre complication a mis en péril la naissance : le bébé est né avec une position inversée, connue aussi sous l’appellation de position du bébé par le siège.

Un amour pur

Quand elle a entendu l’histoire de cette incroyable famille, Clarissa Tilley, une photographe a décidé d’immortaliser les derniers moments de la petite Riley. Elle se souvient de son image préférée : les larmes de Krysta quand elle voit sa petite fille pour la première fois ou encore la dernière fois que l’infirmière a vérifié son pouls. Deux moments fatidiques dans l’existence du nourrisson qui a sauvé deux vies. La photographe a offert ce reportage photo à la famille. 

Cette maman donne naissance à une petite fille malade pour faire don de ses organes et sauver des vies

Elle a déclaré : «  Je suis moi-même une maman. Assister à un tel évènement me touche profondément. Cela pourrait arriver à n’importe qui et rien que cette idée me brise le cœur » a déclaré Clarissa. A elle d’ajouter : « Riley était belle. Son cerveau était apparent mais Krista ne voyait pas son handicap, elle la voyait elle avec un amour pur. » 

Cette maman donne naissance à une petite fille malade pour faire don de ses organes et sauver des vies

Qu’est- ce que l’anencéphalie ?

L’anencéphalie est une maladie congénitale rare du système nerveux. Elle est liée à un défaut de fermeture du tube neural, le système nerveux primitif des embryons. C’est l’encéphale qui est directement touché. Dans ce cas, une grande partie du cerveau, du crâne et du cuir chevelu sont absents.

Cette maladie est le plus souvent liée à des facteurs génétiques et environnementaux. Les médecins parlent le plus souvent d’un déficit en zinc et en acide folique chez la mère. On parle également de l’obésité maternelle et du diabète gestationnel comme des facteurs de risque. Les enfants atteints de cette maladie congénitale sont dans la majorité des cas mort-nés. Dans de rares cas, ils survivent de quelques heures à quelques jours.


Loading...