Cette maman a découvert des images volées de ses enfants sur des sites pédopornographiques

Les réseaux sociaux, et surtout Facebook, font désormais partie de notre quotidien. Un petit coup d’œil matinal pour rester à jour avec les actualités, quelques photos un peu fofolles pour taquiner ses amis ou des publications d’événements spéciaux à partager avec fierté… tout le monde le fait, sans croire une seconde que ces publications peuvent tomber dans de mauvaises mains surtout qu’on prend la peine d’ajuster nos paramètres de confidentialité ! Or, la vie virtuelle a également ses facettes sombres. Cette maman en a fait la malheureuse expérience. Voici son témoignage relayé par nos confrères du site belge Sudinfo.

Les progrès technologiques actuels ont certes amélioré notre vie sur pleins d’aspects : ils nous permettent un meilleur accès aux informations, nous aident à rester en contact avec nos amis et membres de la famille, malgré les distances qui nous séparent, etc. Cependant, ils ont également des inconvénients à ne pas négliger.

Pour mieux vous expliquer, découvrez dans ce qui suit, l’histoire d’une jeune maman qui a retrouvé les photos de ses enfants sur des sites faisant la promotion de photos pédopornographiques.

Après avoir créé un compte sur Facebook pour rester connectée avec ses amis et proches, cette maman ne se doutait guère qu’elle mettait ses enfants en danger.

Une découverte horrifiante

C’est à Riverton dans l’Utah que Brittany Champagne a vécu une expérience des plus horrifiantes. En surfant sur les réseaux sociaux, cette maman a atterri sur des photos d’elle, de sa fille de 8 ans et de son fils de 9 mois sur un profil Instagram. Selon le Huffpost, ces dernières étaient destinées à un usage pédopornographiques, en témoigne les légendes et les Hashtags accompagnant les images.

Consternée par cette découverte, Brittany ne put s’empêcher de se sentir coupable d’avoir exposer ses enfants à un tel péril. « J’ai l’impression d’être la pire maman au monde. Je ne pensais pas que publier des photos de mes enfants aurait pu avoir de tels conséquences » a déclaré la maman émue à KUTV Utah.

Brittany a depuis retiré les photos de ses enfants sur Facebook et a restreint ses paramètres de confidentialité.  Bien qu’il soit impossible de retirer les photos de ses enfants de tous les sites de prédateurs sexuels tant ceux-ci usent de différentes manœuvres pour échapper au contrôle des policiers, la jeune

maman a porté plainte contre les 11 sites pédopornographiques qui utilisaient les photos de ses enfants. Elle espère aujourd’hui limiter les dégâts et souhaite que tous les parents prennent conscience des dangers auxquels ils exposent leurs enfants en publiant leurs photos sur les réseaux sociaux.

Dans le monde virtuel, comme dans la vraie vie, il faut toujours faire preuve de vigilance. N’étalez pas votre vie privée, même si vous considérez que ce sont des activités ordinaires, voire « banales ». Ne parlez pas aux personnes que vous ne connaissez pas et ne leur donnez pas l’accès à votre profil sur les réseaux sociaux, car vous ne pouvez pas savoir qui se cache vraiment derrière ces profils. Surtout, respectez la vie et la sécurité de vos enfants et ne partagez jamais leurs photos ou des informations les concernant, car vous n’avez pas la capacité de contrôler qui va les partager ni à quelle fin.

Autres conseils :

·       Ne pas communiquer ses coordonnées même en message privé,

·       Signaler tout type d’abus (contenu inapproprié, partage non-autorisé de données…),

·       N’acheter que sur des sites sécurisés pour éviter le vol des coordonnées bancaires,

·       Ne pas faire de transfert d’argent à des inconnus ou même à des personnes que vous connaissez et qui ne vous contactent que par mail (ce dernier peut être piraté),

·       Ne jamais se déshabiller devant la webcam, au risque de se retrouver sur toute la toile,

·       Toujours mettre son anti-virus à jour.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close