x

Cette fillette maintient son petit frère de deux mois en vie 3 jours après la mort de ses parents

Une fillette de trois ans a réussi ce qui est difficilement imaginable pour une personne de son âge. Découvrez l’histoire de cette enfant qui a réussi à maintenir son petit frère de deux mois en vie après la mort tragique de ses deux parents. Elle a fait preuve d’un héroïsme hors pair.

Relayée par nos confrères du site britannique The Mirror, la bravoure de cette fillette montre qu’elle a su faire preuve de courage lors d’une véritable tragédie. Elle a réussi à s’occuper de son petit frère de deux mois toute seule pendant trois jours.

La fillette de 3 ans était sur les lieux du meurtre-suicide de son père

Si cette fillette de seulement trois ans a fait preuve d’un courage immense, c’est parce qu’elle a réussi à maintenir son petit frère de deux mois en vie malgré ce qu’elle venait de vivre. Et pour cause, elle a assisté à un évènement tragique : celui du meurtre-suicide de son père David Kooros Parsa qui a assassiné sa mère, Mihoko Koike Parsa. Il a ensuite mis fin à ses jours en laissant ses deux enfants livrés à eux-mêmes. C’est le grand-père de ces derniers qui a alerté la police. Comme ce père, cet homme a tué sa femme et s’est suicidé en raison de ses difficultés financières. Il ne pouvait pas payer ses frais médicaux. 

Le père de David Kooros a contacté la police

C’est seulement trois jours après le meurtre-suicide que la police a enfin pu intervenir. C’est le père de David Kaaris qui s’est inquiété lorsque personne n’a répondu au téléphone. Les voisins des parents ont également expliqué aux forces de l’ordre qu’ils avaient entendu des disputes ce jour-là. Selon le grand-père, son fils souffrait de dépression et d’anxiété. Des informations qu’il a révélées au détective Bob Dinlocker qui a évoqué ces troubles de santé mentale lors d’une conférence de presse. La police est déjà venue sur les lieux du crime à 8 heures du matin mais est partie en constatant que rien n’était à signaler. Les enfants étaient dans le grenier de la maison.

Après le meurtre-suicide perpétré par son père, la fillette de trois ans a protégé son petit frère pendant trois jours. Source : Soundlabs

« C’est une héroïne à mes yeux » 

Malgré le passage de la police le matin, le grand-père était toujours inquiet. Il a alors fait en sorte à ce que l’agent immobilier qui avait accès au domicile de son fils ainsi que plusieurs voisins vérifient ce qu’il se passe. Ils ont alors trouvé le bébé et la petite fille devant la porte. Lorsqu’ils ont fouillé le domicile des parents, ils ont trouvé le corps de ces derniers inanimés dans la chambre. Maureen Ryan, capitaine de police de Los Angeles s’émerveille de la bravoure de la fillette de 3 ans. « Ce petit ange a pu se maintenir en vie avec son frère. C’est une héroïne à mes yeux », s’émeut la représentante des forces de l’ordre. A l’instar de cette sœur aimante, ce petit garçon a frôlé la mort pour sauver sa sœur.

La fillette a entendu les pleurs de sa mère et un bruit fort

Selon les agents de police, le bébé et la fillette ont été retrouvés dans un état de déshydratation et ils étaient tous deux affamés. Les deux enfants n’ont pas été blessés mais ont été emmenés à l’hôpital pour se faire examiner. Selon le détective de Los Angeles Police District (LAPC), rien ne prouvait que le frère et la sœur ont été témoins du meurtre-suicide. Les voisins ont témoigné que la petite s’est remémorée avoir entendu les pleurs de sa mère et un bruit fort. Elle et son petit frère ont été confiés aux services de protection de l’Enfance. 

La relation fraternelle est un lien indéfectible

Comme le prouve cette histoire, l’attachement que l’on a pour son frère ou sa sœur est comme instinctif. Si parfois les relations peuvent être teintées de rivalité ou altérées par les conflits, cet amour issu d’un lien de sang peut amener à tout faire pour le bien-être de ce membre de la famille. Quelquefois, la relation est fusionnelle et rien ne peut séparer les frères et sœurs. Cette amitié peut évoluer au fil du temps mais l’attachement demeure intact malgré les circonstances. La grande sœur joue un rôle déterminant puisqu’il s’agit des êtres les plus importants de la cellule familiale. 

Contenus sponsorisés
Loading...