Cette femme adresse un message poignant à toutes les victimes d’abus narcissiques

Cette femme adresse un message poignant à toutes les victimes d’abus narcissiques


Cette femme adresse un message poignant à toutes les victimes d’abus narcissiques

L’abus narcissique est un mal qui touche aussi bien les hommes que les femmes. La personne narcissique commence par identifier sa proie et la séduit jusqu’à la piéger. C’est à partir de là qu’elle commence à distiller son poison et à jouer son rôle destructeur. La victime, qui est déjà tombée amoureuse de lui, se rendra rapidement à cette évidence : elle est piégée ! Les effets psychologiques d’une telle relation peuvent détruire une personnalité en mille morceaux.

Ce genre de pervers narcissique cherche par ses actes à regonfler son narcissisme et pour cela, il n’hésitera pas à envahir le périmètre psychique d’un autre, dont il a repéré les qualités enviées. Car, c’est d’envie qu’il s’agit : le narcissique cherchera à s’approprier les qualités qu’il désire non pas en y prenant exemple mais en tentant de détruire son partenaire.

Il est difficile pour une victime de ce genre d’abus de se libérer de l’emprise de son bourreau et le travail de reconstruction est généralement très long. Cependant, le plus difficile est de pouvoir en parler et surtout de trouver des personnes qui puissent écouter sans émettre de jugements. Car la complexité de ce type d’abus réside dans le temps de préparation nécessaire pour tenir la proie et le caractère privé du harcèlement.

Une jeune femme a décidé de partager ses sentiments dans une lettre à cœur ouvert où elle s’adresse à toutes les victimes de ses abus. Elles sauront ainsi qu’elles ne sont pas seules et que d’autres ont réussi à se reconstruire après un tel drame.

Nous partagerons quelques passages de ce message poignant :

Ma douce dame,

Vous avez vécu l’enfer et vous avez dansé à un rythme endiablé au milieu des flammes. Maintenant, vous êtes ici pour raconter votre histoire.

Seule quelqu’un ayant vécu votre enfer sera capable de comprendre, car les autres trouveront votre vie incroyable, ils penseront que c’est une histoire imaginaire car aucun homme n’est pas aussi malade et cruel.

En vérité, personne ne vit exactement la même expérience, il y a des similitudes et c’est tout.

La tête penchée et la voix hachée, vous étiez bravement assise à raconter votre histoire. Personne n’osait vous demander de parler plus fort par peur de vous interrompre.

La douleur était si évidente : il suffit de voir votre posture, vos bras croisés comme si vous enlaciez ou que quelqu’un que vous ne supportez  pas essayait de vous embrasser.

Personne ne comprend votre douleur … pour vous en libérer, vous aurez besoin de retirer votre cœur et séparer votre âme de votre corps.

La majorité des gens se demandent pourquoi vous êtes restée… Ils ne peuvent pas concevoir que vous l’aimez et que vous espérez qu’il changerait si vous l’aimiez suffisamment.

Il vous a dit que vous étiez l’amour de sa vie et vous l’avez cru. On ne peut vous en blâmer, après tout, c’est ce que nous voulons tous.

Il se nourrit de votre  douleur. Il sait qu’il vous tient et qu’il vous possède, que vous continuerez à lui pardonner. Il se fiche de votre douleur car il adore vous voir souffrir, ce qui l’encourage dans son comportement jusqu’à atteindre le point de rupture.

Ce qu’il ignore, c’est qu’au fond, vous commencez à vous défendre…vous résistez et vous vous battrez jusqu’au dernier souffle, s’il le fallait.

Vous avez échappé à cette vie toxique que vous aviez, mais ces sentiments au goût de poison sont encore là. C’est naturel, Il vous faut du temps pour vous en débarrasser.

Cette vie est de l’histoire ancienne maintenant, prenez un nouveau départ en sachant que le chemin du rétablissement est long et difficile : vous allez tomber, mais vous vous remettrez debout.

Certains jours, vous ne bougerez pas, d’autres jours vous aurez envie de rester au lit, vous pleurerez, vous hurlerez… mais ça fait partie du processus de guérison.

Vous vous voyez comme victime, mais moi je vois comme une survivante …

Le départ n’est pas la fin, mais le début d’une nouvelle vie.

Quand je doute, je me rappelle le poème de la grande Nicole Lyons :

« Elle va se lever. Avec un dos d’acier et un rugissement semblable au tonnerre, elle se lèvera »

Continuez  ma douce dame, le monde vous attend.

Avec amour,


Loading...