Cette femme met de l’ail sous son oreiller tous les soirs

L’ail, malgré sa petite taille, est une mine de bienfaits. Très utilisé en cuisine pour son goût prononcé et sa capacité à relever les saveurs de plats très différents, il est également reconnu pour ses multiples vertus curatives. Zoom sur ce condiment aux propriétés parfois étonnantes.

Grâce à sa richesse en nutriments, en composés sulfurés et en antioxydants, de l’ail est utilisé depuis des siècles pour ses vertus médicinales. En renforçant les défenses du système immunitaire, il aide le corps à combattre les inflammations et les infections. Il est ainsi utilisé pour traiter plusieurs maladies et prévenir plusieurs troubles de santé.

Voici ce que permet l’ail (liste non exhaustive)

  • Soigner le rhume et la grippe
  • Réduire le taux de cholestérol dans le sang
  • Traiter les maladies du foie
  • Prévenir l’accumulation de plaque sur les parois des artères
  • Diminuer le risque de maladies cardiovasculaires
  • Traiter les infections de l’oreille
  • Réduire la pression artérielle
  • Réguler la production d’hormones
  • Soulager le mal de dents et les problèmes dentaires
  • Stimuler la circulation sanguine
  • Détoxifier le corps
  • Prévenir la calvitie
  • Réduire les démangeaisons cutanées

De plus, grâce à sa richesse en antioxydants, l’ail est un puissant inhibiteur du développement des cellules cancéreuses.

Selon une étude menée par l’Université d’Australie du Sud, la consommation d’ail permet de réduire de 30% le risque de cancer des intestins. Il agit sur certaines enzymes au niveau du foie pour l’aider à désintégrer et à éliminer les molécules cancérigènes.

Pour profiter de tous les bienfaits de ce condiment, nous vous conseillons de le manger cru, haché ou écrasé. Ainsi, il libérera et activera toutes ses propriétés curatives. Si vous n’arrivez pas à supporter son goût fort, vous pouvez lui ajouter un peu de persil et d’huile végétale. À noter que la cuisson de l’ail lui fait perdre plusieurs de ses vertus.

Mises en garde

Nous déconseillons l’ail aux personnes souffrant de porphyrie (une maladie du sang photosensibilisante), ou d’inflammation gastrique aiguë. L’ail est également à éviter par les femmes allaitantes car son goût altère celui du lait maternel. De plus, son effet anticoagulant pourrait annuler l’effet des traitements coagulants et augmenterait les risques d’hémorragies en cas d’intervention chirurgicale.

Pourquoi mettre de l’ail sous son oreiller ?

Dans certaines cultures, les gens mettent de l’ail sous leur oreiller, car son odeur forte aiderait à chasser les mauvais esprits et leur permettrait de bien dormir la nuit, tout en les empêchant de faire des cauchemars.

Dans d’autres cultures, les gens enveloppent l’ail dans un linge ou un tissu, puis le placent dans leur sac à main ou dans leur poche pour attirer la chance et la bonne fortune.

Selon le Feng Shui, l’art paysager chinois qui se fonde sur l’harmonisation des énergies des différents espaces pour garantir le bien-être de ses occupants, l’ail absorbe les énergies négatives et éloigne les personnes malintentionnées. Il vous suffit de le suspendre au-dessus de votre porte d’entrée pour vous protéger.

Contenus sponsorisés

Loading...
Close
Close