Cette maman a exposé sa fille à une agression sexuelle sans le savoir. Maintenant elle avertit tout le monde

Cette maman a exposé sa fille à une agression sexuelle sans le savoir. Maintenant elle avertit tout le monde


Cette maman a exposé sa fille à une agression sexuelle sans le savoir. Maintenant elle avertit tout le monde

La famille est un petit nid où tous les membres doivent se sentir protégés, aimés et en sécurité. Ce sentiment de sécurité est un besoin fondamental, qui est menacé par plusieurs problèmes, tels que le divorce, la maladie, la mort ou le déménagement. Après avoir divorcé de son mari et le père de sa fille Alyssa, Catherine s'est remarié avec Aaron qui a malheureusement abusé sexuellement de la petite Alyssa.

Une agression sexuelle est un acte à caractère sexuel, qui peut être commis par un individu sans le consentement de la personne ciblée. Selon le rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 20% des femmes et 5 à 10% des hommes dans le monde ont subi des violences sexuelles pendant leur enfance. Et d’après une enquête réalisée par l’association Mémoire Traumatique et Victimologie et soutenue par l’UNICEF, en France, une femme sur cinq et un homme sur quatorze déclarent avoir déjà subi des agressions sexuelles. Dans 81% des cas, les victimes sont des mineurs. Dans 94% des situations, les agresseurs sont des membres de la famille.

Alyssa, victime malgré elle !

Cette jeune maman de 34 ans, qui habitait à Loveland dans le Colorado, s’est séparée de son mari et le père de sa fille de 15 ans, Alyssa.  Après cette mauvaise expérience, Catherine a décidé de commencer une nouvelle relation amoureuse. Elle a rencontré ainsi un homme nommé Aaron Scott, de qui elle est tombée follement amoureuse.
Aaron n’était pas un étranger pour Catherine, ils se connaissaient depuis plus de 20 ans. L’homme déménage et vit avec Catherine et Alyssa dans la même maison.

Cette maman a exposé sa fille à une agression sexuelle sans le savoir.

Aaron était un ancien combattant de la marine américaine et ancien policier. Il était papa de trois enfants : un garçon et deux filles. Aaron était le parfait homme, attentionné, intelligent, charmant, romantique et un père "exemplaire". Pour Catherine, cette relation était un renouveau car elle avait vécu tant d’années dans une relation sans amour.
Le couple a décidé de se marier, mais au lieu d’échanger des alliances, Catherine et Aaron ont décidé de se faire tatouer pour garder ce lien qui les unit à jamais gravé dans leurs corps. Le 18 juin 2014, le couple scelle littéralement son union par le sang et l’encre. Catherine était certaine qu’elle avait enfin trouvé l’amour de sa vie. Mais il n’a fallu que quelques mois pour que toute cette magie disparaisse.

Cette maman a exposé sa fille à une agression sexuelle sans le savoir.

Le 23 avril 2015, Catherine reçoit un appel de la police. On lui demande de se rendre le plus vite possible au poste de police et sans en parler à Aaron. La maman avait le sentiment que quelque chose de très grave l’attendait.
Une fois arrivée sur place, toute la vie de Catherine s’est effondrée. Sa fille Alyssa était entourée d’agents de police et elle lui a annoncé une horrible nouvelle : Aaron avait abusé d’elle sexuellement. Catherine était sous le choc, cet homme qu’elle a aimé et invité dans son foyer a pu faire tant de mal à son enfant. 
Catherine a décidé de prendre tout de suite les choses en main, elle ne voulait plus d’Aaron dans sa vie. Elle a commencé par porter plainte contre lui, mais il réclamait toujours son innocence affirmant que la petite Alyssa mentait. 
Les résultats du test ADN sont arrivés et il n’y avait aucun doute qu’Aaron était bien le seul coupable. Pour éviter tout procès, Aaron, qui a nié toutes ces accusations, a accepté sa première condamnation.

Cette maman a exposé sa fille à une agression sexuelle sans le savoir.

Le 20 janvier 2016, Aaron a été condamné à 90 jours de prison et à huit années de liberté conditionnelle pour agression sexuelle. Cette condamnation a choqué de nombreuses personnes. Ce crime aussi terrible devait avoir une peine plus sévère.
Catherine, qui a probablement senti de la culpabilité parce qu’elle avait fait entrer Aaron dans sa famille, a décide de faire une vidéo afin d’avertir les autres parents et de les pousser à faire plus attention et à protéger leurs enfants contre des personnes aussi dangereuses  comme Aaron. La vidéo a été publiée sur sa page Facebook et a été vue plus de 63 millions de fois.

Cette maman a exposé sa fille à une agression sexuelle sans le savoir.

Voici un passage et un extrait de la vidéo :
"Ce sont les personnes dont nous faisons le plus confiance qui nous trahissent le plus. Ces monstres arrivent à cacher leur crime et vivent paisiblement.
Il est toutefois important de garder à l’esprit que ce n’est jamais la faute de vos enfants. Écoutez vos enfants et montrez leur que vous les croyez. Il n’y a rien de pire que de ne pas être cru après avoir été victime d’un abus.
Si vous pensez qu’une personne que vous connaissez a été victime d’une agression, contactez directement la police."

Comment peut-on nous protéger et protéger nos enfants contre de tels criminels?  Faut-il imposer des peines plus sévères par rapport à ce type de crime ?  
N’hésitez pas à partager cet article. Ensemble, nous pourrons mettre fin à ce problème.