x

Cette femme a choisi d’être enterrée vivante avec son mari pour rester auprès de lui pour l’éternité

Opinion

C’est une histoire incroyable. Certaines personnes sont tellement transies d’amour qu’elles ont des actes dépassant tout entendement. On croirait ce témoignage sorti d’un roman tellement il paraît fou et insensé. Il y a 3000 ans, une femme perdait son mari. Elle décide alors d’être enterrée vivante avec lui. Quelques millénaires après, des archéologues retrouvent leurs corps enlacés. Une histoire relayée par nos confrères du Daily Mail qui nous laisse quelque peu troublés.

Cette femme n’a pas pu accepter le décès de son mari. Elle a alors pris un acte inconsidéré digne d’un film à l’eau de rose. Elle s’est enterrée vivante près de son défunt époux. Ces évènements remontent à l’âge de Bronze et étaient monnaie courante à cette époque. Retour sur l’histoire d’une veuve éplorée qui n’a pas pu supporter vivre une seconde loin de son époux.  Une découverte archéologique qui n’est pas si rare dans une région du Sud de l’Ukraine.

Cette femme a choisi d'être enterrée vivante avec son mari pour rester auprès de lui pour l'éternité

Elle se laisse volontairement enterrer

La photo est frappante. Incroyablement romantique mais aussi terriblement sinistre, on y voit des squelettes enlacés. Mais quelle est l’histoire derrière ces cadavres trouvés dans un cercueil en Ukraine ? Selon les hypothèses de ces archéologues, la femme s’est laissée volontairement enterrer pour rester près de son époux. Des experts en autopsie ont déclaré qu’il était impossible de voir les squelettes dans une telle position dans le cercueil si l’épouse était déjà morte. Un phénomène mystérieux d’un premier abord mais tout à fait explicable. Les scientifiques ont indiqué qu’elle avait avalé du poison avant de se laisser enterrer près de son défunt mari qu’elle enlaçait.

Amour éternel

Le moins que l’on puisse dire c’est que ce couple est relié pour l’éternité depuis l’âge de Bronze. Le Professeur Mykola Bandrivski qui a mené une étude sur les enterrements en couple s’est intéressé de près à cette histoire. «  C’est un enterrement unique. Une femme tenant fort son époux dans ces bras au cœur d’une tombe, c’est tout simplement extraordinaire. » A-t-il déclaré. Les fronts étaient l’un contre l’autre comme s’ils se regardaient. Ces dépouilles s’enlaçant sont des témoins d’un amour extraordinaire qui défie l’entendement et la rationalité. Ce couple a inspiré les créateurs de l’époque. Plusieurs artisans de l’époque leur ont rendu hommage en les sculptant dans des objets en bronze. Cet acte paraît fou mais selon des spécialistes il peut être motivé par des raisons culturelles.

Cette femme a choisi d'être enterrée vivante avec son mari pour rester auprès de lui pour l'éternité

Selon le spécialiste en archéologie Dr Brandvinsky, ce cas est loin d’être isolé. Au cours de sa carrière, il a découvert plusieurs corps enterrés ensemble dans des positions très tendres. Un homme embrassant le front de sa femme, des femmes enlaçant leur époux, autant de preuves que les enterrements « conjugaux » étaient ancrés au cœur de cette civilisation. L’expert explique : « Peut-être que la femme avait peur d’avoir un nouveau style de vie et n’avait pas envie d’être avec un autre homme ».

Le mariage dans cette ville d’Ukraine relevait du sacré. A cette époque, il y avait une forte croyance en la valeur éternelle de l’âme. L’archéologue ukrainien explique : «  Dans d’autres pays d’Europe également, il y a des corps d’époux allongés l’un près de l’autre. Mais dans notre culture, les défunts peuvent être disposés de manière à montrer la grande tendresse et sympathie qu’ils avaient l’un pour l’autre ».  Un phénomène marqué dans cette culture d’Europe de l’Est témoignant d’une dévotion éternelle pour son époux/épouse. 

Contenus sponsorisés
Loading...