Cette enfant de 8 ans aurait succombé à ses blessures durant sa nuit de noces avec son mari de 40 ans

Mariée de force à l’âge de 8 ans, la petite Rawan aurait, selon le Guardian, succombé à ses blessures après sa nuit de noces. Et bien que le journal Le Monde relate que les autorités ont présenté une fillette comme étant la petite Rawan pour démentir ces allégations, le site de « fact checking » Snopes, rapporte que les voisins affirment que cela serait simplement une tentative de dissimuler l’histoire.

Certaines traditions se perdent pour laisser place à de nouvelles quand d’autres restent ancrées. D’ailleurs, ce sont souvent ces dernières qui font polémique car elles ne sont pas toujours en accord avec les mœurs du monde moderne. Parmi les traditions archaïques qui perdurent, on retrouve le mariage précoce.

Les mariages précoces

Le mariage précoce ou mariage d’enfant est un mariage incluant un enfant âgé de moins de 18 ans. Ce phénomène est particulièrement répandu en Asie du Sud et en Afrique de l’Ouest.

De nombreuses causes expliquent ces mariages précoces dont la pauvreté, les traditions, les pressions sociales et la discrimination. Cependant, ces types de mariage ont des conséquences sur la vie de l’enfant, qu’il soit fille ou garçon. En effet, cela augmente notamment les violences conjugales, les grossesses précoces, la fin des études et donc des troubles physiques et psychologiques graves menant à la dépression voire au suicide.

D’ailleurs, selon les Nations Unies, le mariage précoce constitue une violation des droits de la personne. En effet, plusieurs lois internationales sont violées lors de cette pratique. Malheureusement, on ne peut jauger l’ampleur du problème et constater la progression de ce dernier car on ne peut pas faire de réelles statistiques dans ces pays. Certaines victimes sont cachées, sans certificats de naissance ce qui ne permet pas démontrer l’illégalité du mariage. En outre, une grande partie de ces victimes décèdent suite aux mauvais traitements qu’elles subissent.

Un destin brisé

Au Yémen, le mariage précoce, bien qu’il suscite nombre de polémiques, est monnaie courante. C’est pourquoi, dans un village du nord-ouest du pays, une enfant nommée Rawan et âgée de 8 ans a été mariée à un homme ayant la quarantaine. Cependant, ce mariage se serait rapidement soldé par une tragédie sans nom car la fillette aurait perdu la vie durant leur nuit de noces. En effet, elle aurait souffert de saignements et d’une déchirure de la muqueuse utérine et les médecins de la clinique la plus proche n’aurait rien pu faire pour la sauver.

D’après certaines informations, aucune enquête n’a été ouverte de la part des autorités locales, que ce soit concernant la famille de la fillette ou le mari. En outre, les habitants du village affirment que ce décès n’est pas un cas isolé et que la plupart des parents ont recours au mariage précoce afin d’éviter des problèmes d’argent liés à l’éducation d’un enfant.

En effet, un cas similaire s’est produit, toujours au Yémen. Une autre jeune fille de 13 ans serait décédée des suites de blessures génitales quelques jours seulement après son mariage avec homme deux fois plus âgé qu’elle.

Malheureusement, ce genre d’histoire est fréquent à travers le monde et les fillettes qui sont mariées de force finissent souvent par décéder à la suite des viols et autres violences affligées par leur mari. Il arrive également qu’elles succombent à des complications liées à des grossesses précoces comme c’est le cas d’une chinoise de 12 ans ou encore d’une jeune turque de 15 ans. C’est pourquoi, des mesures internationales de prévention sont mises en place afin que ces mariages illégaux cessent.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close