Cette femme enceinte perd son bébé après avoir été kidnappée et torturée par son mari jaloux

Les violences conjugales s’inscrivent dans une relation amoureuse et sont le plus souvent le fait du partenaire intime. Elles entraînent des problèmes de santé physique, mentale et sexuelle chez les femmes qui en sont victimes. Alexandra Polynova, une esthéticienne russe de 39 ans, a été kidnappée et sauvagement battue par son mari. Elle a fait une fausse couche après ces tragiques évènements.

Selon le média britannique Daily Mail, Alexandra Polynova avait décidé de quitter son mari en raison de violences domestiques avant de se faire enlever D’après les sources policières, il a attendu qu’elle quitte son lieu de travail et l’a forcée à monter dans sa voiture.

alexandra

Alexandra après l’agression – Source : spm

Elle demande le divorce et se fait kidnapper et battre par son mari

Furieux après avoir découvert qu’elle avait demandé le divorce, il l’a emmenée dans une maison isolée et l’a détenue contre son gré pour la forcer à revenir avec lui. Victime de violences conjugales, Alexandra décrit les évènements : « Il m’a battu avec ses poings, m’a donné des coups de pied et m’a torturé avec un fer à repasser. Il avait une arme à feu et a menacé de me tuer si je m’enfuyais. »

alexandra1

Alexandra et son compagnon – Source : Dailymail

Secourue par la police, elle est transportée d’urgence à l’hôpital

La jeune femme a été secourue par la police après que sa mère ait signalé sa disparition. Lorsque la police est arrivée sur les lieux, Dmitry Trapeznikov, son mari, lui a demandé de mentir, de mettre ses lunettes pour se couvrir les yeux et de prétendre que tout allait bien.

L’homme de 39 ans a été arrêté, et Alexandra transportée d’urgence à l’hôpital après avoir perdu beaucoup de sang et subi de graves blessures à la tête et une commotion cérébrale. Elle a également déclaré : « J’étais enceinte de huit semaines. J’ai fait une fausse couche. Il a tué son propre enfant. »

alexandra21

Coups et blessures au visage – Source : spm

Cette affaire a été rendue publique après qu’une influenceuse, Olga Chocolate, amie et cliente d’Alexandra, l’ait racontée sur les réseaux sociaux à ses plus d’un million de followers.

L’influenceuse a appelé à un changement et une évolution de la loi en Russie pour que la police puisse agir avant des attaques potentiellement mortelles et après une succession de cas de violences domestiques épouvantables dans le pays : « Nous devons nous battre pour une (nouvelle) loi sur la violence domestique », a-t-elle déclaré.

Une longue peine a été réclamée contre le mari, qui a été détenu pour suspicion d’enlèvement et d’actes de violence menaçant la vie de la jeune femme pendant cette attaque.

Dmitry Trapeznikov risque jusqu’à 12 ans de prison s’il est reconnu coupable.

dmitry

Dmitry Trapeznikov – Source : spm

Comment sortir d’une relation abusive ?

Selon les estimations de l’Organisation Mondiale de la Santé, près de trente pour cent soit un tiers des femmes au niveau mondial qui ont eu des relations de couple rapportent avoir subi une forme de violence physique et/ou sexuelle de la part de leur partenaire intime dans leur vie.

Si vous êtes dans une relation abusive, en sortir n’est pas une chose facile. Il est même possible de ressentir de la culpabilité à l’idée de quitter le foyer conjugal. Pour autant, il est essentiel de privilégier sa sécurité. Essayez de contacter les autorités ou quelqu’un en qui vous avez confiance. Vous pourriez être surpris et soulagé de constater qu’ils vous écouteront et vous aideront.

Avant de prendre votre décision, faites-vous un plan de sécurité : Le département américain de la santé et des services sociaux préconise les mesures suivantes :

  • Identifiez des amis ou des endroits sûrs où vous pouvez aller si vous partez ;
  • Mémorisez un numéro à appeler en cas de besoin que ce soit de la famille ou un refuge ;
  • Ayez toujours un sac avec vos papiers d’identité et votre argent par exemple pour pouvoir partir rapidement si besoin ;
  • Essayez de recueillir le maximum de preuves de l’abus avec vous.

Au sortir d’une relation abusive, les cicatrices de la violence domestique et des abus sont profondes, et vous pourrez être aux prises d’émotions bouleversantes et de souvenirs effrayants. Allez chercher du soutien : le conseil, la thérapie, ou encore les groupes de soutien pour ceux qui ont subi des violences domestiques peuvent vous aider à gérer et à guérir de ce que vous avez vécu et vous apprendre à construire de nouvelles relations saines.

Lire aussi « J’ai 37 ans et je suis enceinte de mon 12ème enfant – Nous avons une camionnette de 15 places et une remorque. »

Contenus sponsorisés