Cette image montre un bébé en train de se blottir contre sa maman en état de mort cérébrale

Le décès maternel peut survenir à n’importe quel âge, durant l’accouchement. Une adolescente de 17 ans ayant accouché d’un bébé a perdu la vie à la suite d' une hémorragie du post-partum lui causant un arrêt cardiaque.

Le destin en a voulu autrement pour Teegan Barnard une jeune maman de 17 ans qui n’a pas eu la chance de rencontrer son nouveau-né. Elle a succombé à un arrêt cardiaque suite à une perte de sang considérable, comme relayé par le journal britannique The Sun.

teegan

La maman décédée avait 17 ans. Source : Mirror

Un accouchement qui a tourné au drame

Alors qu’elle attendait avec impatience la venue de son bébé, la jeune Teegan Barnard ne se doutait pas qu’un autre sort lui était réservé. Elle a donné naissance à un petit garçon nommé Parker, qui pesait un peu plus de 4 kilos et semblait être en bonne santé. Seulement, la jeune femme a eu une complication suite à une hémorragie du post-partum alors qu’elle était encore dans la salle d’accouchement.

Les médecins et les sages-femmes de l’hôpital St Richard de Chichester dans le Sussex, ont déployé tous les moyens possibles pour la sauver mais en vain. Son hémorragie a entraîné un arrêt cardiaque. La jeune maman s’est retrouvée de ce fait avec des lésions cérébrales importantes en raison d’un manque d’oxygène. Elle a été laissée en état de mort cérébrale après l’accouchement.

Un cliché émouvant

parker 3

Le petit Parker blotti dans les bras la jeune Teegan, en état de mort cérébrale. Source : The Sun

La mère de l’adolescente, Abbie Hallawell, 35 ans, a pris des photos émouvantes du petit Parker blotti dans les bras de sa maman. Elle désirait que le petit garçon puisse avoir des souvenirs d’elle quand il sera plus âgé. Après être restée un mois à l’hôpital avec sa famille à ses côtés, elle a fini par décéder chez elle.

abbie 2

Abbie prenait souvent des photos du petit avec sa maman. Source : The Sun

« Voir Parker dans les bras de sa maman a été si important pour moi. Je les prends en photo ensemble à chaque fois que c’est possible », explique Abbie. La mort de la jeune adolescente a dévasté sa maman, traumatisée par cette terrible perte. Cette histoire est similaire à celle d’une autre jeune femme qui rêvait d’être maman mais qui est décédée après son accouchement.

« Nous sommes tous en état de choc terrible, je veux juste que Teegan revienne. Je ne savais pas que mon cœur pouvait se briser en un million de morceaux. Je ne serai plus jamais la même », déplore-t-elle.

abbie1

Le bébé porte des babaygros imprimés avec le visage de sa mère. Source : The Sun.

La maman de Teegan ajoute que cette dernière était tellement heureuse et excitée à l’idée d’accueillir son petit garçon dans sa vie. Toutes les deux n’avaient que 18 ans d’écart et partageaient une grande complicité. Elles ressemblaient plus à des amies qu’à une mère et sa fille.

teegan abbie

Teegan et Abbie étaient très complices. Source : The Sun

Le petit Parker sera élevé désormais par sa grand-mère Abbie qui lui donnera tout l’amour qu’il mérite.

Qu’est-ce que l’hémorragie du post-partum ?

Selon le Dr Françoise Vendittelli, gynécologue obstétricien à la maternité du CHU de Clermont-Ferrand, une hémorragie du post-partum se caractérise par une perte de sang qui est supérieur à 500 ml pour un accouchement par voie basse et à 1000 ml dans le cas d’une césarienne.

La spécialiste explique que la cause principale de l’hémorragie du post-partum serait due à l’atonie utérine qui se manifeste par l’absence de contractions utérines après l’accouchement. Après l’expulsion du bébé et du placenta, il se produit une forte contraction permettant de refermer les vaisseaux sanguins utérins et d’éviter un écoulement important de sang. Dans le cas d’une atonie utérine, l’hémorragie peut être importante. Une intervention chirurgicale peut ainsi se révéler indispensable.

Par ailleurs, il demeure nécessaire de prévenir les facteurs de risque d’une hémorragie de la délivrance et de prendre certaines mesures avant l’accouchement. Des consultations prénatales ainsi qu’une consultation d’anesthésie seront effectuées afin de prévenir ce genre d’hémorragie qui peuvent concerner toutes les femmes. Après l’accouchement, une surveillance médicale consiste à examiner de plus près les pertes de sang physiologiques, la fréquence cardiaque, la pression artérielle et la tonicité de l’utérus.

Lire aussi Après 16 ans et 18 fausses couches, cette maman de 48 ans accueille son  » bébé miracle « .

Contenus sponsorisés