Cette huile que vous consommez détruit votre corps et votre cerveau

Contrairement à la croyance populaire, votre fonction cérébrale et vos performances cognitives ne doivent pas diminuer avec l'âge. Ainsi vous pouvez prendre des mesures qui influencent votre mémoire, et vos fonctions cognitives et plus encore, notamment en surveillant votre alimentation. En effet, des recherches ont montré que cette huile pourrait contribuer à détruire votre santé physique et mentale !

Des recherches récentes, ont découvert des effets négatifs de la consommation d’huile de colza sur le cerveau, et en particulier la mémoire et la capacité d’apprentissage. L’étude publiée dans la revue Nature a également montré que la consommation d’huile de colza favorisait la prise de poids.

L’huile de colza affecte négativement la santé du cerveau et le poids

L’étude a été menée par le chercheur Dr. Domenico Praticò de l’école de médecine Lewis Katz de l’Université Temple de Philadelphie, en Pennsylvanie. Praticò a affirmé que l’huile de colza est utilisée parce qu’elle est moins chère que les autres huiles végétales et elle est réputée comme étant saine, mais très peu d’études ont examiné cette allégation, particulièrement en ce qui concerne le cerveau.

Les chercheurs ont utilisé un modèle animal pour évaluer l’effet de l’huile de colza sur le cerveau des souris.

À la fin des 6 mois d’expérience, les chercheurs ont observé que les souris mangeant de la nourriture avec de l’huile de colza avaient significativement plus de poids que les souris qui ne mangeaient pas d’huile de colza. De plus, les souris qui avaient consommé de l’huile de colza ont présenté des diminutions significatives de la mémoire active ainsi qu’une diminution de la protéine 94 de densité post-synaptique, un marqueur de l’intégrité synaptique. Les chercheurs ont découvert que l’huile de colza avait un effet négatif sur la santé et ont conclu que la consommation d’huile de colza ne montre pas un effet bénéfique sur deux aspects importants de la physiopathologie de la maladie d’Alzheimer qui comprend des troubles de la mémoire ainsi que l’intégrité synaptique.

Votre cerveau a besoin de graisses saines

Les mêmes chercheurs ont utilisé un modèle similaire pour évaluer les effets de l’huile d’olive sur la fonction cérébrale des souris. Dans cette étude, aucun groupe n’a pris de poids et les souris nourries avec de l’huile d’olive extra-vierge avaient significativement une meilleure performance dans les tests de mémoire active et la capacité d’apprendre.

La graisse saine est une composante essentielle de la structure du cerveau, qui est composée de près de 60% de matières grasses. Il n’est pas surprenant que le cerveau ait besoin de graisses de qualité pour fonctionner de façon optimale. Les acides gras essentiels sont nécessaires mais ne peuvent pas être synthétisés par le corps, et doivent donc provenir de sources alimentaires.

La cuisson de presque toutes les huiles végétales est problématique car elles ne tolèrent pas la chaleur élevée. Des options plus saines pour cuisiner incluent le beurre organique de pâturage, l’huile de noix de coco vierge, et le ghee (beurre clarifié). L’huile d’olive et l’huile de sésame ajoutent une saveur merveilleuse et des graisses saines à vos aliments, mais elles ne doivent pas subir des cuissons à des températures élevées.

Stimuler la santé du cerveau naturellement

Il n’est jamais trop tard pour renforcer votre santé neurologique. Voici plusieurs stratégies que vous pouvez utiliser pour améliorer la santé de votre cerveau :

Vitamine D

Il existe des liens étroits entre les faibles niveaux de vitamine D chez les patients atteints d’Alzheimer et les résultats médiocres des tests cognitifs. Les niveaux optimaux de vitamine D peuvent protéger les cellules du cerveau en augmentant l’efficacité des cellules gliales dans la restauration des neurones endommagés.

Caroténoïdes

Ces composés antioxydants se trouvent le plus souvent dans les légumes de couleur orange, tels que les patates douces et les carottes. Certains caroténoïdes, tels que la lutéine et la zéaxanthine, sont présents dans les légumes vert foncé, à savoir le chou frisé et les épinards, ainsi que le jaune d’œuf. La lutéine et la zéaxanthine sont connues pour le rôle qu’elles jouent dans la santé de la vision, dans la santé cognitive ainsi que l’amélioration de l’efficacité neurale.

Régime alimentaire

Réduire la consommation globale de calories et de glucides, tout en augmentant les graisses saines, a un effet puissant sur la santé de votre cerveau.

L’augmentation de votre consommation de graisses oméga-3 et la réduction de la consommation d’huiles végétales transformées, présentent également un avantage significatif pour votre cerveau.

Dormir

Le sommeil est capital non seulement pour une bonne santé en général mais surtout pour celle du cerveau. Un sommeil réparateur permet d’améliorer les compétences cognitives, d’améliorer les souvenirs et de trouver des solutions à d’anciens problèmes. 

Une étude menée à Harvard indique que les gens ont 33% plus de chances de déduire des liens entre des idées vaguement apparentées après une nuit de  sommeil, mais peu se rendent compte que leur performance s’est réellement améliorée. En fait, une seule nuit de sommeil de quatre à six heures seulement peut avoir une incidence sur votre capacité de penser clairement le lendemain.

Lire aussi Recette de spaghetti aux crevettes, à l’huile d’olive et à l’ail idéale pendant le confinement

Contenus sponsorisés