Traitée de “grosse puante” dans un avion, cette femme est émue jusqu’aux larmes quand un passager réagit

La société nous impose souvent des critères de beauté qui figurent dans la plupart des cas dans des panneaux publicitaires ou dans des magazines. Ces clichés de la perfection physique enclenchent des malaises psychologiques et des complexes, donnant un sentiment d’infériorité et de complexe aux personnes dont la morphologie déroge à la règle imposée ; elles sentent qu’elles ne font pas partie de la norme acceptée.

Bien souvent, des remarques désobligeantes sont lancées à l’encontre de personnes en surpoids, les rabaissant en mentionnant leur style et  leur apparence. Ces personnes qui déjà n’arrivent pas à s’accepter vivent dans une grande souffrance émotionnelle ; perdues entre l’envie de ressembler au top model des magazines et de s’accepter telles qu’elles sont. Cette injonction sociale devient une pression corroborée par le jugement négatif d’autrui.

Aucun être humain n’a le droit de juger l’autre sur son apparence ou sur sa vie en général ; notre corps nous appartient et nous sommes seuls maîtres de ses fonctions. Cependant, un traitement inacceptable a été infligé à une jeune femme, nommée Savannah Phillips, une maman de deux enfants qui habite à Oklahoma.

grosse puante

La souffrance psychique de Savannah

Savannah comme beaucoup d’autres personnes en surpoids, lutte avec le complexe de son corps. Lorsqu’il lui arrivait de voyager en avion par exemple,  elle avait pour habitude de chercher une place dans un coin libre afin qu’elle puisse être seule et ne déranger personne.

grosse puante

Pourtant, un jour en prenant l’avion, elle a dû faire face à la cruauté d’un voyageur âgé de 60 ans qui s’est assis à côté d’elle. Après leur installation, elle a surpris malgré elle, un message que son voisin rédigeait sur son téléphone. A sa plus grande stupeur, elle a réalisé avec horreur que son voisin la traitait dans son texto de « grosse répugnante ». Elle ne voulait pas lire le reste du message ; son cœur était meurtri. Cet homme n’avait fait que confirmer tous ses complexes et l’enfoncer davantage dans sa solitude et son chagrin. Des larmes coulaient malgré elle, en silence…

grosse puante

Un homme, nommé Chase Irwin, assis derrière elle, a remarqué toute la scène et a vite compris le désarroi de cette jeune femme en souffrance. Il a décidé d’agir et a demandé au voisin de Savannah d’échanger leurs sièges. Il lui a par la suite fait comprendre qu’il était incompréhensible et inhumain qu’il puisse écrire des propos cruels sur une personne se trouvant à proximité et lui avait demandé de respecter les sentiments des autres. Chase a donné une leçon de morale à cet homme que ce dernier n’était pas prêt d’oublier. Il a par la suite réconforté Savannah en essayant de faire de son mieux pour la mettre de bonne humeur. Le geste de Chase avait touché la jeune femme à tel point qu’elle a publié son histoire sur Facebook afin de prouver qu’il existe encore sur terre des personnes dotées de bonté et de générosité du cœur. Des héros humanistes.

La société par toutes les normes des apparences qu’elle nous impose, habitue les gens à porter des jugements cruels et des fois injustes envers autrui. La question qu’il est primordial de se poser est : A-t-on le droit de juger quelqu’un selon son apparence ? Que savons-nous sur cette personne, de sa souffrance et de ce qu’elle endure pour vivre dans la norme ? Nous avons un corps et des fonctionnements qui diffèrent, des modes de vie qui ne se ressemblent pas. Ayons de l’empathie et donnons le meilleur de nous-même pour mieux répandre l’amour, la compassion et l’empathie autour de nous.

Lire aussi Il affame son épouse pendant 12 ans « parcequ’il ne voulait pas d’une grosse femme »

Contenus sponsorisés