Le curcuma peut remplacer ces 4 médicaments

Le curcuma est cette épice de couleur jaune vif largement utilisée en cuisine indienne mais aussi pour soigner de nombreux maux ! Appelé aussi safran des Indes, le curcuma possède des vertus anti-inflammatoires et antioxydantes très intéressantes. Voici une liste de 4 médicaments qui peuvent être remplacés par le curcuma.

Qu’est-ce que le curcuma ?

Le curcuma contient de la curcumine, un pigment qui possède des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes (anti radicaux libres). Consommer du curcuma (en poudre ou en gélules) peut avoir le même effet que certains médicaments et réduire les symptômes liés à certaines affections. À ce jour, de nombreuses études ont été menées sur cette épice qui ne cesse d’attirer l’attention des scientifiques en raison de ses nombreuses vertus santé. Le curcuma peut être bénéfique aussi bien à usage préventif que thérapeutique.

Voici les médicaments auxquels le curcuma peut se substituer:

1.L’aspirine

D’après une étude publiée en 1986 dans une revue spécialisée allemande, la curcumine possède des effets comparables à l’aspirine (effets de modulation antiplaquettaires et de prostacycline) qui peuvent être très intéressants chez les personnes qui souffrent de thrombose veineuse et qui nécessitent la prise de médicaments anti-arthritiques.

2.Le Prozac

D’après une étude publiée dans un journal polonais en 2011, la curcumine permettrait de réduire les comportements dépressifs chez les animaux, et elle peut être comparée au Prozac et à l’imipramine, des antidépresseurs disponibles sous ordonnance. Selon une seconde étude publiée par Phytotherapy Research, le curcuma serait  » aussi efficace que le Prozac en cas de dépression ».

3.Les corticostéroïdes

La curcumine a des effets comparables à certains médicaments (stéroïdes) pour traiter des affections comme l’uvéite antérieure chronique (une inflammation de l’œil). Des études ont montré que la curcumine pouvait être comparée à la dexaméthasone, un corticostéroïde puissant qui permet de réduire l’œdème, les fuites capillaires, etc. Il s’agit d’un médicament très efficace après une greffe du poumon ou lorsque les poumons sont endommagés à la suite de l’ischémie (arrêt de l’apport de sang au niveau artériel qui nécessite une re-perfusion).

4. Les médicaments anti-inflammatoires

De nombreuses études scientifiques ont constaté que la curcumine possédait les mêmes effets que l’ibuprofène, l’indométhacine, et le diclofénac, des médicaments qui appartiennent à la catégorie des anti-inflammatoires. Le curcuma se présente comme une alternative efficace et naturelle pour limiter et réduire l’inflammation.

En attendant que le curcuma bénéficie d’une plus grande reconnaissance scientifique, vous devriez en ajouter à votre alimentation et l’intégrer à votre routine quotidienne (plats, sauces, décoctions, etc.) à petite dose pour prévenir l’apparition de maladies telles que l’arthrite et la maladie d’Alzheimer : le curcuma fortifie le cerveau et ralentit le développement de cette maladie. En effet, des chercheurs auraient démontré dans le cadre d’une étude que la curcumine entravait l’accumulation des protéines amyloïdes à l’origine des déficiences cognitives liées à la maladie d’Alzheimer.

Mise en garde

Pour un diagnostic fiable, un avis médical est indispensable. Il est toujours recommandé de discuter avec votre médecin traitant avant d’opter pour des alternatives naturelles.

Lire aussi Ce masque maison au curcuma élimine les imperfections

Contenus sponsorisés